samedi 26 novembre 2016

Wilson et Johansen marquent chacun deux buts et les Predators gagnent 5-1

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Jets 1 - Predators 5


NASHVILLE - Colin Wilson et Ryan Johansen ont tous deux fait scintiller la lumière rouge deux fois, Mike Fisher a amassé trois aides et les Predators de Nashville ont battu les Jets de Winnipeg 5-1, vendredi.

James Neal a également touché la cible et Pekka Rinne a bloqué 22 rondelles pour les Predators, qui ont remporté un troisième match de suite. Ils ont poursuivi leur domination à domicile en portant leur fiche à 8-1-1 devant leurs partisans.
Dustin Byfuglien a été l'auteur du seul but des Jets, qui ont conclu leur voyage de cinq parties à l'étranger avec cinq défaites.
Byfuglien a ouvert le pointage avec 5:14 à faire en première période, mais les Predators ont répliqué avec cinq buts sans riposte. Ils ont marqué trois fois en avantage numérique.
Connor Hellebuyck a complété la rencontre avec 25 arrêts.
Les Jackets disposent du Lightning
Sommaire
Brandon Saad a marqué en avantage numérique et Cam Atkinson a ajouté un but avec un homme en moins en troisième période dans une victoire de 5-3 face au Lightning de Tampa Bay.

Blue Jackets 5 - Lightning 3
Alexander Wenneberg, Nick Foligno et Josh Anderson ont aussi touché la cible pour aider les Blue Jackets à améliorer leur fiche à 9-2-2 à leurs 13 dernières rencontres. Ce revers était seulement le deuxième du Lightning à ses huit dernières rencontres contre les Jackets.
Le but d'Ondrej Palat a créé l'égalité 3-3 avec 16:23 à écouler, mais Saad a redonné les devants aux siens moins d'une minute plus tard.
Sergei Bobrovsky a réalisé 25 arrêts dans la victoire tandis que Ben Bishop a repoussé 32 rondelles.
Johnson soulève les Flames à Boston
Sommaire
Chad Johnson a réalisé 35 arrêts et Alex Chiasson a brisé l'égalité à 7:05 de la troisième période pour mener les Flames de Calgary vers une victoire de 2-1 face aux Bruins de Boston.

Flames 2 - Bruins 1
Après avoir signé une victoire de 2-0 contre les Blue Jackets, Johnson a permis un seul but à David Pastrnak à 5:55 de la troisième période.
Sam Bennett a inscrit un but et récolté une aide pour aider les Flames à l'emporter pour la troisième fois en quatre matchs. Bennett a préparé le but victorieux avec une passe du revers de l'arrière du filet.
Les Bruins ont perdu quatre de leurs cinq dernières rencontres.
Lindell participe aux deux buts des Stars
Sommaire
Esa Lindell a marqué son premier but dans la LNH et a récolté une aide pour aider les Stars de Dallas à vaincre les Canucks de Vancouver 2-1.

Canucks 1 - Stars 2
Disputant son 17e match avec les Stars, Lindell a été crédité d'un but en deuxième période, mais la reprise a finalement démontré qu'il appartenait à Radek Faksa.
Avec 4:02 à écouler en deuxième, Lindell a marqué de l'intérieur du cercle gauche grâce à un écran de Patrick Eaves.
JAyson Megna a lui aussi inscrit son premier but de la saison à 5:01 de la première période.
Antti Niemi a repoussé 30 lancers, dont 14 en troisième période. Son vis-à-vis Ryan Miller a réalisé 26 arrêts.
Les Coyotes à l'arraché
Sommaire
Radim Vrbata et Olivier Ekman-Larsson ont marqué en tirs de barrage pour couronner une remontée des Coyotes de l'Arizona aux dépens des Oilers d'Edmonton.

Oilers 2 - Coyotes 3 (Tirs de barrage)
Mike Smith a affectué 32 arrêts pout aider son équipe à conserver intacte la fiche des Coyotes face aux Oilers lors de leurs 24 derniers affrontements (20-0-4).
Max Domi et Shane ont marqué pour l'Arizona, tandis que Connor McDavid, à l'aide une belle manoeuvre en échappée, et Adam Larsson ont assuré la réplique pour Edmonton.
Les Oilers croyaient avoir remporté la rencontre lorsque McDavid a battu Smith dans les tous derniers instants de la période de prolongation.
Une révision des arbitres a cependant confirmé que les derniers dixièmes de seconde s'étaient écoulé avant que la rondelle ne pénètre.

Les moments forts dans la LNH

vendredi 25 novembre 2016

Le CH se venge avec une victoire de 2-1 face aux Hurricanes

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Hurricanes 1 - Canadiens 2

Éric Leblanc

MONTRÉAL – Une semaine plus tard, ce fut au tour du Canadien de rendre la pareille aux Hurricanes de la Caroline alors que la formation montréalaise l’a emporté 2-1 grâce à un but libérateur pour le trio de Max Pacioretty, Tomas Plekanec et Brendan Gallagher en troisième période.

Vendredi dernier, le CH avait dominé les Canes pendant 40 minutes avant de concéder trois buts au dernier tiers pour s’incliner au compte de 3-2.
Cette fois, les Hurricanes ont davantage contrôlé les deux premiers engagements, mais les hommes de Michel Therrien ont décroché la victoire grâce au but gagnant Pacioretty.
Le capitaine a trouvé le fond du filet dès la 14e seconde de la dernière période aidant les siens qui avaient remporté un seul match depuis cinq sorties. 
« On a affronté un club qui va bien ces temps-ci. Ce n’est pas par hasard qu’ils ont gagné cinq matchs de suite. Il faut leur rendre crédit, mais je veux aussi en donner à mes joueurs qui ont trouvé une manière d’aller chercher le gros but », a commenté Therrien.
Nul doute, ce but a fait du bien à Pacioretty qui avait été limité à un point dans les cinq matchs précédents. C’est encore plus vrai pour ses complices puisque Plekanec a mis à une disette de sept rencontres alors que Gallagher n’avait amassé qu’un point depuis dix matchs.
Chose certaine, Pacioretty ne voulait rien savoir de parler de son but. Il désirait parler d’une seule chose. 
« C’est vraiment agréable de gagner le match », a-t-il d’abord sèchement répondu.
« Les deux points sont les bienvenus », a ajouté celui qui a l’épiderme sensible quand un autre journaliste a tenté de connaître son opinion sur son but décisif.
Par la suite, les spécialistes de l’infériorité numérique ont eu à jouer un rôle crucial. Ils ont tenu le coup pendant des punitions risquées de Plekanec et Mark Barberio.
« Les gars ont fait un excellent travail. Les Hurricanes ont imposé de la pression comme on l’avait fait contre eux au dernier match, mais la plupart de leurs chances venaient de l’extérieur, on a bien protégé la zone autour du filet », a exprimé l’entraîneur.
Andrew Shaw a été l’auteur de l’autre but montréalais contre Cam Ward et il pourra remercier le Québécois Charles Hudon qui a orchestré cette scène de belle manière en première période. 
« J’ai joué un match comme je les aime, j’ai pu garder la rondelle et avoir du temps pour patiner avec », a raconté Hudon qui ne voulait pas trop se réjouir avec son statut précaire.
Seulement 1:36 plus tôt, les Hurricanes avaient compté le premier but de la soirée via Elias Lindholm. C’est l’unique fois que Carey Price a cédé et il s’agissait d’un tir avec une trajectoire partiellement imprévisible.
« C’était un bon lancer, la rondelle n’était pas à plat et il a trouvé le moyen de toucher le haut du filet. Parfois, il faut lever son chapeau au joueur adverse », a jugé Price. 

Une victoire qui fait du bien
Les spectateurs n’ont certainement pas assisté au match le plus enlevant au Centre Bell cette saison. À titre d’exemple, le Canadien a lancé seulement cinq fois sur le filet adverse en deuxième période.
Tout de même, l’objectif a été accompli contre une équipe qui n’avait concédé que cinq buts durant une série victorieuse de cinq parties. Les visiteurs n’ont pas beaucoup de succès au Centre Bell où ils ont perdu leurs six dernières apparitions.
« Ils ont joué une partie très bien structurée, une bonne performance à l’étranger. On doit le souligné, ils ont compliqué notre vie pour sortir de notre territoire. Max a définitivement compté un gros but », a résumé Price.
Avec son 390e résultat positif en carrière, Therrien a rejoint Fred Shero au 36e rang pour le plus de gains à titre d’entraîneur-chef dans la LNH. 

« C'est un manque de respect »
Mark Barberio – rappelé des IceCaps -, Greg Pateryn et Hudon ont été insérés dans la formation à la place de Nathan Beaulieu (blessé), Joel Hanley et Daniel Carr.
« Ils ont bien fait ça, ils ont une certaine expérience dans la LNH. Ils ont été très responsables et ils ont bougé la rondelle. C’était un bon match de leur part », a indiqué Therrien à propos de Barberio et Pateryn qui étaient jumelés.
Toujours blessé, Artturi Lehkonen se rapproche d’un retour au jeu et il accompagnera ses coéquipiers pour le long périple. Par contre, Beaulieu et Brian Flynn ne seront pas du vol de vendredi. Quant à Zach Redmond, il a été envoyé aux IceCaps de St. John’s pour disputer deux parties et il retrouvera ensuite les joueurs du CH en Californie. 
Donc, dès samedi, le Canadien entamera une portion de cinq matchs sur des patinoires adverses avec des arrêts à Detroit, Anaheim, San Jose, Los Angeles et St. Louis. Il s’agit de sa deuxième plus longue séquence à l’étranger de la saison.

LHJMQ : Quatre de suite pour les Cataractes

http://www.rds.ca/hockey/lhjmq/

Cataractes 5 - Wildcats 1

JEUDI, 24 NOV. 2016. 22:10

MONCTON, N.-B. - Samuel Blier a obtenu un but et une passe pour aider les Cataractes de Shawinigan à remporter un quatrième match de suite, 5-1 aux dépens des Wildcats de Moncton.
Alexis d'Aoust, Dennis Yan, Nicholas Welsh et Charles Taillon ont signé les autres filets des vainqueurs, tandis que Mikhail Denisov a bloqué 22 tirs.

D'Aoust a fait 1-0 à 5:48 au premier vingt. Il a battu de vitesse Adam Holwell pour une percée au filet, déjouant ensuite Julian Galloway d'une belle manoeuvre du revers.
Yan a doublé le coussin en échappée, avec un tir dans le coin supérieur du but. Il a bloqué un tir d'Holwell et Justin Bernier lui a refilé sans tarder, pour une échappée qui a porté fruit à 10:08.
Welsh a porté le score à 3-0 avec un tir frappé de la ligne bleue, à 17:14 en première période. Au terme du premier vingt, Galloway a été remplacé par Alec MacDonald.
Ce dernier a bloqué 28 tirs sur 30 en relève à Galloway, qui a cédé trois fois en 14 tirs.
Au milieu du deuxième engagement, Taillon a complété un deux contre un avec Antoine Demers.
William Bower a été le seul marqueur du club local et ce en avantage numérique, en milieu de deuxième période. Il a converti le rebond après un tir de Manuel Wiederer, avec Samuel Guibault au cachot pour un bâton élevé.
Blier a mis la touche finale en début de troisième période.
L'ancien de la LNH Petr Klima, père de Kelly et Kevin, des Wildcats, était au Colisée pour assister au match. Résident de Detroit, le paternel a inscrit 313 buts dans la Ligue nationale, en un peu plus de 12 saisons. Il a remporté la coupe Stanley en 1990, avec les Oilers d'Edmonton.
C'était la soirée canine à l'aréna, en partenariat avec la SPA du Grand Moncton. Les partisans étaient invités à amener leur chien, avec une portion du prix de leur billet allant à la SPA.
Bourcier fait la différence en tirs de barrage
Sommaire
Au ScotiaBank Centre, Jonathan Bourcier a réussi le seul but en fusillade et les Remparts ont battu les Mooseheads, 6-5.

Remparts 6 - Mooseheads 5 (Fus.)
Il avait réussi un doublé et fourni une passe en temps régulier. Olivier Garneau, Matthew Boucher et Philippe Kurashev ont complété la marque. Callum Booth des visiteurs a été confronté à 47 tirs. Ross MacDougall a lui aussi brillé pour Québec, contribuant à quatre buts.
Cooper Jones, Nico Hischier, Bradley Kennedy et Jocktan Chainey ont tous récolté un but et une aide pour les Mooseheads tandis que Connor Moynihan a enregistré un but et deux aides. Alexis Gravel a réalisé 21 arrêts devant la cage des locaux.
Montcalm transporte l'Océanic
Sommaire
Au Colisée Financière Sun Life, Dylan Montcalm a récolté un but et trois aides et Antoine Dufort-Plante a ajouté un but et deux mentions d'assistance pour mener l'Océanic de Rimouski vers une victoire de 6-2 face aux Foreurs de Val-d'Or.

Foreurs 2 - Océanic 6
Tyler Boland et Simon Bourque ont récolté un but et une aide chacun tandis que Daniel Hardie et Carson MacKinnon ont aussi touché la cible. Alexandre Lagacé a repoussé 30 rondelles.
Ivan Kozlov et François Beauchemin ont assuré la timide réplique des Foreurs. Samuel Gagnon a cédé six fois sur 30 tirs.

mardi 22 novembre 2016

Coupe Memorial 2018 : trois finalistes en lice

http://www.rds.ca/hockey/

La coupe Memorial
La coupe Memorial (Source d'image:PC)

Les Bulldogs de Hamilton et les Generals d’Oshawa de la Ligue de l’Ontario ainsi que les Pats de Regina de la Ligue de l’Ouest sont les trois équipes finalistes pour accueillir la 100e édition de la Coupe Memorial, a annoncé lundi la LCH. 
Ces trois villes ont progressé à la prochaine étape dans le processus national de candidature, représentant les trois dernières équipes soumises par les ligues régionales de la LCH pour être pris en considération pour accueillir le tournoi. L’événement, qui se déroulera du 17 au 27 mai 2018 comprendra une équipe hôte de la LCH en plus des champions de la Ligue de l’Ontario, de la Ligue de l’Ouest et de la LHJMQ dans le format traditionnel de tournoi à la ronde.
La présentation nationale des candidats sera entendue par le Comité national de sélection de site. Les détails au sujet de cette étape du processus, notamment le calendrier de présentation et l’identité des membres du Comité seront dévoilés ultérieurement. La LCH dévoilera l’identité de la ville hôte du tournoi de 2018 en février 2017.

P.K. Subban a réussi un doublé et les Predators ont battu le Lightning 3-1

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Lightning 1 - Predators 3


NASHVILLE - P.K. Subban a réussi un doublé et les Predators de Nashville ont eu raison du Lightning de Tampa Bay, 3-1.
Les tirs frappés de l'ancien défenseur du CH ont touché la cible à 2:40 d'intervalle au deuxième tiers.
Subban obtenait ses quatrième et cinquième filets de la saison.

Subban, deux fois plutôt qu'une!
Viktor Arvidsson a marqué en début de match, tandis que Pekka Rinne a stoppé 24 tirs. Tyler Johnson l'a privé d'un jeu blanc avec 50 secondes au cadran en troisième période.
Ryan Ellis s'est fait complice de chaque but des vainqueurs, lundi.
Les Preds amorçaient de belle façon un séjour de trois matchs à la maison. Dallas et Winnipeg seront aussi en ville pendant la semaine.
Le Lightning voyait sa série victorieuse prendre fin à quatre matchs. Les protégés de Jon Cooper terminaient ainsi un voyage de cinq rencontres.

jeudi 17 novembre 2016

Aux JO contre une prolongation de la convention de la LNH

http://www.lapresse.ca/le-soleil/sports/hockey/

Publié le 16 novembre 2016 à 21h58 | Mis à jour le 17 novembre 2016 à 08h31
Le président de la Fédération internationale de hockey,... (AP, Gene J. Puskar)
AP, GENE J. PUSKAR
Le président de la Fédération internationale de hockey, René Fasel, a déclaré qu'il avait eu une «bonne discussion» avec le commissaire Gary Bettman (à droite) et Don Fehr (à gauche) qui dirige l'Association des joueurs de la LNH.

Associated Press
New York
Selon Elliotte Friedman, du réseau Sportsnet, la Ligue nationale de hockey serait prête à permettre à ses joueurs de participer aux Jeux olympiques de 2018 s'ils acceptent de renoncer à leur clause de retrait de 2020, ce qui permettrait à l'actuelle convention collective de se poursuivre jusqu'à son échéance du 15 septembre 2022.
«Certaines suggestions qui ont été faites laissent entendre qu'il pourrait valoir la peine de tenir des discussions en ce sens», a admis Don Fehr, qui dirige l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH). «Évidemment, il faut en discuter avec les joueurs; ce processus a été entamé, mais c'est loin d'être fait.»
À la sortie d'une rencontre mercredi à New York avec la LNH, l'AJLNH, Hockey Canada et USA Hockey, René Fasel a déclaré qu'il avait eu une «bonne discussion» avec le commissaire Gary Bettman et Fehr. «Il ne s'agit pas de progrès énormes, mais nous y arriverons», a noté le président de la Fédération internationale de hockey. «Je travaille très fort et on verra. Ce n'est pas facile. Je m'attendais à ce que ce soit un peu plus facile, mais je reste confiant.»
Fasel a ajouté que son travail consiste à amasser des fonds pour payer le transport et les assurances des joueurs. Le Comité international olympique refuse de couvrir ces frais, contrairement aux cinq JO précédents. Fasel espère convaincre le CIO d'appuyer financièrement la participation de la LNH parce que c'est la seule ligue professionnelle qui interrompt ses activités pendant les Jeux olympiques. Bettman a déclaré lundi qu'il faudrait qu'une décision soit rendue d'ici le mois de janvier.
Avec NHL.com

mercredi 16 novembre 2016

L'expansion donne des migraines aux directeurs généraux de la LNH

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Les DG se réunissent à Toronto

Images of Francois Gagnon

TORONTO - Si les coups à la tête et les moyens à prendre pour les enrayer continuent de donner des maux de tête aux 30 directeurs généraux de la LNH, le repêchage d’expansion risque de leur donner des migraines d’ici le samedi 17 juin, date à laquelle ils devront déposer la liste des joueurs qu’ils mettront à la disposition de Las Vegas.
« Il y a encore des zones grises qui pourraient permettre à différentes équipes de contourner les règles même si les sanctions prévues sont très sévères », a admis Ray Shero, le directeur général des Devils du New Jersey.
Les règles de base sont simples : les 30 équipes actuelles auront le choix entre deux formes de protection. Elles pourront protéger sept attaquants, trois défenseurs ou un gardien ou décider de protéger huit patineurs – et ainsi, protéger plus de défenseurs – et un gardien.

Au moins un défenseur et deux attaquants sous contrat en 2017-2018 et ayant disputé au moins 40 parties en 2016-2017 ou 70 rencontres lors des deux dernières saisons devront être offerts. Les 30 clubs devront aussi offrir un gardien sous contrat encore l’an prochain ou qui deviendra joueur autonome AVEC compensation le premier juillet prochain et aura en poche une offre qualificative.
Les joueurs dont les contrats comportent des clauses de non-transaction n’auront pas à être protégés par les équipes.
Les joueurs dont les contrats comportent des clauses de non-mouvement devront être protégés à moins qu’ils avisent leur club actuel qu’ils consentent à être offerts au club de Las Vegas.
Premier directeur général du club de Las Vegas, George McPhee devra sélectionner un joueur dans chacun des 30 clubs. Son équipe devra être composée d’au moins 14 avants, neuf arrières et trois gardiens. Au moins 20 de ces joueurs sélectionnés devront être sous contrat pour la saison 2017-2018 et leurs salaires devront représenter un minimum de 60 % de la masse salariale.
McPhee fera sa sélection le 20 juin et la liste des joueurs qu’il aura repêchés sera rendue publique le lendemain.
Ça, c’est la portion simple de l’équation.
La portion la plus complexe est associée aux joueurs qui profiteront de leur pleine autonomie le premier juillet prochain.
Ces joueurs n’ont pas à être protégés par leur club actuel.
Las Vegas craint que les 30 équipes puissent ainsi s’entendre secrètement avec ces joueurs autonomes potentiels – une fois sous contrat ces joueurs devraient être protégés ou offerts à Vegas – de façon à pouvoir en protéger davantage afin de les soustraire à la liste de sélection de Las Vegas.
Aujourd’hui à Toronto, les 30 directeurs généraux ont répliqué que Vegas pourrait également s’entendre secrètement avec des joueurs autonomes et retarder l’annonce de leur mise sous contrat de manière à pouvoir potentiellement sélectionner plus d’un joueur au sein d’une même équipe.
« Nous avons effectivement discuté de ces scénarios potentiels. Mais les règles sont à mes yeux assez claires et les pénalités sont tellement sévères – amendes en argent et/ou d’un choix de première ronde – que je doute fort que des équipes décident de prendre de tels risques », a indiqué Bill Daly à sa sortie des bureaux de la LNH à Toronto.
Transactions : deux dates limites
Les paramètres de l’expansion pourraient ouvrir la porte à deux dates limite de transaction.
La première est fixée au 27 février.
Après cette date, les équipes peuvent encore conclure des transactions, mais les joueurs acquis ne peuvent prendre part aux séries éliminatoires. Ce qui refroidit l’ardeur des biens des clubs.
Mais voilà! Pour respecter les paramètres du repêchage d’expansion, plusieurs clubs pourraient multiplier les échanges entre la date limite de février et la fin du calendrier.
Ils mettraient ainsi la main sur des joueurs de soutien à qui il manque quelques matchs en carrière pour être offert à Las Vegas. Par le biais d’une telle transaction, quelques équipes pourraient protéger les joueurs auxquels elles tiennent vraiment.
Le Canadien pourrait être un de ces clubs qui aura besoin d’une transaction... après la date limite des transactions.
Pourquoi?
En ce moment, le Tricolore devrait offrir Carey Price à Las Vegas. Un non-sens que Marc Bergevin devra corriger.
Parce qu’il sera joueur autonome sans compensation le premier juillet prochain, Al Montoya ne peut être offert à Vegas. Marc Bergevin pourrait le rendre admissible en lui faisant signer un contrat avant le repêchage d’expansion.
Mais si le Canadien tient à s’assurer de ne pas perdre Montoya – plusieurs gardiens intéressants, peut-être plus encore que Montoya, seront disponibles – il pourrait conclure une transaction pour mettre la main sur un gardien répondant aux critères d’expansion.
Parce qu’ils n’ont pas assez de matchs d’expérience dans la LNH, Charlie Lindgren et Zachary Fucale ne peuvent être offerts.
« Nous suivrons de près l’évolution des discussions sur le repêchage d’expansion et prendrons les mesures nécessaires pour que l’objectif de base soit atteint. Et cet objectif demeure le même : s’assurer que Las Vegas obtienne un club compétitif dès son entrée l’an prochain », a indiqué le commissaire Gary Bettman.
À la lumière des commentaires recueillis des directeurs généraux à leur sortie des bureaux de la LNH à Toronto, ils semblent convaincus que leur homologue George McPhee sera en mesure de composer un club vraiment compétitif.
Coups à la tête
Comme c’est rendu le cas chaque fois qu’ils se réunissent, les directeurs généraux se sont penchés sur les coups à la tête, les moyens à prendre pour les enrayer et les sanctions supplémentaires à imposer.
Le coup asséné par Nazem Kadri à Daniel Sedin qui venait de marquer un but lors de la récente visite des Canucks à Toronto a relancé les débats. Un débat qui n’a pas fait de maître comme l’a candidement admis Steve Yzerman du Lightning de Tampa Bay. « Le seul consensus est qu’il n’y a pas de consensus! »
En après-midi lundi, Stéphane Quintal et les membres du bureau responsable de la sécurité des joueurs ont passé en revue le coup de Kadri en compagnie de huit DG invités à prendre part à une réunion restreinte. Ils l’ont mis en parallèle avec une vingtaine de coups similaires qui n’ont pas soulevé les mêmes passions. Invités à prendre position sur le coup du joueur des Leafs, quatre directeurs généraux ont opté pour l’imposition d’une sanction supplémentaire, quatre ont rejeté cette option.
« Le fait que les cas soient de plus en plus difficiles à analyser représente une très bonne nouvelle à mes yeux. Car cela témoigne d’une nette amélioration. Nous avons enrayé les coups à la tête qui étaient les plus évidents, les plus graves. On doit poursuivre dans la même voie, mais je trouve encouragent qu’il y ait maintenant plus de place à l’interprétation. Ça veut dire que les coups sont moins graves qu’avant. Il nous reste à clarifier les situations, à s’entendre davantage sur ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Mais on avance et c’est bon signe », a plaidé Brad Treliving des Flames de Calgary.
« La sécurité doit primer sur tout le reste et c’est très bien ainsi, a pour sa part ajouté Peter Chiarelli des Oilers d’Edmonton. En même temps, on ne veut pas retirer du hockey l’élément robustesse qui est également important.
Tirs de barrage
Directeur général des Blues de St.Louis, Doug Armstrong a saisi ses homologues d’une proposition visant à améliorer les tirs de barrage.
Véritable mal nécessaire aux yeux de plusieurs hommes de hockey de la LNH, la fusillade est devenue l’un des aspects les plus appréciés par les partisans. Pour la rendre plus attrayante encore, le DG des Blues voudrait, en cas d’égalité une fois les trois tirs préliminaires effectués, que les équipes puissent revenir avec leurs meilleurs éléments au lieu de défiler un à un les autres membres de l’équipe.
Armstrong s’inspire du hockey international et s’appuie sur les exploits des T.J. Oshie aux derniers Jeux olympiques et Jonathan Toews au Championnat du monde junior qui ont enfilé des buts en séries lors de séances de tirs de barrage pour justifier sa démarche.
« On ne change pas de règlement en cours de saison et la discussion d’aujourd’hui a été très préliminaire », a mentionné Gary Bettman.
Il semble toutefois acquis que les DG étudieront la proposition de leur homologue des Blues plus en détail lors de leur réunion qui se déroulera en Floride en mars prochain.
Contestation vidéo
La Ligue nationale n’entend pas ajouter les buts marqués après que la rondelle eut touché le filet de protection à la liste des contestations potentielles par les entraîneurs-chefs.
Un but semblable a été marqué aux dépens du Canadien lors de sa visite à Chicago dimanche.
« Les angles de caméra donnent rarement de bonnes prises de vue sur le filet de protection. Ça rendrait le processus de révision très long et je ne crois pas que ce soit souhaitable », a plaidé Peter Chiarelli.
« Ce n’est pas nécessaire, a ajouté Gary Bettman. Dans le cas qui nous occupe, le but a été marqué longtemps après que la rondelle eut touché le filet de sécurité. On doit vivre avec. Si un but était marqué rapidement, les responsables de la supervision des matchs pourraient intervenir et annuler le but. »
Les entraîneurs peuvent contester un but et réclamer une révision lorsqu’ils considèrent que leur gardien a été victime d’une obstruction qui l’a empêché d’effectuer l’arrêt ou dans une situation ou un hors-jeu a échappé aux juges de lignes.