lundi 9 novembre 2015

Gallagher dit qu'il ne changera rien à son style 'bulldozer'

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 09 novembre 2015 à 15h08. Modifié par 98,5 Sports à 15h41.
Gallagher dit qu'il ne changera rien à son style 'bulldozer'
Paul Chiasson / La Presse Canadienne
BROSSARD - Le Canadien ne veut pas voir Brendan Gallagher modifier son style 'bulldozer' vers le gardien adverse, quitte à se voir priver de buts de temps à autre. Ça tombe bien, Gallagher n'envisage pas de changer lui non plus. Même pas un tantinet.
« Je vais continuer de jouer de la même façon, répond l'haïssable ailier, qui entend continuer d'empiéter dans l'espace réservé aux 'hommes masqués'. J'ai atteint la Ligue nationale en préconisant ce style, je ne peux pas le changer. Évidemment, je ne veux pas être responsable de l'annulation de buts. Mais si je change quoi que se soit à mon style, je vais perdre de mon efficacité. »

Samedi, contre les Bruins de Boston, la fougue de Gallagher a fait annuler un but en troisième période. C'était la deuxième fois de la semaine que la situation se produisait. Mardi, sa hargne a coûté un but face aux Sénateurs d'Ottawa. Les deux fois, c'est Tomas Plekanec qui a écopé. Quelques semaines auparavant, le 18 octobre, il s'en était tiré lors d'un match contre les Red Wings de Detroit — une victoire du Canadien.

Pour ce qui est du plus récent cas, Gallagher maintient sa version selon laquelle il a été poussé sur le gardien Jonas Gustavsson par le géant défenseur des Bruins de Boston, Zdeno Chara.

On lui a demandé si le léger coup de coude qu'il a asséné à la tête de Gustavsson aurait pu faire pencher la balance en sa défaveur. Gallagher ne s'est pas prononcé.

« Ils (la ligue) ont pris une décision basée sur ce qu'ils croient être juste, mais je ne suis pas obligé d'être en accord avec eux, a-t-il réitéré. J'ai visionné la reprise et, peu importe, ça ne changera rien au résultat. Nous avons gagné.

« Je vais continuer de foncer vers le filet. Dans ce cas-là, je ne me suis pas retrouvé sur le gardien de moi-même. C'est ce que je veux dire. »

Samedi, l'entraîneur Michel Therrien avait validé la thèse de Gallagher selon laquelle il avait été poussé.

« C'est un gars qui va au filet et on ne veut pas le voir changer son style, avait-il élaboré. C'est plus payant pour nous, au pourcentage. »