vendredi 24 avril 2015

CANADIENS MONTRÉAL FRAPPE ENCORE LE MUR ANDERSON

http://www.tvasports.ca/

Publié  | Mis à jour 
Craig Anderson
Transportés par une autre performance brillante de Craig Anderson, les Sénateurs d’Ottawa ont signé une deuxième victoire de suite, 5-1 contre les Canadiens de Montréal, et évité l’élimination au premier tour de l’Association de l’Est, vendredi au Centre Bell.
Après avoir échappé les trois premiers matchs de la série, les Sénateurs ont réduit l’écart à 3-2. La prochaine rencontre aura lieu au Centre Canadian Tire d’Ottawa.
À VOIR
Pour une première fois dans la série, Carey Price a paru humain quand il a cédé sur un tir en apparence anodin de Bobby Ryan, en première période. Pour une cinquième fois de suite dans la série, les Sénateurs ont ouvert la marque.
Patrick Wiercioch a inscrit son deuxième but des éliminatoires avec un peu moins de cinq minutes à jouer au premier vingt pour doubler l'avance des visiteurs.
Le capitaine Erik Karlsson a offert une très confortable avance de 3-0 aux Sénateurs en trouvant le fond du filet en supériorité numérique, en deuxième période.
Les Canadiens se sont enfin inscrits au pointage en troisième période. Tom Gilbert a récolté le premier point de sa carrière en séries éliminatoires en déjouant Anderson. Dale Weise gênait le travail du gardien sur la séquence.
Comme Gilbert, Greg Pateryn a enregistré son premier point en séries - et dans la LNH tout court - en se faisant complice de son filet.
L'effort montréalais a été vain puisque les Sénateurs ont repris une avance de trois buts avec un peu plus de cinq minutes à jouer. Andrei Markov a commis un affreux revirement en zone neutre. Erik Condra en a profité pour s'échapper et battre Price.
Quatre de suite
Même s’ils ont réduit l’écart à 3-1, les Sénateurs sont contraints à signer quatre victoires de suite au total pour passer au tour suivant.
Seules quatre équipes ont réalisé cet exploit depuis l’avènement du format des confrontations au meilleur de sept rencontres dans l’histoire de la LNH.

Gary Bettman discute d’expansion

http://www.journaldequebec.com/

Gary Bettman
AFP
Gary Bettman

AGENCE QMI
MISE à JOUR 
Le commissaire Gary Bettman a abordé le sujet des possibilités d’expansion dans la Ligue nationale de hockey, vendredi matin.
Entouré d'un groupe de journalistes américains, Bettman a fait face à un barrage de questions, y répondant tel un bon politicien. Il a toutefois laissé plané un scénario intriguant.
«Si la présente formule de 16 équipes [Est] et 14 équipes [Ouest] fonctionne, je suppose qu'un modèle 17-15 pourrait aussi être viable», a-t-il soutenu
«Je ne peux pas vous dire qu’il y aura expansion, mais je peux vous dire que nos franchises actuelles seront là où elles sont», a-t-il ajouté, cité par l’Associated Press Sports Editors, sur le réseau social Twitter.
Plus concrètement, Bettman a admis que Las Vegas mettait les chances de son côté actuellement avec l’aréna qui est en construction. La situation est la même à Québec.
Seattle: moins d'enthousiasme
Par contre, le commissaire s’est montré beaucoup moins enthousiaste en parlant de Seattle.
«Avant que Seattle soit considérée sérieusement comme un marché de hockey, la ville devra avoir un plan viable pour construire un amphithéâtre», a-t-il noté, selon un journaliste du Sporting News prenant part à la table ronde.
Parmi les autres sujets abordés, Bettman a refusé d’admettre que des clubs de la Ligue nationale pouvaient affaiblir leur formation dans le but d’augmenter leurs chances d’obtenir un meilleur choix au repêchage suivant.
«Je crois que c’est une perception», a-t-il dit.
Plusieurs commentaires
À la suite de ces réponses, les commentaires ont été nombreux sur les réseaux sociaux.
Certains croient donc que l’annonce d’une expansion à Las Vegas demeure imminente et que Québec pourrait suivre par la suite. Faisant preuve d’humour, les internautes les plus imaginatifs estiment que Las Vegas aura son équipe dès la saison prochaine et que la Ligue nationale accordera à cette nouvelle équipe le premier choix du prochain repêchage, lequel devrait être le prodigieux Connor McDavid.

Québec aurait pu accueillir les Oilers

http://www.journaldequebec.com/

Québec aurait pu accueillir les Oilers
PHOTO LE JOURNAL DE QUÉBEC, DIDIER DEBUSSCHÈRE
Jean-Luc Lavallée
Sept ans plus tard, le rêve devient réalité pour les fondateurs de J’ai ma place, qui sélectionneront leurs sièges dans le nouvel amphithéâtre aujourd’hui, à compter de 17 h 30. Jocelyn Faucher, un travailleur de l’ombre qui s’était associé avec Mario Bédard pour vendre le projet à la population, aux gens d’affaires et aux politiciens, a accepté de lever le voile sur les coulisses du projet et de revenir sur une rumeur, celle des «Oilers de Québec», qui n’était pas si farfelue.
En 2010, Joe Faucher, l’ancien goon des Remparts dans les années 70 et ami personnel de Kevin Lowe, avait orchestré la visite des dirigeants des Oilers à l’hôtel de ville de Québec. Le Journal avait révélé à l’époque qu’un déménagement potentiel était au menu des discussions. Le club avait démenti l’information, mais la rumeur était fondée, insiste-t-il.
Pression sur les autorités
Les dirigeants du club albertain cherchaient alors à mettre de la pression sur les autorités locales pour qu’elles financent un nouvel amphithéâtre. «Kevin Lowe m’a appelé et il m’a dit: “Ça brasse à Edmonton et mon propriétaire veut voir d’autre monde.” Il m’a demandé de le mettre en contact avec Pierre Karl Péladeau. Si Edmonton lui avait dit non [pour un amphithéâtre], Daryl Katz aurait fait des démarches pour transférer [l’équipe] à Québec», avance-t-il.
Même s’il n’a pas participé aux discussions entre les dirigeants des Oilers et le maire de Québec, le propriétaire du Quillorama Frontenac a la conviction profonde que ce n’était pas de la frime. «Ils ne sont pas venus perdre leur temps à Québec.»
Le président de l’équipe aurait-il été prêt à déménager le club à Québec si l’amphithéâtre n’avait pas été construit? «Oui», répond-il, catégorique. «Il ne me l’a pas dit comme ça, mais je l’ai senti dans les échanges après la visite à l’hôtel de ville. On a passé quatre heures au Savini. On leur a fait faire un tour de la ville. On est allés au vieux Colisée.»
Québec:un plan B ou C
«Leur premier choix, c’était de rester à Edmonton, mais quand tu es en affaires, il faut que tu aies des plans A, B ou C. Ils sont venus chercher une carte à Québec. C’était-tu l’as, le roi, la dame ou le valet? Chose certaine, l’as, c’était Edmonton.»
En octobre 2011, la Ville d’Edmonton approuvait finalement un plan de financement pour un nouvel amphithéâtre.

4 faits inédits sur j’ai ma place

1 D’où vient l’idée de la vente de sièges?

«L’idée de base de réservation de sièges, ça vient de mon grand-père Brisson, qui avait un banc d’église avec son nom dessus; et, nous, sur notre siège, on va avoir notre nom aussi», raconte Jocelyn Faucher, un des artisans de la première heure de J’ai ma place (aujourd’hui Première Place).
Mario Bédard ne se rappelle pas l’histoire du grand-père de «Joe», mais se souvient très bien des discussions avec le C.A. à l’été 2008. «On réfléchissait et on s’est dit: les mécènes pour un opéra ou un théâtre ne demandent rien en retour. Mais, dans le sport, ils vont vouloir quelque chose. Il y a eu plein d’idées, comme un crédit sur les billets. Ce qui a été retenu, c’est de leur donner des sièges.»

2 Régis l’entremetteur

Régis Labeaume a eu vent du projet de Mario Bédard pour la première fois en février 2008, huit mois avant qu’il soit rendu public. «Je suis sorti du bureau de M. Labeaume, puis je suis allé voir Jacques Tanguay. Après ça, je me suis dit: ok, j’ai le support du maire de la ville et du gars le plus reconnu pour les équipes sportives à Québec.» Quelques mois plus tard, le maire a joué un rôle d’entremetteur entre Bédard et l’homme d’affaires Jocelyn Faucher, qui avait un projet semblable. Les deux hommes se rencontrent pour la première fois au Colisée, lors du Championnat mondial de hockey. Ils uniront leurs efforts dans un même but: trouver le financement pour un amphithéâtre tout neuf.

3 rencontre fortuite

Jocelyn Faucher usait de tous ses contacts pour vendre l’idée d’un nouvel amphithéâtre à des personnalités influentes. Un jour, la chance lui a souri lorsqu’il s’est retrouvé dans le même avion que l’ex-premier ministre canadien Brian Mulroney (actuel vice-président du C.A. de Québecor). À l’époque, M. Mulroney négociait l’achat du Canadien de Montréal pour Québecor (Molson a finalement acheté le CH en 2009). Il a profité de l’occasion pour lui vendre sa salade sur J’ai ma place. «Il n'était pas au courant.» Peu de temps après, Pierre Karl Péladeau entrait en contact avec lui. «Le premier gars qui a parlé de ça à Québecor, c’est moi», affirme l’homme d’affaires de Québec.

4 La bénédiction de Charest

J’ai ma place avait déjà des appuis politiques en poche avant même d’annoncer le projet à la population en octobre 2008. Le ministre Norman MacMillan, un passionné de hockey, leur a ouvert des portes. «Nous, on n’a jamais parlé directement à Jean Charest, mais, lui, il lui en a parlé et il m’a dit: “Le boss fait dire que c’est une bien bonne idée”», raconte Jocelyn Faucher. On connaît la suite. En campagne électorale, en 2008, Charest s’engageait à verser 50 M$ pour un nouvel amphithéâtre. En 2011, il confirmait finalement une participation quatre fois plus élevée, de 200 M$.

LNH Gaudreau, Stone et Ekblad candidats au Calder

http://www.ledevoir.com/sports/hockey/

24 avril 2015 00h43 |La Presse canadienne | Hockey
Le trophée Calder est remis annuellement au joueur recrue par excellence dans la LNH.
Photo: Bruce Bennett Agence France-PresseLe trophée Calder est remis annuellement au joueur recrue par excellence dans la LNH.
New York — Johnny Gaudreau des Flames de Calgary, Mark Stone des Sénateurs d’Ottawa et Aaron Ekblad des Panthers de la Floride sont les finalistes pour le trophée Calder, remis annuellement au joueur recrue par excellence dans la Ligue nationale de hockey.
 
Les journalistes et chroniqueurs attitrés au hockey ont tenu un scrutin au terme de la saison régulière, et les trois finalistes sont ceux qui ont récolté le plus grand nombre de votes. Le gagnant sera connu lors du gala de la LNH le 24 juin au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas.
 
L’attaquant Gaudreau, surnommé « Johnny Hockey », a obtenu 24 buts et 64 points, prenant part à 80 matchs cette saison. L’athlète de 21 ans, un choix de 104e rang des Flames au repêchage amateur de la LNH en 2011, a dominé les joueurs de première année pour les mentions d’aide avec 40 et pour les filets marqués en supériorité numérique avec huit.
 
L’attaquant Stone, repêché 178e par les Sénateurs en 2010, a récolté 26 buts et 64 points, lui aussi en 80 rencontres. Originaire de Winnipeg, le joueur de 22 ans a fourni huit buts et 13 points à ses neuf derniers matchs, aidant les Sénateurs à atteindre les séries éliminatoires en toute fin de parcours. Stone a aussi dominé les recrues du circuit Bettman avec un rendement de +21.
 
Le défenseur Ekblad, pour sa part a été le 1er choix au total du dernier repêchage. Il a raté une seule rencontre de la Floride et a récolté 39 points, y compris 12 buts, en plus de s’illustrer en défense. Ekblad, qui a eu 19 ans le 7 février, pourrait devenir le deuxième joueur des siens à récolter l’honneur en trois ans. Le trophée est allé à Jonathan Huberdeau en 2013.

Duclair mène les Remparts à la victoire

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par La Presse Canadienne le jeudi 23 avril 2015 à 21h24. Modifié par Danielle Arsenault à 00h00.
Duclair mène les Remparts à la victoire
Anthony Duclair/Courtoisie LHJMQ
MONCTON, N.-B. - Anthony Duclair a amassé deux buts et ajouté une aide pour mener les Remparts de Québec à une victoire de 4-1 face aux Wildcats de Moncton, jeudi, dans le premier match de la série demi-finale dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.
Anthony Duclair a choisi le bon moment pour se mettre en marche. Duclair était la cible de plusieurs critiques à l'aube de cette série cruciale, lui qui n'avait récolté que six points en 11 rencontres depuis le début du tournoi printanier.
Vladimir Tkachev a inscrit les deux autres filets des Remparts, qui ont touché la cible à trois occasions au dernier tiers. Marc-Olivier Roy a enregistré deux mentions d'aide.

Kyle Tibbo a été le seul à tromper la vigilance du gardien Zachary Fucale du côté des Wildcats, qui avaient pris les devants en fin de première période. L'espoir du Canadien de Montréal a repoussé 25 tirs devant le filet des Diables Rouges.

Son vis-à-vis Alex Dubeau a fait face à 43 lancers.

Le deuxième match de la série aura lieu samedi à Moncton. Les Wildcats ont terminé la saison régulière au deuxième rang du classement général avec une récolte de 95 points tandis que les Remparts ont conclu au quatrième échelon avec 83 points.

Le gagnant de cette série fera face au vainqueur de la série entre l'Océanic de Rimouski et les Foreurs de Val-d'Or, qui s'amorcera vendredi à Rimouski.

Rappelons que les Remparts seront les hôtes du tournoi de la Coupe Memorial à la fin du mois de mai, à Québec.

Remontée spectaculaire du Lightning

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par Danielle Arsenault pour 98,5fm Sports le jeudi 23 avril 2015 à 22h07. Modifié à 22h28.
Remontée spectaculaire du Lightning
(98,5 Sports) - Après avoir tiré de l'arrière 2-0 en fin de troisième période, le Lightning de Tampa Bay a vaincu les Red Wings de Detroit, 3-2, en prolongation, jeudi soir.
Avec un peu plus de six minutes à faire au match avec une avance de 2-0, les Red Wings de Detroit semblaient bien en selle pour remporter ce quatrième match de la série quart de finale de l'Association de l'Est et ainsi, prendre les devants 3-1 dans la série.
Mais le Lightning n'avait pas dit son dernier mot et il a marqué deux buts rapides en fin de troisième période pour forcer une période de prolongation quand Tyler Johnson (3) à 14:34 et Ondrej Palat (1) à 15:51 ont déjoué Petr Mrazek sur une séquence d'une minute et 17 secondes.
En prolongation, c'est Tyler Johnson (4) qui a de nouveau déjoué le gardien des Red Wings à 2:25 quand il s'est emparé d'un retour de lancer du défenseur Victor Hedman.
Plus tôt en deuxième période, Gustav Nyquist (1) et Joakim Andersson (1) avaient donné les devants aux siens.
La série est maintenant égale 2-2.

Peter Chiarelli avec les Oilers?

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par Danielle Arsenault pour 98,5fm Sports le jeudi 23 avril 2015 à 23h20. Modifié à 23h44.
Peter Chiarelli avec les Oilers?
Peter Chiarelli/La Presse Canadienne
(98,5 Sports) - Les Oilers d'Edmonton devraient annoncer vendredi qu'ils ont fait l'embauche de l'ancien directeur général des Bruins de Boston, Peter Chiarelli.
Les journalistes Jason Gregor de TSN 1260 et Elliotte Friedman du réseau Sportsnet ont tous les deux indiqué, jeudi soir, via les réseaux sociaux que les Oilers d'Edmonton s'apprêtaient à annoncer l'embauche de Chiarelli et qu'une annonce serait faite lors d'une conférence de presse, prévue pour vendredi matin.
Selon Gregor, Peter Chiarelli est à Edmonton depuis quelques jours où il a rencontré Bob Nicholson - nouveau CEO du groupe Oilers Entertainment -, mais le journaliste n'est pas en mesure de dire quelles seront les nouvelles fonctions de l'ancien dirigeant des Bruins.
Pour sa part, Friedman est d'avis que Peter Chiarelli sera embauché à titre de président des opérations hockey.
Chiarelli a été limogé de son poste chez les Bruins le 15 avril dernier. Sous son règne, les Bruins ont cumulé une fiche de 386-233-85 et ont remporté la Coupe Stanley en 2011.