dimanche 5 avril 2015

Le CH est effectivement en transition | Une saison étrange tire à sa fin | Les analytiques de Gallagher

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 5 avril 2015 à 13:16 par

Max Lussier

Bon dimanche (de Pâques, ou pas, c’est selon) chers lecteurs de danslescoulisses!
Un autre affrontement contre Jaromir and the Stray Cats, ça promet! #Not
Pour les informations relatives au duel de ce soir cet après-midi, vous n’avez qu’à cliquer ICI.
Le CH semble être en mode « auto-pilote » ces jours-ci. L’avantage de la glace est assuré pour la première ronde. Les joueurs ne veulent pas se blesser avant la danse printanière. Bref, on roule la bosse sans trop s’en faire.  
Oui, le CH est en transition 
Marc Bergevin et Michel Therrien nous le disent depuis l’été dernier: le Canadien de Montréal est une jeune équipe en transition. On a beau dire que le club connaît une excellente saison régulière, si on observe la manière avec laquelle l’équipe joue, ce n’est pas difficile de voir les taches.
Depuis l’arrivée de Marc Bergevin et cie. , l’équipe obtient des succès inespérés. Un titre de division Nord-Est (RIP) en 2013, une saison de 100 points et un beau parcours en séries l’an dernier suivi d’une autre possible conquête de division cette saison.  Du beau travail quoi!
Et pourtant, plus souvent qu’autrement, le CH est malmené par ses adversaires, accorde plus de chances de marquer qu’il en obtient et peine à compter des buts. On est loin d’une équipe d’élite, mis à part le gardien de but bien sûr.
Oui, le tricolore a un gardien d’élite, un défenseur d’élite ainsi qu’un franc tireur d’élite (oui, Pacioretty est un joueur d’élite dans la nouvelle LNH!), mais lorsque ces trois joueurs connaissent une soirée difficile, dur de trouver du renfort! 
Oui, il y a de l’espoir pour le futur. Alex Galchenyuk nous montre des beaux flashs. Brendan Gallagher commence à trouver une belle constance dans son jeu. Nathan Beaulieu fait sa place au fur et à mesure qu’il prend de l’expérience et l’ascension de Pateryn se veut une belle surprise. Néanmoins, ces joueurs ne performent pas encoreà la hauteur de leur potentiel. #PeutÊtreGallagher
Bergevin aura du boulot sur la table, cet été. Il devra s’occuper de sa brigade défensive. Les contrats de Gonchar et Weaver ne seront vraisemblablement pas renouvelés et Petry sera libre comme l’air au mois de juillet. Il devra également tenter de booster l’attaque, soit par le biais des échanges ou des agents libres.
On y verra alors l’importance du débarras des contrats de Moen et Bourque. Bergevin devrait avoir assez d’espace pour tenter de se trouver un attaquant digne de mention, et possiblement resigner Jeff Petry. 
Bref, les succès actuels de la flanelle, c’est plus du bonbon que d’autre chose. Quand ton gardien est le MVP, c’est que l’équipe devant lui n’est pas exactement étanche, meutons
Une drôle de saison, non? 
La saison régulière tire à sa fin. Suis-je le seul qui trouve que l’année 2014-15 en fut une quelque peu étrange?
Les Kings de Los Angeles, champions en titre de la Coupe Stanley, peinent à se trouver une place en séries, et ce en dépit d’excellents stats de possession et peu de changements de personnel.
Les Flames de Calgary, une équipe que plusieurs voyaient comme un club de loterie, ont 93 points. Ils gagnent en dépit de la perte de leur meilleur joueur et des analytiques de m***e#LeColoradoDeCetteSaison?
Les Blue Jackets ont de la misère, et pourtant la saison dernière tenait tant de promesse. #Blessures
Le Hamburglar, les Bruins qui en arrachent et les Predators au sommet de leur division. Personne ne prévoyait tout ça.
Il est possible qu’aucun joueur ne dépasse la barre des 90 points. Les Penguins pourraient rater les séries, et ce avec des joueurs comme Crosby, Malkin et Letang.
Et que dire de la débandade des Leafs et la compétition de tanking entre les Sabres et les Coyotes?
Bref, on a beau avoir toutes les données au monde, une panoplie de statistiques à notre disposition, on a ici la preuve qu’on a beau pédire ce qu’on veut, il faut d’abord et avant tout jouer les matchs! 
Les analytiques de Brendan GallagherHabs Eyes on the Prize nous sortent un texte ce matin expliquant que, selon les analytiques (ou stats avancées, comme vous préférez), Brendan Gallagher s’avérerait fort probablement le prochain marqueur de 30 buts du CH.
PHOTO: Bernard Brault, La Presse.
PHOTO: Bernard Brault, La Presse.
J’aime les analytiques. Plusieurs les dénigrent et se sentent insécures car ils ne prennent pas le temps de voir qu’ils ne sont pas si avancées que ça. Mais, au bout du compte, c’est de l’information additionnelle, c’est tout.
Par contre, je ne suis vraiment pas sûr que j’ai besoin d’analytiques pour voir que Gallagher, dans les bonnes circonstances, est capable de franchir le plateau des 30 buts. Je n’ai qu’à regarder les matchs pour en venir à une pareille conclusion.
Donnez-lui quelques bonds favorables et un avantage numérique qui fonctionne mieux, et il enfilera 30 buts. #NoFancyStatsNeeded

En rafale 
– C’est au tour de Patrick Roy d’encenser Carey Price pour le Hart!
Lire la suite...

Les Hurrica...Québec Nordiques?

http://www.zonenordiques.com/

Mathieu Bélair
2015-04-05 08:10
En se portant acquéreur des Whalers de Hartford en juin 1994 pour 47.5$M, l'actuel propriétaire des Hurricanes, Peter Karmanos mentionnait son intention de garder l'équipe dans le Connecticut pour au moins quatre ans. Cependant insatisfait de la vente des billets de saison en 1995-96, il annonça au terme de celle-ci la tenue d'une campagne d'un mois dont l'objectif était de vendre 11,000 billets de saison pour la saison 1996-1997. En cas d'échec, il ne s'était pas caché que le déménagement de l'équipe devenait une évidence à court terme.
Sur l'heure du midi, un mardi, la population a tenté de faire mousser les ventes de cette ''ticket drive''. Le ''Save the Whalers rally'' a cependant fait patate avec ses 400 participants présents. Incapable d'atteindre l'objectif fixé quant à la vente de billets, la saison 1996-1997 allait devenir la dernière des Whalers.
Assisterons-nous au même scénario cette année? Devant des foules anémiques, le même Karmanos répétera-t-il sa méthode ''last call''? Mettra t-il ses partisans au défi pour la saison 2015-2016 et advenant un échec, il les laissera aller à la fin de la saison 2015-2016, confirmant la ''prophétie'' de Pierre Houde sur les ''échos'' ou les ''grondements'' qu'il entend à travers la LNH du retour à Québec pour 2016-2017 par un déménagement?
Je n'arrivais pas à comprendre la logique derrière un déménagement prévu si longtemps d'avance.Pourquoi ne pas le faire dès maintenant? Si on se fie à la méthode Karmanos, celui-ci semble vouloir laisser une dernière chance à ses partisans. Et si Marcel avait de fait de même, en serions-nous ici? Peut-être. Peut-être pas.
Un petit mot sur les Panthers. Vince ''Vinny'' Viola est propriétaire des Panthers depuis moins de deux ans. Son équipe est un jouet pour lui ou si vous préférez la case 148 de son formulaire d'impôt où il peut rabattre des pertes sur les autres revenus de ses entreprises. Non, il n'aime pas perdre de l'argent comme les autres milliardaires de ce monde et c'est pour ça qu'il demande de l'aide financière au Broward County. Je suis simplement moins convaincu à ce moment, qu'il est prêt à tirer la plug.
On attend tous l'annonce comme un coups de terre sans préavis. Même si nous recevions plutôt la visite d'un ouragan?