mercredi 8 juillet 2015

Ce que Matt Pfeffer, le nouveau consultant du CH, pense de la transition au centre

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 8 juillet 2015 à 14:31 par

Nicolas Cloutier

Quand une équipe de la LNH annonce l’embauche d’un spécialiste des statistiques avancées, il est toujours intéressant de fouiller dans ses archives pour se renseigner sur ses opinions. On peut ensuite voir comment elles s’appliquent à la situation actuelle du club en question.
Matt Pfeffer, le nouveau consultant du CH, a écrit un papier intéressant sur la transition du poste d’ailier à celui de centre. Le cas d’Alex Galchenyuk nous vient évidemment à l’esprit…
En se servant du Expected Goals For% – le pourcentage de buts POUR auquel on peut s’attendre selon les moyennes du circuit –,  on peut observer un déclin important dans la production d’un ailier muté à cette position névralgique.
Le ExpGF% tient compte du pourcentage d’arrêt moyen de toutes les tentatives de tirs selon leur provenance sur la glace. Il considère le type de lancer également (tir frappé, lancer des poignets, retour, déviation, etc.). On additionne donc chaque lancer du même type et on les multiplie par le SV% moyen du circuit face à cette sorte de menace. On fait ensuite la somme de tous les groupes pour finalement prédire le pourcentage de buts POUR attendu. À noter que le déploiement, le niveau de compétition et la qualité des coéquipiers font aussi pencher la balance.  
Corolairement, les centres étant transférés sur le flanc ont vu leur production augmenter. Pour Galchenyuk, il faut toutefois noter que jouer au centre lui a bricolé une opportunité aux côtés de Max Pacioretty, ce qui peut fausser les données. À mesure que son audition s’allongeait, on commençait toutefois à remarquer une graduelle régression.
Therrien et Bergevin n’ont pas aimé la façon dont il a appuyé les défenseurs en fond de territoire et à Sarnia, il lui est arrivé plusieurs fois de jouer à l’aile, alors peut-on lui vraiment accoler l’étiquette de centre naturel? C’est le doute qu’exprime le manitou du CH. 
D’un point de vue logique, ça a du sens. Les responsabilités à cette position sont accrues et il faut faire preuve d’un éveil constant aux deux extrémités de la patinoire. Cela explique une diminution de l’apport offensif.
Même si Pfeffer statue que passer de l’aile au centre diminue l’efficacité offensive et vice-versa, il ajoute un bémol: il faut distinguer la production et la valeur. Puisqu’un pivot traîne de plus lourdes tâches et se veut plus important aux succès de l’équipe, c’est un mal nécessaire que de léguer cette tâche à son meilleur attaquant – ou du moins, son attaquant le plus compétent dans ces conditions – pour bonifier sa contribution nette au sein de l’équipe.
Chris LaFrance, USA TODAY Sports
Chris LaFrance, USA TODAY Sports
Statistiquement, le passé tend à prouver que Galchenyuk n’est pas à un transfert au centre d’éclore, bien au contraire. La vraie question demeure: est-il le joueur le plus qualifié pour prendre en charge ces responsabilités au bénéfice d’autres attaquants? Qu’on soit en accord ou non avec cette étude, on imagine que c’est le point que fera valoir Pfeffer à Marc Bergevin au sujet de Chucky.
En rafale– Nick Carrière avait été convoqué en entrevue pour le poste d’adjoint des Bulldogs en 2013, mais on lui avait préféré Stephan Lebeau. LIEN
– Le but des Bruins l’an prochain? Commencer par accéder aux séries. LIEN
Disons que les attentes ont déjà été plus grandes, à Boston…
– Lehkonen jouera-t-il en Europe jusqu’à ce qu’il décroche un poste chez le CH?
– Peu d’équipes montrent de l’intérêt pour Sharp présentement, un DG voulant acquérir ses services peut donc se montrer patient…
– Le CH: la meilleure marque sportive au Canada! LIEN
– Le dernier « On Jase » de Martin Lemay… LIEN
– Quel montant peut demander Alex Galchenyuk? LIEN
– Les Sharks officialisent le contrat d’entrée dans la LNH de Timo Meier. LIEN
– Jeremiah Addison a reçu un texto de P.K. Subban: LIEN
– Pascal Rhéaume obtient un poste dans la LAH.
– Le cousin de Lindsay Lohan est au camp de perfectionnement des Caps.
– Eric Tangradi a trouvé du boulot chez les Red Wings. LIEN
Ce sera probablement sous les ordres de Todd Nelson… #AHL 
– Il y aura un autre match intraéquipe au camp de perfectionnement cet après-midi. Plus de détails à venir. En attendant, une photo de Simon Bourque:

Labeaume applaudit les candidatures à 1 million $ dans la LNH

http://www.lapresse.ca/le-soleil/sports/hockey/

Publié le 07 juillet 2015 à 19h50 | Mis à jour le 07 juillet 2015 à 21h14
Le maire de Québec Régis Labeaume était de... (Le Soleil, Yan Doublet)
LE SOLEIL, YAN DOUBLET

Le maire de Québec Régis Labeaume était de passage dans les installations de Bel-Gaufre, dans le parc Colbert, mardi.

(Québec) Le maire de Québec, Régis Labeaume, a félicité la Ligue nationale de hockey mardi, qui demande aux entreprises intéressées à obtenir une franchise d'expansion d'allonger un million de dollars lors du dépôt de leur candidature.
«Je trouve ça intelligent de la part de M. Bettman [le commissaire de la LNH]», a lancé le maire, en marge d'une annonce à l'entreprise Bel-Gaufre. «Ce n'est pas une place pour les aventuriers [...] il faut être sérieux pour déposer une proposition», a-t-il avancé. 
Le processus d'expansion de la LNH a été officiellement lancé lundi. Les entreprises intéressées ont jusqu'au 10 août pour déposer leur candidature. 
Benoit Robert, président et chef de la direction du Groupe Sports et divertissement de Québecor, a répété lundi qu'il souhaitait ardemment le retour des Nordiques dans le nouvel amphithéâtre de Québec, mais que la candidature de son entreprise allait être déposée «en temps et lieu». 
Été de transition
Québecor doit d'abord s'assurer de mettre le nouvel amphithéâtre de Québec à sa main au courant de l'été. Dès le 15 juillet, la Ville de Québec lui permettra de faire son entrée dans l'amphithéâtre et de tester tous les systèmes. Il n'y aura pas de remise de clés officielle, «mais c'est un peu comme si le propriétaire nous permettait de rentrer un peu à l'avance dans notre nouvel appartement pour peinturer les murs», illustre Mathieu Despatie, directeur principal du marketing du Groupe Sports et divertissement de Québecor. 
On s'affairera à tester les télés, les systèmes de son, l'éclairage, la climatisation, la réfrigération, question que tout soit au point pour l'ouverture à la population, au début septembre. 
Ce sera aussi l'occasion pour les nouveaux employés du Centre Vidéotron de se familiariser avec leur lieu de travail et de suivre des sessions de formation, autant pour les techniciens, les agents de sécurité que pour le personnel de cuisine. «On va aussi finaliser l'embauche au cours des prochaines semaines. Pour les gens sur le terrain, ce sera un été très, très rempli», ajoute M. Despatie. 
Plusieurs ficelles restent à être attachées, mais Québecor devrait envoyer son premier chèque de «locataire» - qui tourne autour de 33 millions $ - à la Ville de Québec vers la mi-septembre. 

La place Jean-Béliveau ne fait pas l'unanimité

Quelques voix se sont élevées mardi dans les médias sociaux et à la radio pour dénoncer le fait qu'on ait accolé le nom de Jean Béliveau à la place publique devant le nouvel amphithéâtre de Québec. L'annonce faite lundi a déplu à certains, qui trouvent que le nom de M. Béliveau est trop fortement associé au Canadien de Montréal. 
On aurait préféré un nom qui fasse plus Québec. Rappelons que Jean Béliveau a joué pour les Citadelles et les As de Québec, entre 1949 et 1953, avant de partir pour la métropole. 
D'autres commentateurs se sont toutefois portés à la défense du nouveau nom, comme Jérôme Landry, cofondateur de la Nordiques Nation. «J'en reviens pas de la controverse... Jean Béliveau était avant tout un grand citoyen qui a marqué Québec à jamais. On fait dur à Québec», a-t-il écrit sur son compte Twitter.  
On en discute dans le blogue Québec Cité à blogues.lapresse.ca/quebec/
Avec Gilbert Leduc

À LIRE AUSSI