mardi 24 mai 2016

L'attaquant québécois Maxime Talbot pourrait évoluer en Europe la saison prochaine

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Qu'est-il arrivé avec les Bruins?


L’attaquant québécois Maxime Talbot deviendra joueur autonome sans compensation cet été.
Talbot a disputé 38 matchs avec les Bruins de Boston et 26 autres avec leur club-école de la Ligue américaine la saison dernière.

De passage sur le plateau de l’Antichambre, Talbot a avoué être rendu à la croisée des chemins. Il évalue ainsi les nombreuses options qui s’offrent à lui.
« Je regarde. J’ai des options présentement en Europe. La saison des signatures arrive bientôt, a expliqué Talbot. Je considère cela beaucoup parce que dans la Ligue nationale, cela serait peut-être plus des contrats à deux volets avec la saison que j’ai eue. Je pourrais peut-être le faire plus vieux. L’Europe me tente présentement. Ma femme est prête à essayer autre chose. »

lundi 23 mai 2016

Le Canadien, prisonnier de son histoire?

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Danielle Arsenault pour 98,5fm Sports le dimanche 22 mai 2016 à 22h16. Modifié à 22h22.
Le Canadien, prisonnier de son histoire?
FlashQuébec / Carey Price
(98,5 Sports) - Il y a quelques décennies, le mois de mai était synonyme de défilés célébrant les conquêtes de la Coupe Stanley par le Canadien de Montréal.
En entrevue à «Que le Québec se lève» dimanche matin, Philippe Cantin s’est remémoré les plus récentes conquêtes de la Coupe Stanley par le Canadien, soit en 1976, 1977, 1978, 1979, 1986 et 1993.
Le chroniqueur sportif s’est par la suite posé quelques questions, notamment, «est-ce que le Canadien a la bonne approche pour remporter une autre Coupe Stanley en misant sur Carey Price?»
Selon ce qu’il voit en séries actuellement, la réponse est non.
«Les gardiens de but vedettes, les grandes stars, n’ont pas un impact déterminant. Ce ne sont pas ces joueurs-là qui font gagner leur équipe. On y va beaucoup plus avec l’attaque», a-t-il expliqué à Guy Simard.
Prisonnier de son histoire?
Les Coupes Stanley de 1986 et 1993 ont largement été gagnées en raison du brio du gardien Patrick Roy.
«Il a eu un tel impact dans ces triomphes, et ça s’ajoute à l’impact de Ken Dryden dans les années 1970, qu’on en a développé, dans l’ADN du Canadien, une place pour les gardiens de but qui est tellement grande. Encore aujourd’hui, on voit ça avec Carey Price. Le Canadien bâtit tout autour de Price. C’est vraiment la carte maîtresse et il y a sans doute des raisons historiques pour ça. Et c’est à se demander si le Canadien n’est pas prisonnier de son histoire.»
Avec un tel niveau d’importance placé sur son gardien, pas surprenant que lorsque Carey Price se blesse, comme la saison dernière, l’équipe s’écroule.
«Il y a quelque chose d’anormal, ça ne devrait pas être comme ça. Imaginez la pression qu’il a sur ses épaules? Je pense que le Canadien devrait diversifier cette pression au sein de l’équipe parce que je pense qu’on en demande trop à nos gardiens», estime Cantin.
Pour entendre les suggestions de Philippe Cantin, écoutez l’intégral de cette entrevue.

dimanche 22 mai 2016

Coupe Memorial: une première victoire pour les Huskies

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 21 mai 2016 à 22h53. Modifié par 98,5 fm à 23h25.
Coupe Memorial: une première victoire pour les Huskies
Timo Meier (au centre) a inscrit deux buts pour les Huskies/PC
RED DEER, Alberta - Timo Meier a marqué deux fois et les Huskies de Rouyn-Noranda ont battu les Wheat Kings de Brandon 5-3, samedi soir.
Il s'agissait du premier match des deux équipes lors de cette édition 2016 du tournoi de la coupe Memorial.
Anthony-John Greer, Gabriel Fontaine et Philippe Myers ont également trouvé le fond du filet pour les Huskies. Francis Perron, un choix des Sénateurs d'Ottawa au repêchage de 2014, a amassé trois mentions d'aide.

Reid Duke, Tyler Coulter et John Quenneville ont touché la cible pour les Wheat Kings.

Chase Marchand a fait du bon travail devant le filet des siens, lui qui a réalisé 38 arrêts dans la victoire. Jordan Papirny a quant à lui cédé cinq fois sur 29 lancers.

Les Huskies, champions de la LHJMQ et l'équipe junior classée numéro un au Canada, ont fait la première apparition de leur histoire à ce tournoi tandis que les champions de la Ligue de l'Ouest y participaient pour la cinquième fois.

Meier a obtenu 23 buts et 51 points en 29 parties de saison régulière avec la formation de Rouyn-Noranda après avoir été acquis des Mooseheads d'Halifax.
Départ en lion

Les Wheat Kings ont débuté la rencontre en lion, frappant tous les adversaires qui touchaient à la rondelle, et ils ont récolté les fruits de leurs efforts lorsque Duke a sauté sur un retour de lancer pour donner l'avance à son équipe après moins de trois minutes de jeu.

La troupe manitobaine a obtenu le premier avantage numérique de la rencontre quand Jérémy Lauzon a plaqué Jordan Thompson à la ligne bleue adverse. Les Wheat Kings n'ont pas réussi à marquer et à sa sortie du banc, Lauzon a remis à Greer, qui a trompé la vigilance de Papirny à 14:06.

Quelques minutes plus tard, Bruno-Carl Denis a décoché un tir de la pointe que Fontaine a habilement fait dévier dans le filet. Avec 24 secondes à faire en première, Meier a donné une priorité de deux buts aux siens.

Les Huskies ont poursuivi leur domination en deuxième période. En avantage numérique, Myers a fait scintiller la lumière rouge grâce à un tir des poignets du haut des cercles à 13:29 de l'engagement.

Meier, un choix de première ronde des Sharks au repêchage de 2015, en a rajouté quatre minutes plus tard en battant Papirny du côté de la mitaine.

Les Wheat Kings ont amorcé la troisième comme ils l'avaient fait en première, dominant même les tirs 20-2 à un certain moment. Ils ont réduit l'écart à 8:07 de la troisième lorsque Coulter a poussé la rondelle dans le but avant de tomber sur Marchand, qui a mis du temps à se relever.

Par la suite, Quenneville a saisi la passe d'Ivan Provorov pour s'échapper. Le choix des Devils du New Jersey a montré tout son savoir-faire en passant la rondelle entre ses jambes avant de la loger dans la partie supérieure.

Les Huskies joueront leur deuxième match du tournoi contre les Rebels de Red Deer, dimanche, tandis que les Wheat Kings se mesureront aux Knights de London, lundi.

vendredi 20 mai 2016

Le Canada affrontera les États-Unis en demi-finale

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le jeudi 19 mai 2016 à 21h03. Modifié par Danielle Arsenault à 22h36.
Le Canada affrontera les États-Unis en demi-finale
Canada 
SAINT-PÉTERSBOURG, Russie - Mark Scheifele et Mark Stone ont récolté trois points chacun et ils ont été les piliers d'une convaincante victoire de 6-0 du Canada contre la Suède, jeudi, en quarts de finale du Championnat du monde de hockey sur glace.
La formation canadienne s'est ainsi relevée de sa défaite de 4-0 contre la Finlande mardi, et affrontera les États-Unis en demi-finale samedi. La Finlande et la Russie livreront bataille lors de l'autre demi-finale. Les deux matchs seront disputés à Moscou.

«Nous étions tous déçus de notre performance contre la Finlande, a admis le défenseur Matt Dumba après la victoire. Nous savions qu'en bout de ligne, ça ne voulait rien dire. Nous avions encore trois matchs à disputer et nous devions nous préparer à affronter les Suédois.»

Scheifele, un porte-couleurs des Jets de Winnipeg dans la LNH, a inscrit le but victorieux à 18:39 de la première période. Il a fait dévier un tir de Ryan O'Reilly par-dessus l'épaule de Jacob Markstrom

Les hommes de Bill Peters ont ajouté trois buts à l'aide de seulement huit tirs au deuxième vingt, ceux de Dumba, en avantage numérique, Brad Marchand et de Max Domi. Les filets de Marchand et de Domi ont été inscrits dans un intervalle de 11 secondes au milieu de l'engagement.

«Stoney a fait un très bon jeu le long de la clôture pour m'acheter du temps, et j'ai pu me faufiler dans l'enclave, a expliqué Dumba à propos de son filet. Hallsy a servi d'écran devant le gardien. Je ne crois pas qu'il ait vu le tir. Je ne suis pas responsable de ce but-là, j'ai simplement décoché un tir en direction du filet.»

«C'était un très gros but, a ajouté l'entraîneur-chef Bill Peters. Le jeu de puissance n'était pas tout à fait réglé au quart de tour à ce moment-là. Nous avons finalement marqué vers la fin de la supériorité numérique, donc j'ai aimé le déroulement du jeu sur cette séquence-là ainsi que sur le filet de Marchie, après que Dumba eut décoché un autre tir au filet.

«C'est un jeune homme qui est très mobile et qui dispose d'un puissant tir. Il l'a exploité et a contribué à la victoire de son équipe ce soir.»

Stone et Brassard ont complété la marque en troisième période pour le Canada, qui a dirigé 34 tirs vers Markstrom. Brendan Gallagher a récolté une passe.

«Malheureusement pour eux, nous avons joué un très bon match ce soir, a confié Dumba. Ils ont offert une bonne opposition en début de rencontre. Mais je crois que nous sommes venus à bout de leur volonté et avons imposé notre rythme par la suite.»

Cam Talbot, qui avait critiqué sa performance contre la Finlande à l'issue du match de mardi, a bloqué 24 rondelles pour son troisième blanchissage, un sommet depuis le début du tournoi.

Talbot a réalisé ses meilleurs arrêts du match au début de la première période, au moment où les Suédois ont cherché à appliquer une pression constante sur la défensive d'Équipe Canada, de même que tôt au troisième vingt.

La troupe canadienne a également tenu le coup lors d'une longue infériorité numérique à six contre trois, au début de la troisième période. Gallagher et Morgan Rielly ont écopé de pénalités à sept secondes d'intervalle, et l'entraîneur-chef de la Suède a retiré son gardien au profit d'un sixième attaquant dans l'espoir de réduire l'écart.
Les Américains ont raison des Tchèques
Auston Matthews a marqué un but en temps réglementaire et un autre lors des tirs de barrage jeudi, et les États-Unis se sont qualifiés pour les demi-finales du Championnat du monde de hockey grâce à un gain de 2-1 contre la République tchèque.
Comptant sur de jeunes mais talentueux joueurs, la formation américaine faisait figure de négligée avant cette rencontre, après avoir subi quatre défaites pendant le volet préliminaire. Mais elle a trouvé le moyen de renverser les Tchèques qui avaient terminé au premier rang du groupe A.
Âgé de seulement 18 ans, Matthews a créé l'égalité en deuxième période avant d'inscrire le seul filet lors des tirs de barrage, logeant le disque entre les jambières du gardien Dominik Furch.
«Je voulais le forcer à ouvrir ses jambières et profiter de l'ouverture, a expliqué Matthews. J'ai réussi à placer la rondelle entre ses jambières, alors ç'a fonctionné.»
Tous les observateurs s'attendent à ce que Matthews soit le premier joueur choisi lors de la séance de sélection du 24 juin à Buffalo.
«Parfois, vous savez, il veut presque en faire trop, a raconté son coéquipier Nick Foligno. Je lui ai parlé et je lui ai dit que son moment allait arriver, et c'est arrivé en fusillade. Il est très jeune et il apprend, mais il a tous les outils et le talent pour réussir.»
Tomas Zohorna a été l'unique buteur de la République tchèque face à Keith Kinkaid, qui a bloqué les trois tentatives adverses en fusillade.
Les États-Unis ont été dominés 29-20 au chapitre des tirs aux buts pendant le temps réglementaire, mais ils ont appliqué beaucoup de pression en zone adverse lors de la période de dix minutes de prolongation à quatre contre quatre, forçant Furch à repousser sept tirs.
La Finlande dans le carré d'as
Dans un autre match, la Finlande a aussi obtenu son billet pour la ronde demi-finale grâce à un gain de 5-1 contre le Danemark.
Mikael Granlund a mené l'attaque finlandaise avec un doublé tandis que Mikko Koivu obtenait deux mentions d'aide.
Jarno Koskiranta, Patrik Laine et Jussi Jokinen ont également fait bouger les cordages pour la Finlande.
Le seul but du Danemark a été l'oeuvre de Lars Eller.
En demi-finale samedi, la Finlande, seule formation invaincue depuis le début du tournoi, affrontera la Russie.
Les hôtes ont battu l'Allemagne 4-1 grâce à une performance de deux buts et une passe de Vadim Shipachyov.
L'entraîneur-chef de la Russie, Oleg Znarok, respecte les Finlandais au plus haut point.
«Ils forment une bonne équipe, mobile. C'est possiblement la meilleure équipe que nous pouvions affronter à ce stade-ci du tournoi.»

lundi 16 mai 2016

Panthers: nouveau président, nouveau DG

http://www.985fm.ca/sports/nouvelles/

Publié par Associated Press le lundi 16 mai 2016 à 11h29. Modifié par Charles Payette à 11h49.
Panthers: nouveau président, nouveau DG
Vincent Viola, le propriétaire, Douglas Cifu, vice-président, joignent le nouveau président Dale Tallon/AP
SUNRISE, Floride - Les Panthers de la Floride ont confirmé un remue-ménage au sein de leur administration alors que Dale Tallon est devenu le président des opérations hockey tandis que Tom Rowe le remplacera à titre de directeur général.
Ces décisions avaient été mises en application plus tôt en mai, mais l'équipe ne les a confirmées que lundi.

Eric Joyce et Steve Werier seront les adjoints du nouveau directeur général.

Les Panthers ont établi des records d'équipe en 2015-2016 avec 47 victoires et 103 points. Ils ont cependant subi l'élimination lors du premier tour des séries éliminatoires face aux Islanders de New York.

mercredi 11 mai 2016

«On va gagner la coupe Stanley avec P.K.», Bouillon

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Léandre Drolet pour 98,5fm Sports le mardi 10 mai 2016 à 19h25. Modifié à 19h30.
«On va gagner la coupe Stanley avec P.K.», Bouillon
Francis Bouillon ne tarit pas d`éloges envers P.K. Subban.
(98,5 sports) - Si certains prétendent que les Canadiens ne gagneront jamais la coupe Stanley avec P.K. Subban au sein de la formation, d'autres, et pas n'importe lesquels, prétendent que le Tricolore va remporter le prestigieux trophée avec le flamboyant défenseur.
«On va gagner la coupe Stanley avec un gars comme P.K.», a lancé l’ex-défenseur des Canadiens, Francis Bouillon, au micro des Amateurs de sports animés par Mario Langlois.
Bouillon n’avait pas terminé ses louanges envers son ex-coéquipier.
«P.K. est meilleur à mesure que la saison progresse. Il voulait toujours affronter les Bruins dans les séries éliminatoires. C’est un vrai, c’est un winner qui veut aller à la guerre. Tu gagnes avec des gars comme lui. Il aime jouer au hockey, il est un passionné qui aime la compétition, qui aime relever les défis, a poursuivi. Bouillon. J’aime sa passion.»
Les qualités des uns sont souvent les défauts des autres, et Bouillon ne considère pas que l’exubérance nuit à la carrière de Subban.
«P.K. aime avoir de la pression, il en a besoin, il le dit lui-même, a ajouté Bouillon. Il est un gars extraverti, il est flamboyant. Il n’aurait aucun problème à passer toute sa carrière à Montréal.»
Même s’il considère que tout le monde peut être échangé, Bouillon hésiterait longtemps avant de se départir du talentueux défenseur.
«Ça dépend de ce que les autres équipes vont t’offrir, mais si tu n’as pas ce que P.K. vaut, tu le gardes. Tout le monde a un prix, mais si tu n’as pas ton prix, tu le gardes. Ce n’est pas moi qui vais prendre la décision», a-t-il lancé dans un éclat de rire.
Bouillon a également donné son opinion sur la dernière saison du Tricolore : «les joueurs jouaient encore pour Therrien… Après la blessure à Price, la confiance et la concentration n’étaient plus là…»
Au cours de l’entrevue, Bouillon parle aussi de plusieurs autres sujets :
- Sa relation avec Michel Therrien : «Michel est un chum, il est un père adoptif pour moi».
- Il raconte son séjour à Nashville.
- Il nous parle de son avenir dans le monde du hockey, de son implication communautaire, de ses enfants, qu’il aimerait qu’ils se souviennent de sa persévérance.
Bouillon a pris sa retraite à la fin de la saison 2014-2015 et il a réorienté sa carrière.
Il va animer une émission de télévision en pleine nature, Expédition extrême, qui sera diffusée dès cet automne au Canal Z.


P.K. Subban et Snoop Dogg unis pour de bonnes causes

http://www.lapresse.ca/sports/

Publié le 11 mai 2016 à 08h28 | Mis à jour à 08h28
P.K. Subban et le rappeur Snoop Dogg... (Photo tirée d'Instagram)
P.K. Subban et le rappeur Snoop DoggPHOTO TIRÉE D'INSTAGRAM
La Presse
P.K. Subban et le rappeur Snoop Dogg feront la paire lors d'un événement caritatif en marge du Grand Prix du Canada, présenté en juin. Les deux stars s'affronteront dans un match de basketball organisé en collaboration avec Juste pour rire.
Snoop Dogg, à la tête de la fondation «Snoop Youth Football League», qui encadre de jeunes footballeurs, est à l'origine du projet et a proposé d'inviter le défenseur du Canadien. Le projet s'est concrétisé lors d'une rencontre entre le rappeur et le producteur exécutif de Juste pour rire, Jacques Léonard, lors du match des Étoiles de la NBA à Toronto, en février. Subban, qui a d'abord cru à une blague, a depuis rencontré la vedette américaine du rap en Californie pour ébaucher le plan d'action.
Les deux vedettes sélectionneront chacune 12 personnalités pour participer à un match le 11 juin à l'Auditorium de Verdun. Le nom des vedettes sera dévoilé dans quelques jours et les billets sont en vente dès aujourd'hui à hahaha.com.
Les profits de l'événement seront versés à la fondation de Snoop Dogg ainsi qu'à celle de P.K. Subban, qui travaille avec la Fondation de l'hôpital de Montréal pour enfants.

mardi 10 mai 2016

VIDÉO: Alexei Emelin expulsé d'un match au Mondial

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le lundi 09 mai 2016 à 14h59.
VIDÉO: Alexei Emelin expulsé d'un match au Mondial
Alexei Emelin / FHR.RU
(98,5 Sports) - Le Russe Alexei Emelin a été expulsé du match contre la Lettonie, lundi, au Mondial de hockey.
Le défenseur du Canadien de Montréal a écopé d'une pénalité majeure et d'une inconduite de partie pour avoir donné du genou à son rival, Miks Indrasis.
Artemi Panarin a marqué deux buts en plus d'ajouter deux passes, tandis que Sergei Bobrovsky a repoussé les 27 tirs dirigés contre lui, guidant les Russes à un gain de 4-0.
La scène impliquant Alexei Emelin

Le Canadien de retour au Centre Vidéotron cet automne

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le mardi 10 mai 2016 à 07h27. Modifié à 07h41.
Le Canadien de retour au Centre Vidéotron cet automne
PC
(98,5 Sports) - Les Bruins de Boston affronteront le Canadien dans le cadre d'un match préparatoire, le 4 octobre prochain au Centre Vidéotron, à Québec
Il s’agira d’une septième visite à Québec pour le Tricolore, une tradition mise de l’avant en 2009.
Les billets seront en vente à compter du samedi 14 mai à la billetterie du Centre Vidéotron, à 10h.
Avec canadiens.nhl.com

dimanche 8 mai 2016

Les Sharks se rapprochent de la finale de l'Ouest

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 08 mai 2016 à 08h24 | Mis à jour à 08h24
Joe Pavelski (8) célèbre l'un de ses deux... (PHOTO KYLE TERADA, USA TODAY)
Joe Pavelski (8) célèbre l'un de ses deux buts avec Logan
Couture (39), Patrick Marleau (12) et Brent Burns (88)
PHOTO KYLE TERADA, USA TODAY

Associated Press
SAN JOSE
Joe Pavelski a inscrit deux buts et les Sharks de San Jose ont rebondi après une défaite en troisième période supplémentaire en battant les Predators de Nashville 5-1, samedi, ce qui leur permet de prendre les devants 3-2 dans leur série demi-finale de l'Association Ouest.
Patrick Marleau et Logan Couture ont aussi fait mouche au sein de la deuxième unité reconfigurée des Sharks, qui ne sont plus qu'à une victoire d'une quatrième participation à la finale de l'Ouest dans leur histoire.
Les Sharks tenteront de confirmer leur première participation à la finale de l'Ouest depuis 2011 en s'imposant lundi à Nashville, dans le cadre du match no 6.
Melker Karlsson a ajouté un but en fin de rencontre et Martin Jones a stoppé 24 tirs pour offrir une cinquième victoire à l'équipe à domicile dans cette série. Joe Thornton, Joonas Donskoi et Justin Braun ont amassé deux aides chacun.
Mike Fisher, le héros du match no 4 avec le but en troisième prolongation, a à nouveau touché la cible pour les Predators. Pekka Rinne a accordé quatre buts sur 27 tirs. Carter Hutton a pris la relève avec 3:01 à faire à la rencontre et il a cédé face à Karlsson.
Les Predators devront maintenant réussir le même tour qu'ils ont joué aux Ducks d'Anaheim en première ronde, quand ils ont comblé un retard de 2-3 dans la série. Ils visent une première participation à la finale de l'Ouest dans leur histoire.
La décision de l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer de muter Marleau, jusqu'ici centre du troisième trio, à l'aile de Couture sur le deuxième trio a été payante. Marleau a ouvert la marque à mi-chemin en première période et Couture a réussi des jeux importants au début et à la fin du deuxième vingt.
Lors de la première séquence de la deuxième période, Couture a accepté une passe de Donskoi pour se présenter seul devant Rinne, qu'il a battu entre les jambières. Les Sharks menaient donc 3-1 après 35 secondes de jeu en deuxième.
Couture a ensuite forcé le défenseur des Predators Roman Josi à prendre une punition dans la dernière minute de l'engagement. Les Sharks ont marqué quelques instants après la mise au jeu, quand Marleau a mis la table pour le deuxième but du match de Pavelski.
Les Sharks ont écoulé une punition tôt en troisième période et ils ont limité les chances des Predators par la suite.
Les choses se sont envenimées vers la fin de la partie. Thornton et le défenseur des Predators Barret Jackman se sont échangé des coups de bâton et les attaquants des Predators Ryan Johansen et Mike Ribeiro ont écopé des inconduites de partie.

Championnat du monde: le Canada écrase la Hongrie

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 08 mai 2016 à 08h11 | Mis à jour à 08h11
Le Canada est invaincu en deux matchs.... (PHOTO MAXIM ZMEYEV, REUTERS)
Le Canada est invaincu en deux matchs.PHOTO MAXIM ZMEYEV, REUTERS

Associated Press
SAINT-PÉTERSBOURG, Russie
Le Canada a facilement disposé de la Hongrie, 7-1, dimanche, au Championnat mondial de hockey, en Russie.
Sept joueurs différents ont enfilé les buts de l'équipe canadienne. Michael Matheson, Mark Scheifele, Mark Stone, Derick Brassard, Taylor Hall, Corey Perry et Brad Marchand ont marqué.
Connor McDavid a récolté deux passes.
Le Canada est invaincu en deux matchs, ayant battu les États-Unis 5-1 vendredi.
La Hongrie ne compte aucun joueur de la Ligue nationale dans ses rangs et en est seulement à sa deuxième participation au championnat mondial depuis 1939. Istvan Bartalis a été le seul marqueur des Hongrois.

dimanche 1 mai 2016

La loterie attendue avec impatience

http://www.rds.ca/

Le tirage tant attendu

SAMEDI, 30 AVR. 2016. 08:00

MONTRÉAL - Les 14 équipes n'ayant pas participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley espèrent que des jours meilleurs se pointent à l'horizon. Les choses devraient se clarifier, samedi, alors que se tiendra la loterie annuelle de la Ligue nationale qui déterminera le rang de sélection de celles-ci en vue du prochain repêchage.
Pour la toute première fois depuis l'instauration de ce format, trois tirages différents auront lieu pour déterminer les trois premières équipes à monter sur la scène. Les chances de remporter la deuxième ou la troisième loterie augmenteront de manière proportionnelle, tout dépendant de l'équipe qui obtiendra le premier choix.
Caricature de Marc Bergevin
Caricature de Marc Bergevin (Source: Simon Lebeau)
Les Maple Leafs de Toronto, qui ont conclu au dernier rang du classement général, ont 20 pour cent des chances de décrocher le premier choix, mais les 14 équipes exclues des séries peuvent tout de même espérer l'emporter. Le Canadien de Montréal, par exemple, détient cinq pour cent des chances d'obtenir ce rang tant désiré.

Au cours des quatre dernières années, l'équipe qui avait le plus de chances de l'emporter n'a pas décroché le premier choix, mais elle l'a fait six fois en 21 tirages dans l'histoire de la Ligue. La dernière fois que la formation ayant amassé le moins de points a sélectionné au premier rang, les Oilers d'Edmonton avaient jeté leur dévolu sur Taylor Hall en 2010.
Après les trois tirages, les 11 équipes restantes obtiendront leur rang de sélection dans l'ordre inverse de leur position finale au classement général. L'ordre de sélection des 16 autres équipes sera déterminé à la fin des séries éliminatoires.
Pour plusieurs observateurs, l'Américain Auston Matthews, un attaquant de six pieds deux pouces et 194 livres, devrait être choisi au tout premier rang. Il a récolté 46 points, dont 24 buts, en 36 rencontres dans la Ligue nationale suisse. Le Finlandais Patrik Laine pourrait aussi être considéré par certaines équipes.
Rappelons que le Québécois Pierre-Luc Dubois, des Screaming-Eagles du Cap-Breton, est le meilleur espoir nord-américain et pourrait être sélectionné parmi les cinq premiers patineurs.
Le repêchage se tiendra les 24 et 25 juin au First Niagara Center de Buffalo.

Jonathan Drouin contribue, Tampa Bay crée l'égalité

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Islanders 1 - Lightning 4


TAMPA, Fla. - Jonathan Drouin a inscrit le but qui s'est avéré être celui de la victoire en première période et le Lightning de Tampa Bay s'est assuré de quitter son domicile avec une égalité de 1-1 dans sa série face aux Islanders de New York en signant un gain de 4-1, samedi.
Tyler Johnson, à deux reprises, et Victor Hedman ont marqué pour les locaux, qui avaient encaissé un revers de 5-3 lors du premier match.
« C'est un match, a dit Johnson. Nous devons en gagner trois autres. »
Nikolay Kulemin a été le seul joueur des Islanders à tromper la vigilance de Ben Bishop, qui avait donné quatre buts sur 13 lancers au cours du premier affrontement. Le grand gardien du Lightning a conclu la rencontre avec 19 arrêts.
« Il y a eu quelques bonds malchanceux dans le premier match, a expliqué Bishop. Je suis revenu de la même manière pour le deuxième. Il ne faut rien changer. C'est la manière dont je pense. »
De l'autre côté, Thomas Greiss a repoussé 27 des 30 tirs dirigés vers lui.
Le troisième match aura lieu mardi à Brooklyn.
Après une collision entre les coéquipiers Cal Clutterbuck et Nick Leddy à la ligne bleue du Lightning, les locaux ont effectué la relance et la séquence s'est terminée par le but de Johnson d'un tir du revers à 6:03 de la première.
Johnson a plus tard augmenté l'avance des siens à 4-1 avec un but dans un filet désert.

Drouin a fait 2-0 grâce à un tirs du revers qui est passé entre les jambières de Greiss à 11:55 de la première. Il s'agissait d'un troisième but en 13 matchs éliminatoires en carrière pour le troisième choix total du repêchage de 2013.
« Cette victoire était absolument nécessaire, a commenté l'entraîneur du Lightning, Jon Cooper. Ils sont venus ici en se disant que ce serait bien de séparer les honneurs des deux premières rencontres, mais nous sommes un peu déçus de ça. Mais après le premier match, nous devions gagner le deuxième et c'est ce que nous avons fait. »
La déviation de Kulemin a réduit l'écart à 2-1 lors du troisième avantage numérique des Islanders avec 4:45 à faire en première.
Hedman a mis fin à une séquence de 23 matchs éliminatoires sans marquer en procurant aux siens une avance de 3-1 durant un avantage numérique à 11:59 du deuxième engagement. Son tir de la ligne bleue a dévié sur Calvin de Haan, des Islanders.
Le but d'Hedman est survenu après une pénalité à Clutterbuck pour obstruction sur le gardien, un appel qui a semblé surprendre les joueurs au banc des Islanders.

Les Penguins remportent le match no 2 pour égaler la série

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Penguins 2 - Capitals 1

SAMEDI, 30 AVR. 2016. 22:58

WASHINGTON - Eric Fehr a marqué contre son ancienne équipe avec 4:28 à jouer à la rencontre, permettant aux Penguins de Pittsburgh de niveler la série contre les Capitals de Washington en l'emportant 2-1, samedi.

Les deux formations ont gagné une partie au Verizon Center et elles croiseront le fer lundi à Pittsburgh, à l'occasion du troisième match de la série.
Fehr a inscrit le but de la victoire en redirigeant une passe d'Evgeni Malkin derrière le gardien Braden Holtby. La rondelle a frappé le poteau droit avant de faire bouger les cordages.
L'attaquant de 30 ans a joué neuf saisons à Washington avant de signer un contrat avec les Penguins l'été dernier.
Carl Hagelin a ouvert la marque en deuxième période, mais Marcus Johansson a répliqué pour les Capitals, en avantage numérique, avec environ 16 minutes à jouer en troisième.
Matt Murray a réalisé 23 arrêts pour signer sa quatrième victoire des séries. Holtby a quant à lui stoppé 33 rondelles.