dimanche 10 janvier 2016

«On les a regardés trop longtemps» - Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le samedi 09 janvier 2016 à 22h35. Modifié à 23h58.
«On les a regardés trop longtemps» - Therrien
PC/Paul Chiasson
(98,5 Sports) - On le sait, les Penguins de Pittsburgh ont un grand nombre de joueurs vedettes au sein de leur club. Et parfois, ça peut intimider certains joueurs de l'autre équipe.
Le point de presse de Michel Therrien
00:00
00:00
« On a eu un début un petit peu difficile. Je pense qu’on les a regardés trop longtemps », a noté l’entraîneur Michel Therrien, comme pour expliquer l’écart considérable de 12-5 dans les tirs au but en première période en faveur de l’adversaire.

« On a de jeunes joueurs. Certains ont semblé intimidés par la qualité des Penguins. Mais à partir de la deuxième période, nous étions meilleurs. »

En raison de l’absence de Jeff Petry, Therrien a dû réunir deux duos de défenseurs qui ont moins d’expérience. Est-ce plus difficile à gérer en situation de match?

« C’est sûr que certains joueurs n’étaient pas dans leurs chaises », a sèchement répondu l’entraîneur. Mais il a souligné l’aversion à la défaite des siens.

« Il n’y a personne dans cette équipe qui aime perdre. On a donné un effort qui aurait pu nous permettre de gagner. On a fait une très mauvaise lecture sur le deuxième but (l’erreur de Greg Pateryn), qui s’est avéré la différence dans ce match, mais les deux gardiens de but ont été excellents. »

Subban pas content

« C'est frustrant de perdre ce match, a déclaré Max Pacioretty. C'est une bonne équipe. Ils ont beaucoup de bons attaquants. Cela a été un match âprement disputé jusqu’à la fin.

« Il faut diriger des rondelles au filet. Il va falloir marquer plus d'un but pour remporter des matchs », a ajouté le capitaine, qui s'est interrompu, après que son attention eut été attirée par les propos de P.K. Subban, tout près de lui et pas content du tout.

Généralement courtois, Subban a fait usage de termes qui n'auraient pas franchi la censure, laissant clairement entendre qu'il n'avait rien à cirer du fait qu'il avait marqué son premier but depuis le 24 octobre contre les Maple Leafs de Toronto.

« Je ne suis pas un marqueur. Ce n'est pas mon travail de marquer des buts », a ensuite lancé le flamboyant défenseur, qui a créé l'égalité à mi-chemin de la période médiane grâce à un boulet de canon qui n'a donné aucune chance à Marc-André Fleury.

Et pourquoi est-ce si difficile de marquer des buts?

« Je ne sais pas, a dit Pacioretty, comme s'il voulait faire écho aux propos de son coéquipier. Tout le monde a son opinion là-dessus. Tout le monde a un style différent. On ne dirige pas tous les rondelles au filet de la même manière. »

Nommé troisième étoile du match après avoir obtenu quatre tirs et passé un peu plus de 30 minutes sur la patinoire, Subban a laissé sous-entendre que le jeu d'ensemble avait fait défaut.

« Je pense que nous n'avons pas été bons dans nos sorties de zone. Nous avons manqué de soutien entre nous dans notre territoire, et nous ne passions la rondelle vers personne. Nous devons comprendre que nous devons jouer d'une certaine façon pour connaître du succès. Ce soir, nous ne l'avons pas fait de façon constante. »

Superbes arrêts

Mike Condon a fait quelques arrêts spectaculaires au possible dans ce match, notamment un avec son gant face à Sydney Crosby. Un vrai vol qui va figurer dans les faits saillants de la semaine. Mais Condon n’en avait cure.

« Ces arrêts n’ont pas vraiment d’importance si tu ne parviens pas à récolter les deux points, a noté Condon. Nous avons beaucoup d’excellentes occasions en troisième période, mais Marc-André Fleury a connu un grand match. On dirait que des tas de gardiens disputent leur meilleur match contre nous. »

(Avec La Presse canadienne)