MONTRÉAL – Présentant une formation inimaginable en comparaison au portrait du début de la saison, l'inexpérimenté Canadien a rendu les armes au compte de 4 à 1 face au Wild ce qui a mis un terme à sa série de huit matchs sans défaite en temps réglementaire au Centre Bell.

Habituellement, les matchs disputés le samedi enflamment l’amphithéâtre montréalais, mais ce fut plutôt le contraire cette fois. Même Alex Galchenyuk, qui a été extraordinaire récemment, n’a pas pimenté le spectacle.
Il faut dire que les nombreuses blessures ont forcé Michel Therrien et ses adjoints à se fier à une équipe démunie de 11 réguliers, oui 11 réguliers. En observant de plus près la formation du Tricolore pour cette partie, on a pu remarquer que seulement six des vingt joueurs étaient employés sur une base constante avec le Canadien en début de saison.

Le mandat s’annonçait donc imposant contre le Wild qui a prévalu grâce à deux buts de Mikael Granlund, un de Nino Niederreiter et un dernier d’Erik Haula dans un filet désert. Ce résultat – jumelé au triomphe des Sénateurs – a repoussé le CH au 13e rang dans l’Est.

« C’est vrai qu’il nous manque plusieurs joueurs, mais je ne pense pas que nous avons joué notre meilleur match. Ils ont joué avec plus de désir et ils ont été meilleurs que nous », a admis Mark Barberio, l’un des rares éléments encourageants de la partie.

Le but de Niederreiter a un peu donné une idée de la soirée qui attendait le club montréalais alors que Condon a commis une énorme bourde en lui remettant le disque sur une sortie loin devant sa cage. Ce fut donc un jeu d’enfant pour le Suisse de marquer.
« J’ai essayé d’envoyer la rondelle à Jacob (De la Rose), mais je n’ai pas pu mettre assez de force sur ma remise et je n’ai pas vu que Niederreiter était à cet endroit. Ça arrive, mais j’ai raté le jeu et la rondelle se retrouve dans le filet quand tu fais une erreur de cette envergure », a expliqué Condon disant que ce ne fut pas difficile d’écarter cette gaffe de ses pensées.

S’il a été coupable du premier but, Condon n’a pas été à son meilleur sur les deux autres, mais ses coéquipiers ne lui ont pas procuré l’aide nécessaire. Ils ont manqué de vigueur en attaque et ils ont laissé des joueurs naviguer à leur guise autour de leur gardien qui poursuit son apprentissage de recrue.
Lucas Lessio, qui a bien paru, et Andrei Markov ont failli replacer leur club dans le coup, mais Devan Dubnyk les a frustrés.

« J’ai aimé notre niveau de compétition, Dubnyk a réussi de gros arrêts pour eux, il a été très solide. On a eu plusieurs chances autour du filet, mais on a manqué de finition », a jugé Therrien qui a préféré voir le positif.

Le rendement défensif du Wild a été efficace au point que le premier trio du Tricolore s’est contenté de miettes.

« Ça commence souvent avec le travail sur les mises au jeu et (Mikko) Koivu nous a causé des ennuis sur cette facette. On doit mieux se débrouiller là-dessus en tant qu’unité de cinq joueurs », a reconnu Max Pacioretty qui aurait aimé voir plus d’intensité de sa bande.

« Ils peuvent se fier sur des joueurs de qualité, leurs défenseurs sont bons, ils patinent bien. Ils ont bien joué contre notre premier trio, (Ryan) Suter fait partie des meilleurs. Je préfère leur donner du crédit », a analysé l’entraîneur.

Devant déjà se débrouiller sans une multitude d’éléments cruciaux comme Carey Price, Brendan Gallagher et Jeff Petry, le Canadien était privé de P.K. Subban. Le numéro 76 a vu sa séquence de matchs consécutifs s’arrêter à 274.
Lars Eller (virus) et Stefan Matteau (bas du corps) ont également ajouté leur nom à la liste des joueurs indisponibles.

Par conséquent, plusieurs joueurs du CH ont obtenu une promotion. C’était le cas du défenseur Mark Barberio qui a évolué sur le premier duo en défense et il a profité de l’occasion pour inscrire son deuxième but de la saison.

Avec cette prestation, le Montréalais a poursuivi son plaidoyer convaincant pour un poste régulier dans la LNH et ce même s’il doit jouer à droite en tant que gaucher.
De plus, Darren Dietz a vécu son premier match dans la LNH. Sa situation illustre bien les déboires du Canadien cette saison alors qu’il est devenu le septième joueur à effectuer ses débuts dans la LNH. Les autres étant Mike Condon, Daniel Carr, Michael McCarron, Morgan Ellis, Charles Hudon et Bud Holloway.
Rappelé pour l’occasion, Hudon a été utilisé sur les deuxième et troisième trios en tant qu’ailier.

Au final, le Wild – qui devait composer sans Jason Pominville - a remporté ses deux confrontations en 2015-16 contre le Canadien.

Le Canadien terminera sa portion de quatre matchs à domicile mardi contre les Panthers de la Floride.
Formation du Canadien 
:
Pacioretty-Galchenyuk-Andrighetto
Byron-Plekanec-Mitchell
Hudon-McCarron-Lessio
De la Rose-Danault-Brown
Markov-Barberio
Emelin-Pateryn
Bartley-Dietz
Les 11 absents : Beaulieu, Desharnais, Carr, Eller, Flynn, Gallagher, Gilbert, Matteau, Petry, Price, Subban.