dimanche 11 décembre 2016

Geoff Molson accède au comité exécutif

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Geoff Molson accède au comité exécutif


PALM BEACH, Floride - Débarqué en Floride avec l’intention avouée de prendre plus de place autour de la table des gouverneurs de la LNH, Geoff Molson rentre à Montréal à titre de nouveau membre du comité exécutif.
Le propriétaire du Canadien et Mark Chipman, son homologue avec les Jets de Winnipeg, ont été élus au sein de la garde rapprochée du commissaire Gary Bettman. Messieurs Molson et Chipman remplacent Ed Snyder (Flyers) décédé plus tôt cette année, et Peter Karmanos (Hurricanes) qui brillait par son absence à la réunion qui a pris fin vendredi midi.

Geoff Molson est le premier gouverneur du Canadien de Montréal à siéger au comité exécutif depuis Ronald Corey qui a occupé une place entre 1992 et 1999.
Toujours présidé par Jeremy Jacobs, propriétaire des Bruins de Boston, le comité qui travaille étroitement avec Gary Bettman est complété par les gouverneurs des Ducks d’Anaheim, des Flames de Calgary, des Blackhawks de Chicago, du Wild du Minnesota, du Lightning de Tampa Bat, des Maple Leafs de Toronto et des Capitals de Washington.
« Les membres du comité exécutif ne sont pas élus en fonction des équipes qu’ils représentent, mais plutôt en fonction de leurs qualités de gestionnaire, de leurs connaissances et de la passion qu’ils vouent à l’endroit de notre sport. Ce n’est pas le Canadien de Montréal qui a été élu, c’est Geoff Molson qui l’a été. Il a été désigné par ses pairs qui voient en lui un atout pour faire progresser notre ligue », a commenté Gary Bettman.
Le commissaire s’est ensuite assuré d’apaiser toute conclusion hâtive associée à l’absence de Peter Karmanos de la réunion et de son remplacement au sein du comité exécutif. « Il est malade – infection des sinus – et ne pouvait voyager. Je vais le contacter pour lui faire part de son remplacement. Cela n’a rien à voir avec le dossier des Hurricanes. Il n’a d’ailleurs pas été question d’expansion ou de relocalisation dans le cadre de notre réunion », a précisé M. Bettman.
Le commissaire a également tué dans l’œuf la nouvelle circulant depuis quelques semaines à l’effet que la LNH envisageait d’élargir les cadres des séries éliminatoires. Une nouvelle qui a pris de l’ampleur lorsque Ken Holland, le directeur général des Red Wings de Detroit, s’est dit ouvert à cette possibilité lors d’un entretien.
« Il y a tellement de gens qui gravitent autour de la Ligue que vous pourrez toujours obtenir un commentaire susceptible d’appuyer une idée. Ce n’est pas parce qu’une idée devient une nouvelle qu’elle deviendra ensuite une réalité. Il n’a jamais été question d’élargir les cadres des séries. Nous sommes très satisfaits de la forme actuelle et il est hors de question de même songer à revoir nos paramètres », a tranché le commissaire lors du point de presse qui a clos la réunion des gouverneurs.
Lorsqu’un collègue lui a indiqué qu’une telle option permettrait à la LNH de mousser des revenus qui stagnent, Gary Bettman a vite répliqué : « il est faux de prétendre que nos revenus stagnent. Vous n’avez pas accès aux chiffres réels. Nos revenus augmentent constamment et ils continueront à augmenter. »
Les gouverneurs ont fait le point sur la Coupe du monde et ses répercussions positives comme négatives. « Nous sommes heureux d’avoir renoué avec la formule et avec les succès obtenus. Nous avons aussi regardé les améliorations qui devront être apportées lors d’une prochaine Coupe du monde sans toutefois établir de date potentielle. Ce genre de tournoi occupe une toute petite place dans l’ensemble de nos activités, mais les gouverneurs sont d’avis que cette compétition revêt un intérêt certain », a ajouté Bettman.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire