dimanche 22 novembre 2015

Craig Anderson récolte un deuxième blanchissage en autant de matchs

http://www.rds.ca/hockey/lnh/senateurs/

Flyers 0 - Sénateurs 4


OTTAWA - Mike Hoffman a obtenu un but et une passe, Craig Anderson a réalisé son deuxième blanchissage en autant de départs et les Sénateurs d'Ottawa ont défait les Flyers de Philadelphie 4-0 samedi soir.
Anderson, qui a fait face à 36 tirs, et les Sénateurs (10-5-5) ont également inscrit un jeu blanc jeudi soir, 3-0 contre les Blue Jackets de Columbus.
C'est la première fois que les Sénateurs gagnent deux matchs consécutifs à domicile depuis le début de la saison.
Steve Mason a réussi 27 arrêts du côté des Flyers (6-9-5), blanchis pour un deuxième match d'affilée.
Les Sénateurs se sont donné une avance de 3-0 après deux périodes grâce aux buts de Mika Zibanejad, Hoffman et Milan Michalek.
Kyle Turris a complété en s'emparant d'un retour de lancer à 1:36 du troisième vingt, une seconde après la fin d'un avantage numérique.
Zibanejad avait réussi son premier but en 13 matchs, faisant dévier un tir de Cody Ceci à 19:16 du premier vingt.
Hoffman a doublé cette avance à 1:22 de la période médiane, complétant un jeu de passes avec Bobby Ryan.
Michalek a porté la marque à 3-0 à 17:25 de la deuxième.

Un 1000e point pour Patrick Marleau dans une victoire des Sharks

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Sharks 3 - Penguins 1


PITTSBURGH - Brent Burns a marqué deux buts et Patrick Marleau a récolté le 1000e point de sa carrière pour mener les Sharks de San Jose à une victoire de 3-1 face aux Penguins de Pittsburgh 3-1, samedi.
Marleau est devenu le 83e joueur de la LNH à atteindre le plateau des 1000 points avec une aide sur le but de Burns à 7:54 de la première période.
Marleau, le deuxième choix au total du repêchage de 1997, disputait le 1349e match de sa carrière.
Burns a inscrit sept buts cette saison et les Sharks ont gagné les cinq premiers matchs d'un voyage de six matchs à l'étranger qui se termine dimanche contre les Blue Jackets de Columbus.
Le défenseur des Sharks Paul Martin a enregistré son premier but de la saison et a récolté une aide contre son ancienne équipe. Martin a passé cinq ans avec les Penguins.
Martin Jones a repoussé 38 lancers et est à égalité au sommet chez les gardiens de la Ligue avec 11 victoires.
Phil Kessel a trouvé le fond du filet pour les Penguins, qui ont obtenu 26 arrêts de Marc-André Fleury.

Sportlogiq : Première analyse statistique des avants du Canadien après 20 matchs

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Dale Weise
Dale Weise (Source d'image: Getty )

Maintenant que le premier quart de la saison est derrière nous, il serait facile de se perdre dans de nombreuses statistiques en commentant les performances des joueurs des Canadiens de Montréal. Par conséquent, nous allons simplifier cet exercice, notamment graphiquement, en analysant trois aspects dans le jeu de chaque joueur. De plus, les performances des défenseurs et des attaquants seront traitées distinctement, en commençant par les avants dans le cadre du présent article.
Bien sûr, il va de soi que la récolte de points est un facteur important à prendre en considération. De plus, nous prendrons en compte les jeux générant de l’offensive et ceux prévenant des chances de marquer contre sa propre formation. Ainsi, nous examinerons l’implication de chaque joueur dans les chances de marquer pour son équipe, leur impact lors des poussées offensives et le nombre de passes complétées. Cela nous donnera un bon aperçu de leur performance individuelle en attaque et en possession de rondelle.
Stats CHLes jeux générant des occasions de marquer n’incluent que les jeux réussis successivement menant directement à une occasion de marquer. D’autre part, les jeux complétés lors de poussées offensives n’incluent que les jeux où la rondelle se dirige vers la zone offensive. Plus précisément, il s’agit des sorties de zone en possession de la rondelle, des entrées de zone en possession de la rondelle, des passages à la ligne rouge vers la zone offensive en possession de la rondelle , des passes complétées en sortie de zone depuis le territoire défensif (ces passes doivent aller en direction de la zone offensive) et les passes transversales ainsi qu’allant vers le territoire offensif complétées depuis la zone neutre.
Les notes se justifieront par une combinaison des performances des différents joueurs et des attentes envers ceux-ci, selon le rôle qu'occupe chacun dans la formation.
Paul Byron: Même s’il n’a pas joué beaucoup, passant un peu moins de 75 minutes sur la patinoire après 20 parties, il faut admettre que les forces de Byron sont évidentes. En effet, sa vitesse fulgurante lui permet de très bien transporter la rondelle. Cette même vitesse fait également reculer les équipes adverses, ce qui donne plus d’espace à ses compagnons de trio, bien que Byron ne génère pas réellement d’offensive à égalité numérique.[NOTE: C+]
David Desharnais: Je ne crois pas que Desharnais lui-même ait pensé qu'il était pour connaître un aussi bon début de saison. Séparé de son compagnon de trio de longue date Max Pacioretty, Desharnais est en voie de connaître sa première saison de 20 buts alors qu’il est une menace offensive constante. Comme habituellement, Desharnais excelle quand il fabrique des jeux et il mène maintenant les Canadiens pour les passes complétées dans l’enclave. Bien que sa ligne connaisse des difficultés défensivement, cela n’a pas été très coûteux pour l’instant.  [Note: A]
Lars Eller: Alors qu’il joue avec un compagnon de trio talentueux pour la première fois depuis fort longtemps, Eller est également en voie de connaître sa première saison de 20 buts, mais il n’a récolté qu’une seule passe. Il se classe au quatrième rang chez le Canadien pour les tirs décochés depuis l’enclave, ce qui illustre que sa production offensive n’est pas simplement imputable à la chance. En effet, Eller est parmi les meilleurs avants du CH pour transporter la rondelle et rejoindre ses coéquipiers. Cependant, il a besoin de repérer davantage de coéquipiers, se contentent trop souvent de remettre la rondelle à Galchenyuk en territoire adverse. Malgré tout, comme il évolue sur une ligne souvent démantelée et à une nouvelle position, son jeu est épatant offensivement et défensivement. [Note: B]
Tomas Fleischmann: À ce stade de la saison, il est probablement la meilleure aubaine de la LNH. Fleishchmann mène le CH pour les points récoltés à égalité numérique avec 12. Même s’il ne transporte pas particulièrement bien la rondelle et qu’il ne complète pas beaucoup de passes, sa contribution a largement dépassé les attentes lors de ce premier quart de saison. [Note: B+]
Brian Flynn: Les attentes n'étaient pas véritablement élevées à l'égard de Flynn, mais il a été assez bon, se classant même troisième chez le Canadien pour le pourcentage de passes complétées depuis sa zone défensive avec un taux de réussite de 87.7%. Bien qu’il ne soit pas une vedette, sa vitesse et son jeu défensif expliquent qu’il soit l’un des préférés de l’entraîneur Michel Therrien. [Note: B+]
Alex Galchenyuk: Bien que les buts ne soient pas au rendez-vous, ce n’est pas dû à un manque d’effort. Chez le Canadien, Galchenyuk se classe au troisième rang pour les chances de marquer créées et pour les tirs tentés depuis l’enclave. De plus, il est au premier rang (proportionnellement à son temps de jeu) pour les passes complétées et pour les jeux complétés lors de poussées offensives, étant particulièrement dominant pour effectuer des sorties de zone en possession de la rondelle. Son jeu défensif a été exemplaire, étant dominant lors des mises en jeu, et il mène les attaquants du Tricolore pour les passes engendrant immédiatement un but (7). À l’exception de son taux de conversion de tirs en but, il est possible d’affirmer que Galchenyuk fut l’un des meilleurs attaquants du Canadien en ce début de saison. Il va sans dire que Galchenyuk doit marquer des buts. Cependant, il est déroutant de constater que Galchenyuk obtient le plus faible temps d'utilisation depuis sa saison recrue. Après 20 rencontres, il n'a dépassé qu'à une seule occasion son temps jeu moyen de la saison dernière. [Note: A]
Brendan Gallagher: Il est une machine à créer des occasions de marquer, menant les Canadiens à ce chapitre et se classant sixième au sein la LNH.  Gallagher est menace constante en territoire adverse, étant le joueur le plus agressif en échec avant de la LNH et bataillant avec acharnement pour récupérer les rondelles près du filet. Bien que Gallagher ait des faiblesses défensivement, à partir de la zone neutre, il est devenu un joueur d'élite. Il est à égalité au huitième rang de la LNH pour les entrées de zone en possession de la rondelle, ajoutant ainsi une autre corde à son arc.  [Note: A+]
Torrey Mitchell: Après un début de saison fumant, Mitchell a ralenti offensivement. Il demeure que ses performances sont demeurées supérieures à quoi l'on peut s'attendre de la part d’un centre de quatrième trio. Mitchell n’est pas le meilleur pour créer des chances de marquer et pour transporter la rondelle, mais il est un passeur intelligent qui alimente bien ses coéquipiers. De plus, il sait tirer avantage du fait qu’il affronte les quatrièmes lignes des équipes adverses. [Note: A+]
Max Pacioretty: Après avoir subi une blessure au genou cet été, le capitaine n’a pas connu une baisse de régime offensivement. Après 20 parties, il mène le CH pour les buts et les points. Mis à part pour son lancer, Pacioretty n’a pas encore joué à la hauteur de son talent. L’année dernière, il a mené par une marge importante les attaquants du Canadien pour les jeux complétés lors de poussées offensives, facette du jeu où il connaît des difficultés cette année. Heureusement, il n’y a pas de raison de croire que Pacioretty ne retrouvera pas progressivement sa touche avec le temps.[Note: B+] 
Tomas Plekanec: Le Tchèque continue d’impressionner offensivement alors qu’il a développé une belle complicité avec Gallagher et Pacioretty. Cependant, il n’a pas créé autant de chances de marquer qu’à ce quoi l’on pourrait s’attendre. Jouant avec Pacioretty et Gallagher, Plekanec est clairement le fabricant de jeu de cette ligne. Pourtant, il est le membre de cette ligne qui a complété le moins de passes dans l’enclave proportionnellement à son temps jeu, ce qui est d'autant plus surprenant pour un joueur de centre. Plekanec demeure excellent défensivement, mais sa production offensive est probablement gonflée en raison de la qualité de ses compagnons de trio. [Note: B]
Alexander Semin: Semin se trouve dans une situation étrange à Montréal, étant le joueur  le plus impliqué dans les chances de marquer de son équipe, rejoignant le plus régulièrement ses coéquipiers dans l’enclave, et affichant le meilleur taux de passes complétées en zone offensive. Toutefois, il ne transporte pas la rondelle, il ne génère pas de jeu lors des poussées offensives et il n’est pas en mesure de se libérer dans l’enclave pour y prendre des lancers. Cela explique d’ailleurs son manque de production, mais au bout de la ligne, il ne joue pas de la façon dont le personnel d’entraîneurs le souhaite. [Note: D+]
Devante Smith-Pelly: Il est indéniable que Smith-Pelly n’est pas le même joueur que la saison dernière. Il est en meilleure condition physique, plus rapide et plus efficace. Malgré toutes ces améliorations, il reste un joueur de quatrième trio avec tout mon respect. Il est impliqué davantage dans les chances de marquer de son équipe que la saison dernière, mais devant faire écran devant le gardien adverse, il n’est pas en mesure de capitaliser. Cela a été mis en évidence lorsqu’il a remplacé Semin sur le trio de Galchenyuk. Malgré les nombreuses améliorations de Smith-Pelly, il est difficile de soutenir qu’il a dépassé les attentes qu'il est possible d'avoir à l’égard d’un ailier de quatrième trio.  [Note: C+]
Dale Weise: Peu importe la potion magique que Dale Weise boit depuis son arrivée à Montréal, je suis persuadé que tout le monde en veut. Encore une fois, le rapide attaquant dépasse les attentes, avec 9 buts en 20 rencontres, et démontre un étonnant talent comme fabricant de jeu. La vitesse de Weise et sa taille imposante le rendent spectaculaire lorsqu’il reçoit une passe en zone neutre, ouvrant du même coup des corridors de passes pour ses coéquipiers. Il se classe au deuxième rang chez le CH pour les passes complétées en contre-attaque. Malgré quelques lacunes dans son jeu défensif, il est difficile de ne pas le craindre à la lumière de ce qui a été en mesure d’accomplir. [Note: A+]