samedi 16 mai 2015

Désolé P.K. ... «Notre philosophie ne changera pas», dit Bergevin

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le vendredi 15 mai 2015 à 10h07. Modifié par 98,5 Sports à 16h21.
Désolé P.K. ... «Notre philosophie ne changera pas», dit Bergevin
P.K. Subban et Marc Bergevin/PC
(98,5 Sports) - C'était l'heure du bilan de fin de saison pour le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin.
Le point de presse de Marc Bergevin
00:00
00:00
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le vendredi 15 mai 2015 dans Les amateurs de sports avec Mario Langlois et Philippe Cantin
Pressé de questions quant au manque d'offensive de son équipe durant les séries, le patron a été clair : il ne va pas bouleverser la structure de l'équipe afin de faire l'acquisition de marqueurs.
« On regarde l’ensemble de la série (contre Tampa), on a très bien performé. La sixième partie a été la moins bonne et on a eu 12 ou 13 poteaux, le jeu de puissance n'a pas été à la hauteur. Je ne vais pas revirer tout à l’envers », a-t-il lancé à ceux qui espéraient un tournant offensif.
Saison de transition?
Selon lui, le Canadien devra continuer à bâtir autour du repêchage et du développement des jeunes joueurs de l'organisation. Il ne ferme toutefois pas la porte à l'obtention d'un joueur établi quitte à sacrifier un peu de jeunesse, mais il a reconnu que c'est toujours un pari risqué.
« On va toujours regarder à l'interne. Premièrement, c'est plus facile. Des marqueurs de 25-30 buts, il y en a pas beaucoup, puis si jamais il y en a un qui est disponible, ça veut dire qu'il faut que t'enlève un morceau pour remplacer. Tu vas beaucoup de l'avant, tu t'en vas de côté », a-t-il imagé pour dire qu'il fera confiance aux jeunes joueurs du club.
P.K. Subban a fait sourciller bien des gens en disant qu'il n'en avait rien à cirer de parler de transition. Il veut gagner maintenant et ne veut rien savoir du reste alors que la direction semble s'en tenir à un plan de construction précis.
« Malgré tout, il ya beaucoup de positif de la dernière saison, a souligné Bergevin.Une grosse offensive, les Rangers, en ont une et ils gagnent présentement des matchs serrés de 2-1. C’est ça les séries. Notre philosophie ne changera pas...
« On veut bien développer nos jeunes et c’est comme ça qu’on va aller de l’avant. C'est la nouvelle LNH et la masse salariale. Il y a beaucoup de joueurs qui arrivent et qui partent. Avec les départs de Gionta et Georges, c'est ça la réalité, la transition. »