samedi 15 octobre 2016

Subban déchaîné...

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Une soirée de rêve pour Subban!

Images of Francois Gagnon

P.K. a réussi sa rentrée. Et comment! Après s’être présenté au Bridgestone Arena vêtu d’un veston bleu et d’un pantalon jaune, Subban a marqué son premier but dans l’uniforme des Predators sur son tout premier tir. Un plomb comme il sait en décocher. Un plomb qui a atteint la cible lors d’une attaque massive en milieu de première période.
Au-delà ce but qui lui a permis de déployer sa chorégraphie saluant ses coups d’éclat et à ses nouveaux partisans de l’ovationner pour une première fois, Subban a été au centre de l’action du début à la fin d’une rencontre qui lui a permis de saluer sa rentrée fort attendue avec une victoire. Une victoire serrée de 3-2 aux dépens de leurs grands rivaux venus de Chicago.

C’est toutefois du banc des pénalités que Subban a célébré ce premier gain avec sa nouvelle équipe. Chassé avec moins de deux minutes à faire au match, Subban aurait pu assombrir sa soirée de travail avec cette pénalité tardive si les Hawks avaient réussi à niveler les chances. La tenue de Pekka Rinne, sensationnel devant des Hawks qui avaient rappelé Corey Crawford au banc pour envoyer six patineurs dans la mêlée, a permis à P.K. de garder le sourire.
«C’est vraiment rassurant d’avoir un gardien aussi solide derrière nous. Pekka me faisait penser ce soir au gardien que j’ai vu remporter le trophée Vézina il n’y a pas si longtemps», a lancé Subban en faisant une référence presque directe à Carey Price qui a gagné le titre de meilleur gardien de la LNH en 2015.
Subban s’est permis de mentionner le nom de Carey Price lorsqu’on lui a demandé s’il avait voulu faire un clin d’œil à son ancien coéquipier – qui est aussi un cowboy à ses heures – lorsqu’il a feint de faire tourner un lasso au-dessus de sa tête avant de se mettre un genou sur la patinoire après son premier but. «Je sais que Carey est fier de moi…»
Et le veston et les pantalons aux couleurs des Predators? «Je voulais faire quelque chose de spécial pour ce premier match. J’ai changé le bleu-blanc-rouge, pour le bleu-blanc-or. C’était une façon de tourner la page», a ajouté Subban visiblement fier de son coup.
Chaîne au cou
Malgré cette pénalité écopée en fin de rencontre et le fait que Ryan Johansen (trois passes) et Roman Josi (un but, une passe) l’ont devancé au classement des trois étoiles, P.K. Subban s’est présenté devant les journalistes avec, autour du cou, la grosse chaîne remise au joueur du match par le capitaine Mike Fisher.
«P.K. est heureux d’être avec nous et nous sommes heureux qu’il soit avec nous. C’était un gros match pour lui et pour l’équipe. Cette chaîne a une grande signification dans notre vestiaire. Elle symbolise le travail qui doit être accompli pour nous guider vers la victoire. À l’image d’un chien qui ne lâche jamais un os, nous ne lâcherons jamais. P.K. a fait beaucoup de bonnes choses pour nous ce soir, et je considère que cet honneur lui revenait de plein droit», a indiqué Fisher qui a marqué un but en plus d’ajouter une passe.

« Je sais que Price va être fier de moi! »
Il était un brin ironique de voir Subban avec cette chaîne ornée d’un gros cadenas au terme de son premier match avec une équipe qui, contrairement au Canadien, lui donne le feu vert pour foncer à l’attaque dès qu’il en a l’occasion.
Cela dit, il est clair que Subban troquera volontiers les chaînes qu’on lui attachait aux pieds à Montréal pour la chaîne que ses coéquipiers lui passeront au cou au terme de performances à l’image de celle offerte hier soir.
«P.K. est un passionné dans sa vie de tous les jours et il l’est tout autant lorsqu’il joue au hockey. On l’a vu aujourd’hui. Il a fait de très bonnes choses aux deux bouts de la patinoire. Il a marqué, a obtenu de bons tirs, il a bloqué des rondelles et s’est impliqué physiquement», a ajouté l’entraîneur-chef Peter Laviolette.
Les détracteurs de Subban souligneront son différentiel de moins-1. Vrai que P.K. a été victime d’un des deux buts des Hawks, mais sur le jeu en question, il tentait de déplacer Jonathan Toews qui s’était campé devant Pekka Rinne pour compliquer son travail.
Ce jeu a rappelé le gazouillis de Toews qui a salué le départ de Shea Weber dans les heures qui ont suivi la mégatransaction du 29 juin dernier en indiquant qu’il était heureux de ne plus avoir à se frotter à l’ancien capitaine des Preds.
Subban n’est sans doute pas aussi féroce que Weber autour de son filet, mais sur le jeu en question, il est difficile, de fait il serait même injuste, de le blâmer puisqu’il bataillait ferme avec le capitaine des Hawks.
Deuxième vague d’attaque massive
Pour remporter leur premier duel de la saison face aux Blackhawks, les Predators ont dominé outrageusement les unités spéciales. Non seulement ont-ils marqué leurs trois buts lors d’attaque massive (3 en 6), mais ils ont blanchi les Hawks à quatre reprises à court d’un homme.

Bienvenue à Nashville, P.K.!
Ironiquement, P.K. s’est retrouvé sur la deuxième vague d’attaque massive tout au long de la soirée.
S’il envoyait Roman Josi et Shea Weber au sein de la première vague l’an dernier, Peter Laviolette a décidé d’amorcer la saison avec quatre attaquants et un arrière. C’est Josi qui a évolué en compagnie de Filip Forsberg à la pointe alors que Ryan Johansen, Mike Fisher et James Neal étaient devant.
Subban s’est donc retrouvé au sein de la deuxième vague en compagnie de Ryan Ellis et du trio piloté par Mike Ribeiro. Si on l’a vu à plusieurs reprises debout au banc afin d’inviter ses coéquipiers à rentrer au banc, P.K. a assuré ne pas trop s’en faire avec ce rôle de second.
«Je suis toujours prêt à sauter sur la glace alors ne lisez rien de spécial dans le fait que j’étais debout au banc. Et même si je ne me souviens pas de la dernière fois que je me suis retrouvé au sein d’une deuxième unité d’attaque massive, je n’ai rien contre cette idée si on me donne la chance de jouer avec les mêmes gars tous les soirs. Nous avons une grosse force de frappe en attaque massive. Ce sera intéressant», a convenu P.K. Subban qui croisera les Hawks pour une deuxième fois en deux soirs dès samedi à Chicago.
«Il a fallu être bons pour les battre ce soir. Il faudra être encore meilleurs demain puisqu’ils ont maintenant deux revers après deux matchs et qu’ils seront devant leurs fans pour la première fois cette année. C’était une guerre ce soir. J’avais bien plus l’impression de disputer un match de séries éliminatoires qu’une première partie de saison régulière. Ce sera pire encore demain j’en suis sûr», a conclu un Subban déchaîné avant, pendant et après la rencontre…

Blackhawks 2 - Predators 3

Les moments forts dans la LNH

Aucun commentaire:

Publier un commentaire