jeudi 10 septembre 2015

LHJMQ TVA SPORTS AU CŒUR DE L’OUVERTURE DU CENTRE VIDÉOTRON

http://www.tvasports.ca/

Publié  | Mis à jour 
Le Centre Vidéotron ouvrira officiellement ses portes à l’occasion du match inaugural des Remparts de Québec, samedi soir, et les téléspectateurs pourront visionner la chaîne TVA Sports afin de ne rien manquer de ce rendez-vous historique.
En plus de l’affrontement opposant la troupe de l’entraîneur Philippe Boucher à l’Océanic de Rimouski à 19 h, le public aura droit non pas à un tapis rouge, mais bien à un tapis jaune, et ce, dès 17 h.
Dave Morissette et Julie Couture seront en direct pour recueillir les commentaires des nombreuses personnalités issues des milieux politique, sportif et culturel. Aussi, l’ex-grand joueur des Nordiques Michel Goulet, l’animateur Gino Chouinard, le chanteur Marc Dupré, le maire de Québec, Régis Labeaume, et plusieurs autres défileront devant les gens rassemblés aux abords de l’amphithéâtre.
Par la suite, une cérémonie d’avant-match haute en couleurs sera présentée à 18 h. Louis Jean, Michel Bergeron et Morissette seront sur place. Les anciens Nordiques, dont le célèbre Guy Lafleur, Steven Finn et Alain Côté, combleront les spectateurs en donnant les premiers coups de patin sur la glace durant une période d’échauffement.
Puis, après le duel se voulant une reprise de la dernière finale de la coupe du Président de la LHJMQ, le réseau LCN diffusera les festivités d’après-match à 23 h, le tout étant couronné par un feu d’artifice.
L’équipe affectée à la couverture de la LHJMQ, Sébastien Goulet (descripteur), Steven Finn (analyste) ainsi que les reporters Mikaël Lalancette et Andrée-Anne Barbeau, assureront la couverture de cette rencontre mémorable.
Également, tout au long de la journée, «Salut, Bonjour week-end», à TVA, et «Le Québec matin week-end», à LCN, accueilleront plusieurs invités au Centre Vidéotron. Le public est également convié à suivre les différents bulletins de nouvelles du Groupe TVA à cette occasion.

Bettman cache son jeu

http://www.journaldemontreal.com/

Questionné sur le projet d'expansion de la LNH, le commissaire a opté pour la langue de bois


Jean-François Chaumont
Gary Bettman    TORONTO | Gary Bettman n’avait aucunement l’intention de faire ombrage à la Coupe du monde de 2016. Questionné sur d’autres enjeux, dont le projet de l’expansion pour les villes de Québec et de Las Vegas, le commissaire de la LNH a opté pour la langue de bois.
« Il n’y a rien à dire de nouveau avec l’expansion, a répondu Bettman quelques minutes après une conférence de presse conjointe avec Donald Fehr, le directeur de l’Association des joueurs. Quand j’aurai quelque chose à dire, nous le rapporterons pour tout le monde au même moment. »
« On est maintenant à la phase trois de l’expansion pour Québec et Las Vegas, a-t-il poursuivi. Il n’y a pas un échéancier concret. Nous recueillons encore de l’information et nous avons encore du travail devant nous. »
Bettman n’a toujours pas encerclé une date à son agenda pour visiter le tout récent Centre Vidéotron à Québec.
« Je ne sais pas encore quand j’irai faire un tour, mais je suis sûr que je devrai y aller pour un événement un de ces jours », a-t-il répliqué laconiquement.
Depuis quelques jours, la ville de Seattle refait surface dans les rumeurs pour l’obtention prochaine d’une équipe de la LNH. Le projet d’un nouvel amphithéâtre dans cette ville de l’État de Washington serait toujours vivant.
« Seattle n’est pas dans le processus d’expansion », a rétorqué Bettman.
Des JO en Asie
Après la Russie et Sotchi en 2014, les prochains Jeux olympiques d’hiver se dérouleront à Pyeongchang en Corée du Sud en 2018 et à Pékin en Chine en 2022.
Les dirigeants de la LNH n’ont toujours pas renouvelé leur association avec le CIO et la Fédération internationale de hockey sur glace.
« Nous n’avons pas encore eu de discussions formelles, a précisé Bettman par rapport à l’avenir des JO pour les joueurs de la LNH. Nous devrons nous parler, c’est une décision qui se prendra conjointement. J’ai entendu des rumeurs disant que René Fasel aimerait nous rencontrer prochainement. »
Bettman a ensuite profité de sa tribune pour lancer un petit message.
« Je tiens aussi à rappeler que les Jeux olympiques à Vancouver étaient spectaculaires sur une surface de la LNH. À Sotchi, il y a eu plus de critiques en raison de la glace à dimension olympique. »
Malgré l’éloignement géographique, le décalage horaire et une montagne de complexité sur le plan logistique, le patron de la LNH a aussi identifié l’Asie comme un terrain à exploiter.
« Nous cherchons une vision à long terme et nous voulons développer le hockey dans le plus de marchés possible, a expliqué Bettman. Nous incluons évidemment l’Asie. Pékin présentera les JO en 2022 après la Corée du Sud. Si nous pouvons seulement gagner 1% de partisans en Chine, il s’agirait déjà d’une grande victoire. »

UNE VIDÉO QUI DONNE LE GOÛT QUE LA SAISON DES CANADIENS COMMENCE DÈS MAINTENANT



http://25stanley.com/

Canadiens - Subban, Galchenyuk
→ Une vidéo montrant des séquences de la saison 2014-2015 des Canadiens ainsi que leur parcours en séries éliminatoires a été mise en ligne par MrH4bs sur YouTube dans les derniers jours. Il s’agit d’un autre excellent montage de ce youtubeur. Cette vidéo fera en sorte que vous voudrez voir dès ce soir les hommes de Michel Therrien en action. [JdM]
→ La chaîne TVA Sports a dressé une liste de dix espoirs à surveiller chez le Tricolore. Parmi les joueurs, on y retrouve Nikita Scherbak, Charles Hudon, Noah Juulsen et Zachary Fucale. [TVA Sports]
→ Une rafale de nouvelles sportives gracieuseté de danslescoulisses.com. [DLC]
→ Le duel entre les sœurs Williams s’est terminé par une victoire en trois manches de Serena, numéro un mondiale. Après le match, les deux frangines se sont fait une accolade qui en disait long sur leur bonne relation. [RDS]
→ Le chef de file canadien Québecor pourrait à lui seul acquérir un club de la Ligue nationale de hockey. [Radio-Canada]
→ 62 % des répondants d’un sondage publié sur le site du Journal de Montréal voudraient que Max Pacioretty soit nommé capitaine des Canadiens. [JdQ]
→ L’audience de Patrick Kane a été repoussée de deux semaines. [La Presse]
→ La LNH se prépare pour la Coupe du monde de hockey, qui fera ses débuts en septembre 2016. [98,5 Sports]

Les rebondissements de l'été dans la LNH

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Martin St-Louis, Lou Lamoriello, Martin Brodeur et Jacques Lemaire
Martin St-Louis, Lou Lamoriello, Martin Brodeur et Jacques Lemaire
(Source d'image: RDS )

Images of Bertrand Raymond
Il s'en est passé des choses au cours de l'été. Il y a en eu des bonnes, des étonnantes et d'autres plutôt décevantes.
Deux athlètes québécois qui ont connu des carrières exceptionnelles, Martin Saint-Louis et Daniel Brière, ont annoncé que leurs parcours étaient terminés. Les deux n'étaient pas censés faire le poids dans une ligue qui a souvent accordé préséance aux athlètes de gros gabarit. Les deux ont été boudés par toutes les organisations de la ligue et les deux ont connu une carrière florissante. Comme il y a sans doute une justice quelque part, après en avoir bavé pour faire leur place, ils sont tous les deux sortis de la patinoire plusieurs fois millionnaires. Tiens, vous autres.
Pierre-Alexandre ParenteauPierre-Alexandre Parenteau qui, de son côté, en offrait trop peu pour le salaire exagéré qu'il touchait, a été cavalièrement sorti de l'organisation du Canadien.
Alexander Semin, dont le problème se situe quelque part entre le coeur et la volonté, se retrouve aujourd'hui dans l'uniforme d'une organisation dirigée par des hommes, Marc Bergevin et Michel Therrien, qui ont les paresseux en horreur. Beau défi pour eux avant même qu'un premier coup de patins soit donné à l'entraînement.
Par ailleurs, ce qui s'est passé à Montréal a été relativement tranquille comparativement aux changements majeurs qui sont survenus à Toronto. Les vrais événements de la période estivale, c'est à cet endroit qu'ils se sont produits. Après l'entrée en scène de Mike Babcock, on n'aurait jamais pu imaginer que Lou Lamoriello, longtemps reconnu comme le Godfather du hockey, deviendrait son patron. En quittant une organisation qu'il avait bâtie dans ses moindres détails au New Jersey, Lamoriello s'accroche à son rôle de directeur général dans un moment où on le croyait en train de planifier sa retraite.
Cet homme au regard sévère, qui mène ses affaires avec une main de fer dans un gant d'acier, jouit encore d'un grand respect dans certains milieux. Brendan Shanahan, qui a joué sous ses ordres durant quatre saisons, a jugé que les Maple Leafs avaient besoin d'un dirigeant autoritaire pour mettre fin à près d'une décennie de laissez-aller au cours de laquelle l'équipe a raté les séries huit fois en neuf ans.
Lamoriello, dont les Devils étaient empêtrés dans une situation financière précaire, est passé dans le camp d'une organisation riche dont le budget lui permettra de jouir d'une plus grande marge de manoeuvre. Il n'en mènera pas aussi large qu'au New Jersey, mais chaque fois qu'il émettra une opinion ou une suggestion, il captera l'attention de tout le monde, y compris celle de Babcock qui n'est pas toujours de tout repos pour un directeur général.
Et Lemaire dans tout ça?
La décision de Jacques Lemaire de joindre les rangs des plus grands ennemis que le Canadien a connus dans son histoire a de quoi étonner. Surtout que Lemaire avait au préalable décliné une proposition de l'équipe qui a marqué sa vie et qui a notamment contribué à faire de lui un membre du Panthéon de la renommée.
Peut-être que l'offre des Leafs était plus dans ses cordes. Peut-être que son amitié pour Lamoriello a été la plus forte. Peut-être craignait-il de ne plus s'y reconnaître dans une organisation qui a énormément changé depuis qu'il y a gagné une dernière coupe Stanley dans un rôle d'adjoint à Serge Savard. Peut-être aussi s'est-il souvenu qu'il était quasi embauché par le Canadien (il avait même promis du boulot à Mario Tremblay) il y a six ans quand Bob Gainey, influencé par Pierre Gauthier, s'est ravisé pour finalement accorder le poste à Jacques Martin.
Il faut se rendre à l'évidence, la vraie famille de Lemaire, c'est aujourd'hui celle de Lou Lamoriello.
Lemaire jouera un rôle élargi à Toronto. Il sera un observateur et un conseiller de valeur dans le rôle d'un entraîneur qui travaillera parfois à distance. Lemaire a toujours aimé se montrer discret dans ce genre de situation qu'il a notamment connue dans l'entourage de Jean Perron et de Jacques Demers.
Si jamais on lui confie des mandats spécifiques, il pourrait peut-être s'avérer d'une grande utilité dans la relance de Parenteau dont c'est probablement la dernière chance. Quand Lemaire te regarde droit dans les yeux en te faisant part de ses remarques, il peut être très intimidant. Parenteau a justement besoin de ce genre de conversation entre quatre yeux avec un homme qui n'entend pas à rire quand il est question de s'investir sérieusement dans une équipe.
Ce n'est qu'un des aspects sur lequel Lemaire, un cerveau de hockey, peut être utile à sa nouvelle équipe.
Dites-moi que ce n'est pas vrai
L'élément le plus décevant en cette fin d'été est la décision qu'a prise Martin Brodeur de bouder son intronisation au Panthéon des sports du Québec, le 30 septembre. La cuvée des intronisés est d'une très grande qualité à l'occasion du 25e anniversaire de cet événement. Outre Brodeur, les médaillés d'or olympique Alexandre Bilodeau et Jennifer Heil, Alexandre Despatie, Anthony Calvillo, de même que les bâtisseurs Julie Sauvé et Larry Smith seront honorés.
Dites-moi que ce n'est pas vrai. Pas un autre grand athlète québécois qui lève le nez sur ce genre de reconnaissance, comme c'est arrivé dans le passé à ce panthéon et à celui de la Ligue junior majeur du Québec.
Ceux qu'on intronise au Panthéon des sports du Québec ont largement contribué à écrire notre histoire sportive. Brodeur, le gardien de but recordman du hockey, dont certains grands exploits ne seront probablement jamais répétés, joindra un groupe prestigieux de hockeyeurs, dont Jean Béliveau, Maurice et Henri Richard, Mario Lemieux, Guy Lafleur et Patrick Roy.
Brodeur invoque des responsabilités professionnelles avec les Blues de St Louis pour s'absenter le 30 septembre. Pas sérieux comme excuse quand sa présence chez les Blues dans le cadre d'un simple camp d'entraînement ne peut pas être considérée comme indispensable.
Rien n'arrivera à le faire changer d'idée, semble-t-il. Brodeur a été choyé et profondément respecté par les Québécois durant sa brillante carrière. Dommage qu'il n'en tienne pas compte à l'heure où le Québec lui offre une place prestigieuse dans son histoire sportive.
Mais peut-être que l'événement n'est pas suffisamment prestigieux pour lui, justement.

Pacioretty a chaussé les patins

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Max Pacioretty
Max Pacioretty (Source d'image: Vincent Éthier )

L'attaquant du Canadien Max Pacioretty a patiné pendant une vingtaine de minutes mardi à Brossard pour la première fois depuis qu'il a subi une blessure au genou gauche, le 9 juillet dernier en Floride.
 À ce moment, sa convalescence était évaluée à 12 semaines.
Le meilleur buteur du Tricolore au cours des deux dernières années a répété l'expérience mercredi. Il participera au traditionnel tournoi de golf du Canadien jeudi à Laval.
C'était la première fois en quatre mois qu'il chaussait les patins. Il ne sera toutefois pas sur la glace avec ses coéquipiers lors de la première séance d'entraînement de l'équipe, le 18 septembre.
Le CH disputera son premier match préparatoire le 22 septembre contre les Maple Leafs.
Le Canadien retrouvera ces mêmes Leafs le 7 octobre pour le début du calendrier régulier.