jeudi 7 mai 2015

Trophée Jack Adams: Hartley et Vigneault parmi les finalistes

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le mercredi 06 mai 2015 à 18h57. Modifié par Charles Payette le jeudi 07 mai 2015
Trophée Jack Adams: Hartley et Vigneault parmi les finalistes
(98,5 Sports) - Bob Hartley des Flames de Calgary, Alain Vigneault des Rangers de New York et Peter Laviolette des Predators de Nashville sont les finalistes à l'obtention du trophée Jack Adams.
C'est ce que la Ligue nationale de hockey a annoncé, mercredi soir, sur son site internet.
Le trophée est décerné annuellement, depuis 1974, à l'entraîneur qui a le plus contribué aux succès de son équipe.
Contre toute attente, Bob Hartley a mené les Flames à un dossier impressionnant de 45-30-7 (97 points), soit une récolte de 20 points supérieure à celle de la saison 2013-14. Il s'agissait de la plus forte hausse parmi les équipes de l’Association de l’Ouest, et la troisième pour l’ensemble de la ligue. Calgary s'est du même coup qualifié pour les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2009.
À sa première année derrière le banc des Predators, Laviolette a rapidement laissé sa marque. Son équipe s'est améliorée sous plusieurs facettes. Sous ses ordres, les Predators ont gagné 47 matchs et amassé 104 points. L’équipe a aussi pris part au tournoi printanier pour la première fois depuis 2012.
Alain Vigneault a pour sa part guidé les Rangers (53-22-7, 113 points) au trophée des Présidents à titre de meilleure équipe de la LNH en saison régulière, établissant des records d’équipe au chapitre des victoires et des points. Les Rangers ont aussi mené la LNH, en plus d’établir un autre record d’équipe, pour les victoires à l’étranger (28) et les points (58) – seuls les Red Wings de 2005-06 ont remporté plus de victoires sur la route en une saison.
Vigneault est finaliste au trophée Jack Adams pour la quatrième fois de sa carrière, égalant ainsi l’entraîneur des Blues de St. Louis Ken Hitchcock pour le plus grand nombre de nominations parmi les entraîneurs actifs.
Le Québécois a déjà remporté le trophée en 2007 lorsqu'il dirigeait les Canucks de Vancouver.
Les membres de l’Association des diffuseurs de la LNH ont soumis leur vote pour le trophée Jack Adams au terme de la saison régulière, et les trois choix les plus populaires ont été désignés comme finalistes.
Le gagnant sera annoncé le mercredi 24 juin dans le cadre de la Cérémonie de remise des trophées de la LNH 2015 qui aura lieu au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas.

«C'est un groupe spécial» -Pacioretty y croit encore

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le jeudi 07 mai 2015 à 06h19. Modifié à 09h15.
«C'est un groupe spécial» -Pacioretty y croit encore
AP
(98,5 Sports) - Certains diront que les Dieux du hockey sont du côté du Lightning. D'autres, dont Max Pacioretty, prétendent que rien n'est encore joué.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 06 mai 2015 dans Bonsoir les sportifs et Après-match du Canadien avec Ron Fournier et Martin McGuire
L'attaquant du Canadien, presque invisible depuis le début de la série, était abattu, certes, frustré, sans aucun doute, après la défaite crève-coeur, 2-1, dans le match numéro 3 de la demi-finale de l'Association Est.
Pacioretty voyait toutefois de bonnes raisons de croire que cette série était loin d’être terminée.
«C’est un groupe spécial dans cette chambre et nous avons fait face à beaucoup d’adversité cette saison. Nous sommes au tournant le plus important et c’est le moment de se regrouper. Il ne faut pas y penser en tant qu’individus; il faut y croire en tant qu'équipe.»
Une seule chose en tête
Trois poteaux, un manque d’opportunisme, un jeu de puissance complètement inefficace, certains diront que les propos de Pacioretty relèvent du positivisme.
«Il y a évidemment plus qu’on peut faire, après tout, on a marqué qu’une fois. En restant positif, le vent peut tourner et ça pourrait bien être ce soir.»
«Je ne veux pas parler des erreurs qui ont mené au but fatidique, a ajouté l’entraîneur Michel Therrien. Je ne pointerai personne du doigt, je veux garder le cap en parlant de notre éthique de travail. Nous avons une seule chose en tête : revenir à Montréal pour le match 5.»
Forward Max Pacioretty was clearly stunned and frustrated by the loss, but he still believes that this series is up for grabs and said it's not tough to stay positive after the Canadiens' effort in Game 3.
"We have a special group in this room, and we've faced a lot of adversity this year," Pacioretty said. "This is obviously one of the biggest times where we have to face it and be strong but you can't do that individually, you have to do it as a group."
Dame chance
"There's always more you can do when you don't win and you only score one goal," Pacioretty said. "But you find a way to stay positive and play that way tomorrow."
"I don't want to talk about the mistake," Therrien said. "We're not here to point fingers and that's the last thing I want to do. I'd rather concentrate on the work ethic the guys showed. The only thing we're looking for is to try to bring the series back to Montreal."

Le fils de Mario, Austin Lemieux, repêché par la USHL

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le jeudi 07 mai 2015 à 08h32.
Le fils de Mario, Austin Lemieux, repêché par la USHL
Austin Lemieux et son père au tournoi pee-wee de Québec en 2009/PC
(98,5 Sports) - Le fils de Mario Lemieux, Austin, a été repêché par la Ligue de hockey professionnelle des États-Unis (USHL).
Âgé de 19 ans, Lemieux a disputé les deux dernières avec l'équipe élite des 18 ans des Penguins de Pittsburgh, inscrivant 19 buts et 34 passes en 67 matchs.
Mesurant 6 pieds 2 pouces et faisant osciller la balance à tout juste 161 livres, Austin Lemieux a été sélectionné en 9e ronde, 138e au total, par les Lancers d'Omaha.