lundi 29 février 2016

C’est pas juste du hockey

JÉRÔME LANDRY
MISE à JOUR 
 Vous souvenez-vous des commentaires qu’on entendait sur la Sainte-Flanelle en début de saison?
«Carey Price est l’athlète le plus domi­nant de la planète!»
Plus dominant que Lebron James, plus dominant que les meilleurs joueurs de soccer du monde. C’est pas des farces!
«Dale Weise pourrait marquer 40 buts!»
Sa photo, cheveux au vent, était comparée à celle de Guy Lafleur sur Facebook.
Et la meilleure: «Le Canadien est trop fort pour la Ligue!»...
J’ai rarement vu une équipe sportive s’effondrer comme le Canadien l’a fait cette année.
PRINTEMPS PLATE
À moins d’un miracle, le Canadien ne participera pas aux séries. Même pour ceux qui, comme moi, célèbrent chacune de leurs défaites, ce ne sera pas pareil. Quel printemps plate, on va vivre au Québec et ailleurs au Canada.
C’est juste du hockey, me dites-vous? Rien de plus faux. Y’a des jobs qui risquent d’être perdus à cause du Canadien et des autres équipes canadiennes qui ne feront pas les séries.
Si le Canadien avait joué ne serait-ce qu’une seule série, disons contre les Bruins, des centaines de milliers de dollars se seraient retrouvés dans les coffres des restaurateurs et dans les poches de leurs employés.
Quel drame aussi pour TVA Sports et Rogers, qui ont dépensé des milliards en espérant payer leur investissement avec les matchs des séries.
À QUI LA FAUTE
Qui doit-on blâmer pour cette saison de misère?
C’est presque toute l’organisation qui doit être pointée du doigt.
Bergevin a surévalué son équipe. Therrien a mal dirigé ses joueurs. Subban et Pacioretty n’ont pas su devenir de vrais leaders.
Ils ont tous abandonné leurs partisans, cette année.
Pas certain que Geoff Molson soit vraiment d’accord, mais la meilleure chose qui pourrait arriver aux Québécois, c’est l’arrivée d’une deuxième équipe de la LNH.
Je n’aime pas les monopoles, un peu de concurrence ferait du bien.