mercredi 16 mars 2016

Des gardiens plus « humains » dès octobre

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

L'équipement des gardiens sera réduit


Images of Francois Gagnon

BOCA RATON – Directeur général de l’Avalanche du Colorado, Joe Sakic a résumé en quelques mots la nouvelle du jour à Boca Raton : « Les gardiens ressembleront à nouveau à des êtres humains. »
De concert avec l’Association des joueurs et les directeurs généraux, la Ligue nationale imposera dès la saison prochaine une cure d’amaigrissement aux gardiens souffrant d’embonpoint. Un embonpoint artificiel attribuable à la démesure des pièces d’équipement qu’ils enfilent avant de sauter sur la patinoire.
« On va simplement couper dans le gras », a indiqué l’ancien gardien Kay Withmore qui orchestre cette cure d’amaigrissement pour la Ligue nationale.
« C’est une question de gros bon sens. Il est anormal qu’un gardien qui mesure 6 pieds et pèse 200 livres ait l’air aussi gros devant son but qu’un gardien qui est cinq pouces plus grand et 40 livres plus lourd. Les changements imposés empêcheront l’équipement d’être un facteur égalitaire entre les gardiens », a expliqué Withmore qui a élaboré plusieurs prototypes avec l’aide des manufacturiers.

Dès la saison prochaine, les gardiens porteront donc des équipements mieux ajustés. Les plastrons et épaulettes suivront les courbes normales de leurs corps au lieu de ressembler à des panneaux qui transforment les gardiens en robots depuis quelques années.
Plusieurs gardiens de la LNH, dont Corey Schneider des Devils du New Jersey, sont activement impliqués dans cette refonte des équipements. « Les gardiens souhaitent ces changements. Ils veulent retrouver l’écart qui les sépare les uns des autres. Ils veulent que le talent redevienne le facteur majeur pour les départager. Certains gardiens en souffriront peut-être parce que leurs aptitudes ne permettront pas de compenser la réduction de l’équipement. Inversement, les meilleurs seront encore meilleurs », a ajouté Withmore qui a connu une carrière de 12 saisons dans la LNH et les ligues mineures.
Plus de buts
L’objectif premier de ce changement majeur qui sera implanté après plusieurs années de tergiversations vise une fluctuation à la hausse du nombre de buts marqués autour de la LNH.
Directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin ne craint pas que Carey Price soit victime des changements qui entreront en vigueur la saison prochaine.
« Si tu portes des pantalons de taille 30, tu ne devrais pas t’acheter des 34. Ce sera la même chose pour les gardiens et c’est une bonne chose, a imagé Bergevin. Ça ne changera rien dans le cas de Carey (Price), car il porte déjà un équipement qui est ajusté. Et quand tu le regardes devant son filet, Carey n’est pas simplement un gardien qui bloque des rondelles. Il se déplace avec aisance, il est rapide et c’est son talent qui lui permet d’être le gardien qu’il est. Est-ce qu’il accordera plus de buts parce qu’il aura un équipement encore plus ajusté sur le corps? Peut-être. Mais les autres gardiens seront plus désavantagés encore alors ça ne m’inquiète pas », a conclu le directeur général du Tricolore.
Suspensions possibles
Les directeurs généraux ont vu défiler différents prototypes élaborés au cours de la dernière année. Quelques ajustements seront apportés au cours des prochaines semaines avant que les manufacturiers ne se lancent dans la production des nouveaux équipements. Ils devront faire vite, car l’objectif de la LNH est de pouvoir livrer aux gardiens leurs nouveaux équipements dès le mois de juin afin qu’ils puissent les apprivoiser.
« Ils ont intérêt à s’ajuster, car s’ils ne sont pas en mesure de produire des équipements qui répondront aux nouvelles normes, les gardiens devront se tourner vers d’autres compagnies. On a le feu vert de tout le monde dans ce dossier. On ira donc de l’avant rapidement », a ajouté Kay Withmore.
Les gardiens qui prendront part à la Coupe du monde, en septembre, à Toronto, pourraient être les premiers à porter les nouvelles pièces. À moins d’un renversement imprévu, les changements seront effectifs dès le premier match de la saison 2016-2017.
Et si les gardiens ne se conforment pas aux nouvelles normes? S’ils tentent de tricher en transformant leurs équipements?
« Des sanctions seront imposées. Il y a déjà une sanction prévue dans le livre des règlements. On peut imposer deux matchs de suspension et 25 000 $ d’amende pour modification illégale de l’équipement », a mentionné Withmore qui pourrait se transformer en préfet de discipline pour assurer le respect des nouvelles normes.
« S’il n’y a jamais eu de sanction imposée jusqu’ici, c’est parce que les règles étaient floues. Elles ne le seront plus et les moyens à notre disposition seront bien plus efficaces pour les faire respecter », a ajouté Colin Campbell, grand responsable des opérations hockey dans la LNH.
Kay Withmore ne sait pas encore de quelle façon il s’y prendra pour faire respecter ses directives, mais plusieurs scénarios sont déjà envisagés.
« On pourrait rencontrer les gardiens deux heures avant les matchs pour vérifier l’équipement. On pourrait faire des vérifications entre les périodes pour s’assurer que les gardiens n’enfilent pas d’autres pièces non conformes une fois l’inspection initiale complétée. On pourrait embaucher du personnel supplémentaire. Demander à nos officiels mineurs de faire les vérifications. Je ne sais pas encore ce que nous ferons, mais je peux vous assurer que les règles seront respectées. Oui il peut toujours y avoir des tricheurs, mais dans les faits, la grande majorité des gardiens est d’accord avec les changements qui s’en viennent. Ce sera bon pour la Ligue, bon pour le hockey. Et ils n’auront rien à craindre, car les manufacturiers ne réduiront pas la sécurité des gardiens en réduisant la taille de leur équipement. »