jeudi 24 septembre 2015

30 équipes LNH en 30 jours : Islanders de New York

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

John Tavares
John Tavares (Source d'image: Getty )

À l'approche de la nouvelle saison dans la LNH, voici un survol des différentes équipes. Aujourd'hui, les Islanders de New York.
Saison régulière 2014-2015
Fiche de 47-28-7, total de 101 points, 3es de la section Métropolitaine, 5es de l'Association de l'Est et 10es du classement général.
Attaque : 252 buts, 3e rang; défense : 230 buts, 22e rang.
Séries éliminatoires 2014-2015 : Ont perdu en première ronde en sept matchs contre les Capitals de Washington.
Nouveaux joueurs : Steve Bernier (AD), Justin Ftorek (AG), Thomas Greiss (G), Ben Holmstrom (C), Bracken Kearns (C-AG), Louis Leblanc (C-AD), Joe Whitney (AG), James Wright (C-AG), Marek Zidlicky (D).
Joueurs qui sont partis : Matt Donovan (D), Brett Gallant (AG), Dustin Jeffrey (C-AG), Tyler Kennedy (C), Alexandre Mallet (C-AG), Colin McDonald (AD), Kael
Mouillierat (C), Aaron Ness (D), Michal Neuvirth (G), John Persson (AG), Griffin Reinhart (D), Kent Simpson (G), Lubomir Visnovsky (D), Harry Zolnierczyk (AG).
Entraîneur-chef : Jack Capuano
Après avoir connu une excellente saison avec 101 points, les Islanders ont participé aux éliminatoires, subissant l’élimination dans la première ronde, en sept matchs, face aux Capitals de Washington.
L’attaque a été la force de l’équipe, marquant 252 buts, au 3e rang du circuit. Elle a mené le circuit pour le différentiel de tirs vers le filet par match (5,5) et s’est placée deuxième pour le nombre de lancers par match (33,8). John Tavares est évidemment l’artisan principal de ces statistiques favorables, lui qui a inscrit 38 buts et 48 mentions d’aide à sa dernière campagne. Ryan Strome semble bien progresser alors que Michael Dal Colle tente de faire sa place, lui qui a été le cinquième choix au total en 2014. L’an dernier, il a évolué chez les Generals d’Oshawa dans la Ligue de l’Ontario quand ils ont remporté la Coupe Memorial.
La défense elle a été ordinaire, concédant 230 buts, au 22e rang de la LNH. Ça ne va guère mieux en désavantage numérique, au 26e rang avec une efficacité de 78 %. L’arrivée de Johnny Boychuk et de Nick Leddy pourrait donner un coup de main à la ligne bleue.

Ils ont effectué très peu de changements à leur formation, obtenant le gardien Thomas Greiss et laissant filer un autre gardien Michal Neuvirth.

Avec plusieurs bons jeunes joueurs et un gardien comme Jaroslav Halak, les Islanders devraient participer aux éliminatoires et ils tenteront d’atteindre la deuxième ronde pour la première fois depuis la saison 1992-1993.

Ovechkin et sa bande sont en ville

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le jeudi 24 septembre 2015 à 13h06. Modifié à 13h37.
Ovechkin et sa bande sont en ville
Alex Ovechkin (AP Photo/Kathy Willens)
(98,5 Sports) - Alex Ovechkin, meilleur marqueur de la LNH la saison dernière, et les Capitals de Washington sont en ville.

Ils seront les rivaux du Canadien jeudi soir dans le cadre du deuxième match préparatoire des hommes de Michel Therrien.
L'avant-match de la rencontre opposant les Capitals de Washington au Tricolore sera présenté à 19h, sur les ondes des stations Cogeco Diffusion

La formation des Capitals est plutôt relevée avec la présence d'Evgeny Kuznetsov, du nouveau venu TJ Oshie, du défenseur John Carlson et du gardien Braden Holtby.

L’attaquant Alexander Semin disputera sa première rencontre préparatoire et il reverra également quelques visages familiers lui qui a connu ses meilleures saisons avec les Capitals de Washington.

Le Russe de 31 ans jouera aux côtés de Alex Galchenyuk et Lars Eller, dans ce qui est l'un des trios préférés de l'entraîneur Michel Therrien depuis le début du camp.

«On avait hâte de jouer un vrai match, a expliqué le Danois après la séance d'entraînement. Ce sera bénéfique pour tout le monde. J’ai joué avec Alex (Galchenyuk) dans le passé et je sais qu’on a une bonne chimie. Je pense que nous sommes trois bons patineurs et on peut faire pas mal tout sur la glace.»

Eller en a profité pour louanger son nouveau coéquipier Semin estimant qu'il est capable de faire des choses que peu de joueurs peuvent faire dans cette ligue.

La formation des deux équipes


Les trios du CH, ce soir:

Eller-Galchenyuk-Semin

Weise-Desharnais-Fleischman

Andrighetto-Hudon-Flynn

Thomas-McCarron-Crisp

Défenseurs

Subban-Markov

Tinordi-Gilbert

Beaulieu-Lernout

Gardiens

Dustin Tokarski et Mike Condon

Steven Stamkos demeure concentré

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Steven Stamkos
Steven Stamkos (Source d'image: PC )

TAMPA, Fla. - Steven Stamkos insiste que les discussions concernant son contrat ne changent pas son objectif, qui est d'aider le Lightning de Tampa Bay à gagner la coupe Stanley.
Celui qui a obtenu deux fois le trophée Maurice-Richard, remis au meilleur marqueur de la LNH, s'est présenté au camp sans prolongation de pacte à long terme, la semaine dernière. Il a toutefois dit que cela n'affectait pas sa préparation pour la saison qui approche.
L'athlète de 25 ans entame la dernière campagne d'un contrat lui rapportant environ 5,5 M $ cette saison. Il est admissible à l'autonomie sans compensation en juillet 2016.
« Je suis encore le capitaine de l'équipe. Mon approche n'a pas changé du tout, a dit celui qui a fait partie de trois équipes d'étoiles. J'aime vraiment où je suis. Nous voulons remporter un championnat et je veux y contribuer.
« Les gars savent que le hockey est aussi une question d'affaires. Ils savent que je suis un leader. Il n'y a rien qui va affecter ma mentalité au camp. Ils savent à quoi ils peuvent s'attendre de moi. »
Le Lightning vient de connaître la meilleure saison régulière de son histoire (108 points), suivie d'un parcours jusqu'en finale de la coupe Stanley, où les Blackhawks de Chicago ont prévalu en six matches.
Premier choix du repêchage de 2008, Stamkos a déjà récolté 276 buts et 498 points, en 472 matches. Depuis six saisons, ses 253 filets ne sont surpassés que par les 256 d'Alexander Ovechkin, des Capitals de Washington.
Le Ligthning va amorcer sa saison régulière le 8 octobre à domicile, contre les Flyers de Philadelphie.

Trois contre trois

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/



Images of Francois Gagnon
Pour être bien honnête, le match Leafs-Canadien ne m’intéressait pas vraiment.
Oui, je voulais voir ce que Zack Kassian offrirait à ses nouveaux partisans dès sa première sortie dans l’uniforme tricolore. Il n’a pas offert grand-chose.
Je voulais aussi voir si Jarred Tinordi jouerait avec l’énergie et l’aplomb nécessaires pour confirmer sa place au sein de l’organisation du Canadien. Le gros défenseur ne m’a pas convaincu. Il n’a pas été mauvais. Ça non. Mais il n’a pas été dominant non plus. Du moins pas assez dans le cadre d’un match aussi terne. Le genre de match qui aurait permis à un gars qui voulait se distinguer d’y arriver. Ce sera pour une prochaine fois. Peut-être...
Les jeunes? Michael McCaron a marqué un but. Il a su profiter d’un cafouillage défensif collectif des Leafs pour hériter d’une rondelle libre dans l’enclave et prouver qu’il est capable de marquer. Un gros plus pour celui à qui on a réservé la première étoile de la rencontre. Une première étoile bien plus reliée toutefois à la couleur de son chandail qu’à sa soirée de travail. Car sur le strict plan du hockey, Jake Gardiner et William Nylander ont été, et de loin, les deux meilleurs joueurs sur la patinoire du Centre Bell mardi soir. Même Mitch Marner a davantage déployé son talent que les jeunes du Tricolore.
J’ai toutefois bien aimé la sortie de Zachary Fucale en relève à Carey Price qui a, avec quelques arrêts de son cru, fait comprendre à tout le monde qu’il était déjà fin prêt pour la saison qui commencera dans deux semaines. Puisqu’on parle des gardiens, saluons aussi la sortie du Québécois Antoine Bibeau qui a fait du bon travail au cours des 30 premières minutes du match accordant un but sur les 14 tirs qu’il a affrontés.
Cette première rencontre préparatoire ne me disait tellement rien, que j’ai davantage regardé le duel excitant que se livraient les Yankees et les Jays à Toronto.
Si j’étais au Centre Bell, c’était d’abord et avant tout pour assister, en direct, à une première séance de prolongation à trois contre trois. Une séance qui était prévue, peu importe l’issue du match. Ce sera partie remise. Car en raison d’une pénalité écopée par Devante Smith-Pelly en fin de troisième, c’est à 4 contre 3 que les Leafs ont amorcé la prolongation. C’est aussi à 4 contre 3 qu’ils l’ont terminée. Car après 16 secondes seulement, Jake Gardiner a marqué le but de la victoire.
Dommage! Pas que les Leafs aient gagné ou que le Canadien ait perdu. Ça m’importe peu. Dommage qu’il ait été impossible de goûter à cette prolongation à trois contre trois qui aurait, du moins je crois, offert du bien meilleur hockey que les 60 premières minutes.
J’ai hâte de voir ces nouvelles prolongations parce que la moindre erreur, le moindre revirement offriront une descente à deux contre un et donc une occasion de marquer. Les équipes plus petites, mais plus rapides pourront filer entre les pattes des plus lourdes et lentes. Ça devrait aider le Canadien. Surtout qu’avec Carey Price devant le filet, le Tricolore pourra peut-être se permettre de tricher un peu plus une fois en prolongation. J’ai hâte de voir si on laissera un marqueur en maraude loin au centre au lieu de jouer collectivement. J’ai hâte de voir aussi si des coachs auront l’audace d’y aller avec trois attaquants. Ce n’est pas tous les clubs qui comptent sur des P.K. Subban ou des Erik Karlsson...
Ken Holland, le directeur général des Red Wings, a patienté pendant des années pour voir son projet de réduire les fusillades grâce à une prolongation à trois contre trois. Je peux donc patienter quelques matchs. Mais j’ai vraiment hâte de voir ce que ça donnera. C’est pour moi, ce que le calendrier préparatoire a de plus palpitant à offrir.
Pour le reste...
Ah oui! Les Jays se sont « encore » effondrés en fin de match. Ils ont perdu 6-4 aux mains des Yankees qui ont marqué trois points à l’aide d’un circuit en début de 10e manches. Damn Yankees!

P.K. Subban évoque la possibilité d'imiter une nouvelle fois Don Cherry

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 23 septembre 2015 à 17h52. Modifié par Charles Payette le jeudi 24 septembre 2015
P.K. Subban évoque la possibilité d'imiter une nouvelle fois Don Cherry
P.K. Subban/Photo: archives PC, Chris Young
BROSSARD, Qc - L'imitation qu'a faite P.K. Subban de Don Cherry connaît tellement un tabac sur les réseaux sociaux que le défenseur du Canadien a évoqué la possibilité qu'on le revoie à l'oeuvre cette saison.
«Je crois fermement que si vous êtes incapables d'autodérision, c'est que vous n'êtes pas quelqu'un d'agréable à côtoyer, a d'abord déclaré Subban sur le sujet, mercredi. Je craignais quelque peu la réaction de Don, a-t-il continué. J'espérais qu'il aime ça. Il s'est dit flatté et ça m'a rassuré.»

Demandant par la suite à ses interlocuteurs comment ils avaient trouvé sa tenue vestimentaire flamboyante, Subban a mentionné qu'il avait conservé le veston multicolore fleuri et qu'on allait le revoir à un moment donné pendant la saison.

«Quand? Vous verrez bien», a-t-il lancé, entretenant le mystère.

Subban a expliqué s'être prêté au jeu dans le cadre d'une publicité pour le réseau de télévision Sportsnet. Il a raconté qu'il n'a pas su immédiatement qu'on l'avait filmé en pleine action. Comme la scène captée était fort hilarante, on lui a demandé la permission de la diffuser. Il a accepté volontiers.

Dans la séquence, Subban imite la gestuelle du controversé chroniqueur et lance à un moment donné en parlant de lui-même: «P.K. est un bon joueur. Il n'est tout de même pas Bobby Orr, mais c'est un bon joueur».