vendredi 24 juin 2016

Pas de garantie du retour de la LNH

http://www.lapresse.ca/le-soleil/sports/hockey/

Publié le 23 juin 2016 à 15h53 | Mis à jour le 23 juin 2016 à 15h53
Pierre Dion, chef de direction de Québecor, et Benoît...
Soleil 
Pierre Dion, chef de direction de Québecor, et Benoît Robert, le président et chef de direction de Québecor Sports et divertissement, en entrevue au Soleil jeudi.

KATHLEEN LAVOIE
Le Soleil
(Québec) Sans projet imminent d'expansion et de relocalisation dans la Ligue nationale de hockey, le rêve du retour des Nordiques semble tranquillement glisser entre les doigts de Québec. «Il n'y a pas de garantie», a admis le président et chef de direction de Québecor, Pierre Dion, en entrevue au Soleil, jeudi.
En annonçant son expansion à Las Vegas mercredi, la Ligue nationale de hockey s'est faite avare de commentaires quant à la suite des choses pour Québecor, qui est repartie de la capitale du divertissement avec son petit bonheur sous le bras. Même si le commissaire Gary Bettman s'est fait élogieux envers la candidature de Québec, ventant les mérites de la ville, de l'aréna et du propriétaire, il n'a ouvert aucune porte pour le futur au moment de reporter indéfiniment son entrée dans le circuit.
«On ne nous garantit rien. C'est-tu dans un mois, dans un an, dans cinq ans? Mais on sait que dans le monde du sport, les choses peuvent changer très rapidement. D'ailleurs, pratiquement personne ne parlait de Vegas il y a trois ou quatre ans et aujourd'hui, Vegas a une équipe et même un aréna bâti en deux ans et demi. Donc, les choses peuvent changer rapidement. Ce qui est important, c'est qu'on continue nos discussions avec la LNH», a insisté Pierre Dion, en tournée médiatique, jeudi.
Au lendemain d'une annonce qui a jeté une douche d'eau froide chez les amateurs de Québec, ces derniers étaient nombreux à se demander si Québecor avait eu une réelle chance d'obtenir une franchise au terme du processus d'expansion. Qui plus est, en considérant que les trois critères d'achoppement - la chute du dollar canadien, le déséquilibre géographique de la ligue et la volonté des gouverneurs de n'ajouter qu'une équipe - étaient tous connus au moment où s'est enclenché ce dernier, il y a 12 mois.
«Ils étaient là il y a un an, mais en même temps, ce sont des discussions que le comité exécutif et les gouverneurs devaient avoir. Dans le domaine du sport, les variables changent très rapidement. Ils sont arrivés à la conclusion que ces trois facteurs-là étaient à un tel niveau que seule la candidature de Vegas était plausible à ce stade-ci. Je comprends les gens de se demander si effectivement on le savait d'avance. Mais il faut se dire que tout ce processus-là d'un an était nécessaire», a soutenu Dion, réitérant que Québecor était «un joueur sérieux» qui avait fait un «travail rigoureux».
«Confiants»
Dans le contexte où la LNH ne prévoit ni expansion ou relocalisation, Québecor peut-il raisonnablement demander à la population de Québec de continuer d'entretenir le rêve du retour des Nordiques? Pierre Dion renvoie la balle au Circuit Bettman.
«De notre côté, on demeure confiants. Ce sera à la ligue, maintenant que Vegas est chose faite, de regarder les opportunités dans les prochains mois, dans les prochaines années. M. Bettman l'a mentionné qu'on continuait les discussions. Ce sera à la ligue de décider, par rapport aux trois facteurs mentionnés, quand sera le bon moment si effectivement il y a un retour des Nordiques. Ce qui est important, c'est d'être prêts.»
Les «signaux» positifs envoyés par les dirigeants de la LNH, dont la présence de Pierre Dion sur la tribune lors de l'annonce de mercredi, le confortent dans ses objectifs.
«On a encore rencontré des gouverneurs mercredi qui nous ont dit: "On est encore avec vous. On y croit à Québec". [...] En plus, on a eu des échos du meeting des gouverneurs de mercredi matin. [...] Les gens nous ont dit à plusieurs reprises: "Les gouverneurs étaient unanimes. Ils n'avaient que des éloges sur Québecor et la candidature de Québec".»

À LIRE AUSSI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire