mercredi 13 mai 2015

Le Canadien éliminé...

http://www.journaldemontreal.com/

caricature beaudet 13 mai 2015
MARC BEAUDET

MISE à JOUR 

«Carey est le meilleur gardien au monde, mais il est humain» -Subban

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 13 mai 2015 à 05h51. Modifié par Charles Payette à 06h32.
«Carey est le meilleur gardien au monde, mais il est humain» -Subban
TAMPA, Floride - La Coupe Stanley va de nouveau demeurer aux États-Unis, car la dernière équipe canadienne toujours en lice a subi l'élimination hier soir à Tampa. Si Carey Price a permis au Canada de toucher l'or olympique, le St-Graal du hockey demeurera de nouveau en sol américain.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mardi 12 mai 2015 dans Bonsoir les sportifs et Après-match du Canadien avec Ron Fournier
Carey Price a passé la saison à attribuer beaucoup de mérite à ses coéquipiers en lien avec ses succès personnels. Mardi soir, le gardien vedette a accepté une grande partie du blâme pour l'échec du Canadien en séries éliminatoires.
P.K. à la défense

Si l'entraîneur Michel Therrien a trouvé que Price jugeait sa performance sévèrement, le défenseur P.K. Subban a dit qu'on devait réaliser que son coéquipier n'est pas un surhomme et qu'on doit lui apporter un meilleur soutien.

«Carey est le meilleur gardien au monde, mais il est humain. Il va se produire des situations qu'il ne pourra pas toujours maîtriser, mais nous devons être là pour lui, a commencé par dire Subban. Carey va toujours dire les bonnes choses et je suis sûr qu'il est frustré, mais nous devons mieux le seconder. Trop souvent cette saison, il nous a sauvé la peau et il faut que ça change, si nous voulons être une meilleure équipe en saison régulière et en séries.

«Si on s'attend à ce qu'il connaisse autant de succès à toutes les saisons, ce n'est pas correct, a continué le défenseur vedette. Il n'a pas à porter tout le poids de l'équipe sur ses épaules. Il va connaître des hauts et des bas. C'est difficile de rester à un haut niveau de jeu à tous les matchs. Il a réussi à le faire cette saison. Mais notre tâche est de lui faciliter la sienne, pas de la lui compliquer. Nous ne pouvons pas toujours espérer l'emporter 1-0 ou 2-1.»

Tous à blâmer

Subban a dit accepter une partie du blâme et il a ajouté que tous ses coéquipiers devaient en faire de même.

«Personne ne peut dire qu'il a été au meilleur de sa forme dans cette série et c'est habituellement l'explication à une élimination. Nous avons eu de la difficulté à offrir un rendement constant et nous ne pouvons pas nous permettre ça.»

Therrien a ajouté que le CH n'avait pas perdu la série, mardi.

«Nous aurions dû gagner le match numéro un ainsi que le troisième match. Ça finit par vous rattraper à la longue.»

«Je n'ai pas assez bien joué» - Carey Price

http://quebec.huffingtonpost.ca/

  |  Par Radio-Canada.ca  Publication: 

CAREY PRICE
Carey Price

Le Canadien a fait rêver ses partisans. La réalité a rattrapé tout le monde brutalement mardi soir. Le constat est clair : L'équipe la plus talentueuse a gagné.
Un texte de Antoine Deshaies
Michel Therrien l'a admis sans détour. Le Lightning a connu son meilleur match de la série mardi soir. Son équipe, elle, était à court de ressources.
« Pour une raison qui m'échappe, notre réservoir était vide. Physiquement et surtout émotionnellement. C'est décevant. »
« On a eu des bonnes occasions de marquer en début de match, notamment Plekanec. Ça aurait pu nous donner du rythme. Ils ont marqué tout de suite après. Ça leur a donné confiance. »
Pour une rare fois, Michel Therrien a nommé un joueur fautif dans un point de presse d'après-match. Il est vrai qu'en plus de sa chance de marquer, Plekanec a été à l'origine d'un revirement coûteux sur le premier but du Lightning.
La déception était aussi palpable dans le vestiaire. À peine une demi-douzaine de joueurs ont attendu l'arrivée des journalistes. Tous déçus, tous défaits.
Carey Price, grand responsable des succès de l'équipe en saison, a été très critique de son travail.
« On a assez bien joué pour gagner ce soir, a dit le gardien. Je n'ai pas fait les arrêts que j'aurais dû faire et qui auraient pu faire la différence. J'aurais dû faire un arrêt de plus dans tous les matchs qu'on a perdus. »
Celui qui sera peut-être le capitaine au prochain match de l'équipe était lucide et abattu.
« On a creusé notre propre tombe en perdant les trois premiers matchs de la série, a ajouté Max Pacioretty. À 0-3, on n'a plus de marge d'erreurs. »
Subban visait plus haut
À l'autre bout du vestiaire, PK Subban partageait la déception de son gardien, mais analysait l'échec bien différemment. Et abondamment.
« On a besoin de toute l'équipe pour gagner. Parfois en séries, nous avons manqué de constance. Tu ne peux pas te permettre ça. »
« On voulait aller plus loin que l'an dernier et on se croyait capable de le faire. C'est vraiment difficile de gagner tous les matchs 1-0 ou 2-1. »
« Les gens vont dire que c'est positif d'avoir accompli de belles choses en saison, mais pour moi une bonne saison se définit par les séries. Les attentes seront encore plus élevées l'an prochain et on doit passer à la prochaine étape. »
Pour Michel Therrien, la série ne s'est pas perdue au sixième match.
« On aurait dû gagner le premier et le troisième match. Ça finit par nous faire très mal. On aurait aimé se rendre plus loin, mais on doit se rappeler que nous sommes une jeune équipe en transition. On a progressé cette année »
« Je ne suis pas encore fier, a ajouté Pacioretty. Je le serai peut-être plus tard. Pour l'instant, je suis frustré parce que nous avions une grande opportunité. Cet été, peut-être, je réaliserai que nous avons démontré beaucoup de caractère. »
Les joueurs du Canadien reviendront à Montréal mercredi après-midi.
On procédera au bilan dans les prochains jours.