samedi 21 novembre 2015

La situation était de retour à la normale pour le Canadien

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Canadiens 5 - Islanders 3


Images of Francois Gagnon
Après une absence de trois semaines et surtout un seul entraînement digne de ce nom avec ses coéquipiers, Carey Price a prouvé qu’il n’a pas besoin d’être au sommet de son art pour rassurer son équipe et peut-être aussi intimider l’adversaire.
Malgré un léger manque de synchronisme tout à fait normal en raison de sa période d’inactivité et le fait qu’il a été un brin généreux sur le deuxième des trois buts que les Islanders ont enfilés à ses dépens, Price a su s’imposer lors des moments importants pour aider son équipe à retrouver le chemin de la victoire en battant les Islanders 5-3.
Carey Price a été solide sans être miraculeux à son bout de patinoire. À l’autre bout, Jaroslav Halak est loin d’avoir aidé la cause de son équipe en offrant deux cadeaux au Canadien sur les trois buts inscrits (11 tirs) au cours de la seule première période. Une période dont il ne s’est pas remis, car son coach jack Capuanno a décidé de le garder au banc après le premier entracte pour envoyer Thomas Greiss en relève.
L’ancien gardien du Tricolore nous avait habitués à de meilleures sorties contre Montréal. Surtout contre Carey Price qui, jusqu’à hier, n’avait encore jamais battu son ancien adjoint (0-3-1, 3,19 buts alloués par match, 88,4 % d’efficacité) qui affichait des statistiques étincelantes (4-0, 0,98 but alloué par match, 96 % d’efficacité) à ses dépens. Le balancier devait revenir du côté de Price un moment donné.
Je ne sais si c’est en raison du retour au jeu de leur gardien en grand leader ou de la séance de «motivation» menée par Michel Therrien après leurs trois derniers affreux débuts de rencontres – le Colorado, Vancouver et l’Arizona ont tous pris les devants 3-0 – mais les joueurs du Tricolore ont amorcé le match de vendredi à la même heure que leurs adversaires. Plus rapides, plus impliqués, plus concentrés, sans doute mieux préparés, les petits gars de Michel Therrien ont beaucoup mieux joué en début de match vendredi qu’ils ne l’avaient fait contre les Coyotes et les Canucks. Vous direz, avec raison, qu’il était bien difficile de faire pire que lors de ces deux rencontres.
Peu importe. Le Canadien a bien joué. Il est revenu à la normale.
Beaulieu-Petry éclipsent Markov-Subban
Tout n’a pas été parfait. Loin de là. Le premier trio en a arraché du début à la fin de la rencontre. En fait non, Pacioretty, Plekanec et Gallagher se sont imposés en toute fin de match pour freiner les élans des Islanders qui tentaient de niveler les chances. Gallagher a d’ailleurs marqué un but dans un filet désert pour permettre à Michel Therrien de souffler un peu derrière le banc de son équipe. Car à ce moment, les Islanders intensifiaient la domination établie depuis le début du dernier tiers.
Avant ce but libérateur, ce trio avait été très ordinaire. Trop ordinaire.
En passant, Gallagher a permis au Canadien de marquer son sixième but dans un filet désert depuis le début de la saison. Il est deuxième à ce chapitre dans la LNH derrière les Stars de Dallas qui en revendiquent neuf.
P.K. Subban et Andrei Markov sont loin d’avoir joué à la hauteur de leur potentiel une fois encore. Ils ont été débordés. Ils ont pris de mauvaises décisions avec la rondelle. Ils ont même été déclassés par Jeff Petry et Nathan Beaulieu qui formaient, vendredi, le meilleur duo d’arrière du Canadien.
Et de loin.
Pas seulement parce que Petry a marqué deux buts et que Beaulieu en a inscrit un également. Car s’ils ont été opportunistes à l’attaque, ces deux arrières ont également été très efficaces en défensive.
Après deux matchs difficiles – on va imputer leurs performances bien ordinaires contre Vancouver et Phoenix au fait qu’ils devaient bâtir une complicité – Petry et Beaulieu semblaient vraiment à l’aise vendredi. Tellement, qu’il est permis de se demander s’ils ne devraient pas demeurer jumelés une fois Alexei Emelin remis de la blessure qui le tenaille.
Gallagher retrouve Galchenyuk
Parce que son premier trio stagnait et qu’Alex Galchenyuk disputait l’un de ses bons matchs de la saison, Michel Therrien a décidé de recréer le trio des jeunes. Que ce soit pour récompenser Galchenyuk – le pauvre gars a de quoi être découragé avec tous les ailiers qui ont défilé sur sa droite – ou fouetter Pacioretty – qui célébrait ses 27 ans hier – et Plekanec ou simplement parce qu’il avait envie de brasser la soupe, Michel Therrien a eu raison de secouer sa formation un brin ou deux.
Galchenyuk a récolté une passe hier. Mais sa performance a de beaucoup dépassé la portée de cette simple statistique. Il a affiché beaucoup de vitesse en débordant les défenseurs adverses le long des rampes. Il a effectué de belles percées vers le but et a même déculotté un défenseur des Islanders en fin de troisième période pour se rendre jusqu’au but. Galchenyuk s’est contenté de deux tirs seulement, mais il a vraiment déployé une intensité remarquée lors de la partie. Un signe nettement encourageant.
Devante Smith-Pelley s’est retrouvé au sein du premier trio pour remplacer Gallagher et Paul Byron a retrouvé sa place au sein du quatrième trio.
Parlant du quatrième trio, Alexander Semin, qui n’a rien d’un joueur de quatrième trio, a connu sa meilleure partie de la saison. C’est quand même ironique. En moins de 10 minutes de temps d’utilisation, il a obtenu une passe en orchestrant la poussée qui a mené au premier but du Canadien, il a obtenu quatre tirs au but, dont l’un au terme d’une échappée, il a été impliqué à l’attaque et s’est même permis de réaliser un beau repli défensif.
Parce que Torrey Mitchell est blessé et que son nom a été inscrit sur la liste de réserve du Tricolore, Marc Bergevin a rappelé Sven Andrighetto du club-école. Le Suisse a marqué deux buts vendredi soir dont celui qui a donné la victoire aux Ice Caps.
En dépit de ces deux buts, je peux difficilement croire qu’Andrighetto chassera Semin de la formation lors du prochain match, dimanche, alors que les Islanders compléteront le deuxième volet de la série aller-retour l’opposant au Canadien.
Que Semin soit confiné aux gradins en raison de contre-performances, je veux bien. De fait, je suis entièrement d’accord. Mais si on devait le retirer de la formation à la faveur d’un espoir au surlendemain de son meilleur match de la saison, il me semble que ce serait injuste. À moins qu’un tel retrait ne confirme simplement le fait que le Russe n’a pas le moindre avenir avec le Canadien.
À mes yeux, Andrighetto s’amène à Montréal en guise de simple police d’assurance. Il ne devrait voir de l’action qu’en cas de blessure ou de représailles de Michel Therrien à l’endroit de Semin ou d’un autre joueur à la suite d’un très mauvais match.
On aura la réponse bien assez vite.

Les Blue Jackets de Columbus ont vaincu les Predators de Nashville 4-0

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Predators 0 - Blue Jackets 4


COLUMBUS, Ohio - Sergei Bobrovsky a bloqué 39 tirs en route vers le 12e blanchissage de sa carrière et il a permis aux Blue Jackets de Columbus de vaincre les Predators de Nashville 4-0 vendredi soir.
Pendant que Bobrovsky récoltait un sixième gain à ses sept derniers départs, Boone Jenner et Ryan Johansen ont pris les choses en main à l'attaque avec un but et une aide chacun.
Gregory Campbell et Scott Hartnell ont marqué les autres filets des Blue Jackets, vainqueurs pour la quatrième fois en cinq matchs.
Excellent lors de ses dernières sorties, Pekka Rinne a cédé face aux deux premiers tirs des Blue Jackets, dans un intervalle d'une minute 41 secondes. Les hommes de John Tortorella ont fait vibrer les cordages trois fois à l'aide de leurs neuf premiers tirs.
Lupul tranche le débat
Sommaire
Joffrey Lupul a battu Cam Ward du côté de la mitaine au cinquième tour des tirs de barrage, procurant aux Maple Leafs de Toronto une victoire de 2-1 face aux Hurricanes de la Caroline.
Il s'agissait de la cinquième victoire des Leafs en six matchs. Les Hurricanes, eux, ont encaissé un cinquième revers de suite.
Après le but de Brad Malone à 7:47 de la troisième période, Nazem Kadri a créé l'égalité 1-1 avec 3:33 à faire.
James Reimer a repoussé 33 lancers, et Ward a effectué 24 arrêts.
Les Hurricanes ont résisté lors d'un désavantage numérique en prolongation.
Le défenseur Jaccob Slavin effectuait ses débuts dans la LNH pour les Hurricanes. C'était la première fois dans l'histoire de la concession que la brigade défensive était entièrement composée d'Américains.
Une deuxième période fatale pour les Kings
Sommaire
Mike Green et Dylan Larkin ont fait bouger les cordages en deuxième période et Petr Mrazek a bloqué 35 tirs pour guider les Red Wings de Detroit vers une victoire de 3-2 contre les Kings de Los Angeles.
Tomas Tatar a réussi l'autre but des Red Wings, pendant que Justin Abdelkader et Henrik Zetteberg obtenaient deux passes chacun.
Jeff Carter a marqué les deux filets des Kings, qui affichent un dossier de 5-2 à l'étranger.
Dans la défaite, Jhonas Enroth a réalisé 26 arrêts.
Les Red Wings sont venus prêts de prendre les devants pendant la première minute de jeu, mais Enroth a saisi de la mitaine un tir à bout portant de Gustav Nyquist.
Il a fallu 14 minutes avant que Tatar n'ouvre la marque, complétant le jeu d'Abdelkader pour son sixième de la saison, en avantage numérique.
Tyler Toffoli croyait avoir créé l'égalité quelques secondes plus tard, mais son tir a donné contre la tige verticale.
Draisaitl et Hall mènent les Oilers à la victoire
Sommaire
Leon Draisaitl et Taylor Hall ont tous les deux récolté un but et deux aides alors que les Oilers d'Edmonton ont mis fin à une série de trois revers en l'emportant 5-1 face aux Devils du New Jersey.
Oscar Klefbom, Jordan Eberle et Mark Letestu ont aussi touché la cible pour les Oilers, qui ont gagné pour la deuxième fois en sept sorties.
Kyle Palmieri a marqué l'unique but des Devils, qui ont perdu un deuxième match de suite.
Les Devils ont retiré leur gardien au profit d'un sixième attaquant avec plus de trois minutes à faire et Hall a cloué le cercueil des visiteurs avec l'aide de Draisaitl.

Les espoirs du Canadien affrontent le Crunch de Syracuse (RDS, 19 h 30)

http://www.rds.ca/hockey/lah/

Michael McCarron
Michael McCarron (Source d'image: Facebook )

Les IceCaps de Saint John’s se mesureront au Crunch de Syracuse pour la première fois cette saison, alors que ce dernier sera le visiteur samedi soir au Mile One Centre.
Ce match sera diffusé à compter de 19 h 30 sur RDS.
L’équipe-école du Canadien complètera ainsi un séjour de quatre matchs à domicile.
Auteurs d’une fiche de 9-5-2-1, les IceCaps figurent au troisième rang de la division Nord avec une récotle de 21 points, quatre de moins que les meneurs, les Marlies de Toronto.
L’attaquant Michael McCarron connaît d’excellents moments à sa saison recrue, comme en témoigne sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un point. Durant cette période, il a obtenu 10 points (3 buts, 7 aides). McCarron est présentement le quatrième meilleur marqueur de la LAH avec 17 points en autant de rencontres.
Son coéquipier Sven Andrighetto, qui a touché la cible deux fois dans le gain de 4-3 des siens en prolongation vendredi, a été rappelé par le Canadien en soirée.

«Ça ne paraissait pas qu'il avait manqué des matchs» - Michel Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le vendredi 20 novembre 2015 à 23h00. Modifié à 23h47.
«Ça ne paraissait pas qu'il avait manqué des matchs» - Michel Therrien
Price fait un arrêt contre Travis Hamonic - AP Photo/Paul Bereswill
(98,5 Sports) - L'entraîneur de Canadien était de meilleure humeur après le match à Brooklyn; son équipe a pris l'avance tôt dans le match et ne l'a jamais cédée.

Le retour du gardien Carey Price a évidemment été un tonique pour le Tricolore. Même si son synchronisme ne semblait pas toujours parfait, il a été solide lorsque la situation le demandait.
Le point de presse de Carey Price
00:00
00:00
«Ça ne paraissait pas qu’il avait manqué des matchs, a déclaré Therrien. Il a été très bon»

Par ailleurs, Therrien est resté diplomate lorsqu’il a été question des bousculades subies par son as gardien.

«Tu ne t’attends jamais à ce qu’un gardien se fasse frapper, a-t-il dit. Tu espères que les arbitres prendront les bonnes décisions. De toute façon ça ne le dérange pas»

Price n’a pas nié qu’il se sentait un peu rouillé en début de match.

«Ça s’est bien passé, après trois semaines sans jouer, a dit Price. Le jeu est rapide, ça prend un peu de temps pour rattraper le rythme»

Il a donné le crédit à ses coéquipiers qu’ils l’ont beaucoup aidé pour ce match de retour.

«Ils ont bien joué devant moi, a dit Price. Ils ont marqué des buts. C’est difficile de jouer deux matchs en deux soirs.»

Les Islanders ne l’ont pas ménagé, le bousculant et faisant constamment écran pour lui obstruer la vue.

«C’est fait maintenant partie du jeu maintenant a reconnu Carey Price. Beaucoup de buts sont marqués devant le filet.»

Par ailleurs Price n’a pas voulu se compromettre en ce qui concerne l’obstruction dont il a été victime sur le premier but des Islanders

«Il faudra que je revoie le jeu, a dit Price. J’ai perdu la rondelle de vue. De toute évidence l’arbitre a considéré qu’il n’y avait pas eu d’obstruction.»

La situation n’était pas idéal pour les Montréalais qui ont joué vendredi soir et voyagé de nuit.

Nathan Beaulieu qui a joué en fort match en compagnie de Jeff Petry a souligné l'im pact que le retour au jeu de Carey Price a eu sur oute l'équipe.

« Il fallait commencer le match en force, a expliqué Beaulieu. Notre grand leader était de retour et c’était important pour nous. On se rallie tous derrière lui, il a tellement de présence. On a fait du bon travail.»

«On a eu du plaisir ce soir, a déclaré Beaulieu. C’est bien de contribuer et c’est une grosse victoire pour nous.»

«Comme on avait joué hier, c'est certain que l'énergie ne serait pas la même, a déclaré l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. C'était important de connaître un bon départ, et c'est ce qu'on a fait.»

La situation n’était pas idéale pour les Montréalais qui ont joué vendredi soir et voyagé de nuit.

«Comme on avait joué hier, c'est certain que l'énergie ne serait pas la même, a déclaré l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. C'était important de connaître un bon départ, et c'est ce qu'on a fait.»

En troisième période, Michel Therrien a jonglé avec ses trios. Il a envoyé Brendan Gallagher avec Alex Galchenyuk et Lars Eller.

«Ça ne fonctionnait pas ce soir avec Pacioretty et Plekanec, a expliqué Therrien. Je voulais faire l’expérience, voir les trois jeunes ensembles.»

Le duo de Jeff Petry et Nathan Beaulieu a joué un fort match. Petry a marqué deux buts et Beaulieu un.

«Ils ont été le meilleur duo ce soir, a dit Therrien. Pas seulement offensivement, mais aussi en défensive. Nathan est à son mieux quand il patine et quand il joue sur la pointe des pieds. Il a beaucoup de patin. Il a eu un excellent match.»

«Je crois que ce soir c’est notre meilleur match ensemble s’est réjoui Nathan Beaulieu. C’est tellement un bon patineur, c’est facile de comprendre ce qu’il fait. C’est plaisant de joueur avec lui. Il est créatif. Les gens ne réalisent pas qu’il est encore un jeune joueur. J’espère que ça va se poursuivre.»

Même si Petry est encore jeune, Beaulieu n’hésite pas à dire qu’il le considère comme un modèle.

Torrey Mitchell étant sur la liste des blessés, le Tricolore a rappelé l’attaquant Sven Andrighetto. Ce dernier a marqué deux buts vendredi soir dans la victoire de 4-3 des IceCaps de St-John’s contre le Crunch de Syracuse.

«Il va bien, a justifié Therrien. Il a besoin d’expérience dans la Ligue Nationale.»

avec la Presse canadienne