dimanche 15 novembre 2015

McCarron marque deux buts mais les IceCaps perdent contre les Marlies

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 14 novembre 2015 à 21h40. Modifié par Jacques Thériault à 21h46.
McCarron marque deux buts mais les IceCaps perdent contre les Marlies
Michael McCarron / stjohnsicecaps.com
SAINT-JEAN, T.-N.-L. - William Nylander a marqué après 1:15 de jeu en prolongation après avoir récolté trois aides en temps réglementaire et les Marlies de Toronto ont défait les IceCaps de St. John's 9-8, samedi.
Michael McCarron a récolté deux buts et trois aides pour les IceCaps, tandis que Morgan Ellis et Charles Hudon a inscrit deux buts et une aide chacun. Bud Holloway et Christian Thomas ont aussi touché la cible pour les IceCaps (8-5-3), qui n'ont pu protéger une avance de 8-4 en troisième période.

Josh Leivo a amassé deux buts et deux aides alors que Mark Arcobello a aussi réussi un doublé pour les Marlies (11-3-1). T.J. Brennan, Zach Hyman, Sam Carrick et Nikita Soshnikov ont également participé au festival offensif.

La victoire est allée au dossier de Garret Sparks, qui a repoussé les trois tirs dirigés vers lui après qu'il eut pris la relève à Antoine Bibeau. Ce dernier a accordé huit buts sur 34 lancers en 40:47.

Zachary Fucale a amorcé la rencontre devant le filet des IceCaps. Il a concédé huit buts sur 31 tirs en 54:53 avant de céder sa place à Eddie Pasquale.

Pasquale a effectué sept arrêts avant d'être déjoué par Nylander pour mettre fin à la rencontre.

« C'est une soirée comme ça... » - Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 Sports pour 98,5fm Sports le samedi 14 novembre 2015 à 22h11. Modifié par Valérie Beaudoin le dimanche 15 novembre 2015
« C'est une soirée comme ça... » - Therrien
Mike Condon: 4 buts sur 11 tirs/PC/Graham Hughes
(98,5 Sports) - Le verdict final a beau être sans appel, Michel Therrien n'a pointé personne du doigt au terme de la défaite de 6-1 face à l'Avalanche du Colorado.

« Après deux périodes, on a trois fois plus de lancers... et on perd 4-1. C'est une soirée comme ça... », a résumé l'entraîneur.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le samedi 14 novembre 2015 dans Après-match du Canadien avec Derek Aucoin
Son vis-à-vis, avait exactement le même raisonnement.

« C'est drôle le hockey, parfois, a dit Patrick Roy. Le Canadien a complètement dominé la première période et c'est 3-0 pour nous autres. Ça n'arrive pas souvent. »

Pour la première fois depuis qu’il remplace Carey Price sur la touche, Mike Condon a été incapable de garder son équipe dans le match. Il a été moyen sur le premier but, celui de Mikhail Grigorenko, et il a cédé deux fois de suite sur des tirs de Nathan MacKinnon.

Visiblement, Condon a été ébranlé, car il a laissé filer entre ses jambes le tir de Blake Comeau quand son équipe était en avantage d’un homme et que la marque était de 3-1. Ce but a coupé les jambes aux attaquants du Canadien.

« Je sentais qu'on revenait dans le match en deuxième période jusqu'à l'avantage numérique, a dit Condon. Je dois faire cet arrêt. C'était ma responsabilité. Si je fais cet arrêt, ça n'aurait pas été le même match.

« Ça arrive de faire des erreurs. Parfois, tu vas avoir des mauvais soirs. On va mettre celui-là derrière nous et apprendre de nos erreurs. »

De son côté, Therrien a été plus tolérant.

« Je ne veux blâmer personne, a dit Therrien. Mike Condon a été très bon pour nous cette saison. Ça a été plus difficile ce soir… Ce sont des choses qui arrivent au cours d’une saison. »

Pour ce qui est de l’opposition, l’entraîneur du Canadien a, là aussi, résumé le tout d’un trait.

« Leur gardien a été très bon et ils ont profité de leurs chances. »

« Il faut leur donner le mérite, a noté P.K. Subban. On ne peut pas seulement dire: « nous n'avons pas eu nos chances et on a fait de notre mieux. » Ils ont bien joué.

« Ils ont des joueurs de talent. Et quand tu donnes du temps et de l'espace aux joueurs de talent, ils peuvent causer des dégâts. Il (Nathan MacKinnon) a eu le temps et l'espace et il nous a coulés. »

Victoire convaincante des Predators 7 à 0 contre les Jets

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Jets 0 - Predators 7


NASHVILLE - Calle Jarnkrok a inscrit deux buts, Pekka Rinne a effectué 20 arrêts et les Predators de Nashville se sont débarrassés des Jets de Winnipeg par la marque de 7-0, samedi.
Craig Smith, Seth Jones, Mike Ribeiro, James Neal et Mattias Ekholm ont aussi fait bouger les cordages pour les Predators, qui ont gagné deux de leurs trois dernières parties. Rinne a enregistré un deuxième blanchissage en 2015-16 et son 38e en carrière.
Smith, Jones, Ryan Ellis et Cody Hodgson ont tous amassé deux aides.
Michael Hutchinson a accordé trois buts sur sept tirs en 12:01 de jeu. Ondrej Pavelec n'a guère fait mieux en relève, lui qui a concédé quatre buts sur 27 lancers.
Les Jets ont perdu leurs cinq derniers matchs.

Une défaite sans équivoque du Canadien face à l'Avalanche

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Avalanche 6 - Canadiens 1


Éric Leblanc
MONTRÉAL – Le Canadien a subi sa première défaite en temps réglementaire au Centre Bell alors qu’il a payé cher ses erreurs défensives si bien que l’Avalanche du Colorado a eu le dessus au compte de 6 à 1.
À son septième départ consécutif, Mike Condon a fini par vaciller devant sa cage, cédant quatre fois sur onze lancers. Le Canadien a pourtant outrageusement dominé cette rencontre au chapitre des tirs (40 à 24). Le hic, c’est que le Tricolore a gaffé à quelques reprises et les protégés de Patrick Roy ont sauté sur l’occasion pour s’imposer.  
« C’est un sport d’erreurs et celles que nous avons commises en début de match ont été trop coûteuses. On ne peut pas leur accorder des chances de marquer de cette qualité… », a déploré le capitaine Max Pacioretty.
Condon a alloué trois buts sur huit tirs en première période, mais il n’était pas le seul à blâmer. Il a notamment été victime du talent de Nathan MacKinnon. L’attaquant surdoué a touché la cible deux fois en 13 petites secondes avec deux tirs de haute qualité.
« Je ne veux pas commencer à blâmer personne. Condon a été très bon pour nous depuis le début de la saison. Ce fut un peu plus difficile dans ce match, mais ça arrive durant une saison », a jugé Michel Therrien.
En fait, son véritable épisode de défaillance est survenu durant la période médiane à un bien mauvais moment. Le Canadien venait tout juste de réduire l’écart à 3-1 (par l’entremise de Brendan Gallagher) quand il a flanché sur un tir de Blake Comeau en infériorité numérique.
« On essayait d’effectuer une remontée en deuxième période et on venait d’obtenir ce jeu de puissance sauf que j’ai tué cet élan en accordant ce but et je dois admettre ma faute. Si j’avais fait cet arrêt, le match aurait pu être différent », s’est flagellé Condon (6-1-2).
« Après deux périodes, on avait trois fois plus de lancers qu’eux (32 à 11 pour être précis), mais on tirait de l’arrière 4-1. C’était ce genre de soirée, on ne pouvait rien y faire », a observé Therrien avec déception.
Condon n’a pas été le seul à éprouver des ennuis alors que le duo de P.K. Subban et Andrei Markov a connu une pénible soirée. D’ailleurs, Subban s’est montré très critique de sa prestation parsemée d’erreurs coûteuses.
L’autre but inscrit contre Condon a été l’œuvre de Mikhail Grigorenko, son premier dans l’uniforme de l’Avalanche. L’ancien des Remparts de Québec avait hérité d’une place sur le premier trio en raison de la suspension imposée à Gabriel Landeskog et l’occasion était belle pour s’illustrer (1 but, 2 aides).
Étant donné que Carey Price n’est pas encore rétabli de sa blessure au bas du corps, l’entraîneur a jugé bon de reposer Condon et de confier la dernière période à Dustin Tokarski.
Celui qui n’avait pas encore vu d’action lors de cette saison régulière a flanché deux fois face à Matt Duchene et John Mitchell.
Pourtant, le match aurait pu emprunter une voie totalement différente à partir de la période initiale, mais le Canadien s’est buté à un Reto Berra en grande forme. Le Suisse a continué sur sa lancée en stoppant la plupart des menaces sans oublier que le clan montréalais a été blanchi en quatre déploiements de son jeu de puissance.
Le CH a donc vu sa série de victoires contre le Colorado se terminer à trois matchs. De plus, les ouailles de Therrien ont seulement perdu deux matchs d’affilée pour la deuxième fois de la saison et ils n’avaient pas encore alloué six buts en un match.
L’Avalanche a savouré un troisième triomphe consécutif pour la première fois en 2015-2016. Le moment ne pouvait guère mieux tomber puisqu’il coïncide avec le début d’une éreintante séquence de sept matchs à l’étranger.
L’unique séquence à corriger a permis à Gallagher d’enfiler son huitième but du calendrier. Sans surprise, il a touché la cible de son bureau où il connaît tous les trucs.
Therrien avait décidé d’accorder une autre chance à Alexander Semin qui avait été laissé de côté durant sept rencontres. Le Russe n’a pas semblé se démarquer outre mesure, ne récoltant aucun lancer sur le filet et il a même écopé d’une punition inutile.
« J’ai remarqué plus d’intensité de sa part, mais les résultats n’ont pas été là offensivement pour toute notre équipe », a évalué le coach qui souhaiterait une contribution offensive plus soutenue de son unité.
« Leur trio a amassé seulement trois lancers, j’aimerais voir plus d’attaque de leur part », a-t-il reconnu.
En raison d’une blessure à Alexei Emelin, Greg Pateryn a pu disputer un premier match cette saison.
Le Canadien reprendra le collier dès lundi soir en recevant les Canucks de Vancouver pour lancer une semaine de quatre rencontres. Il n’est pas impossible que Price puisse revenir au jeu durant cette semaine chargée.