jeudi 17 mars 2016

Bettman craint que les Canadiens boudent les séries

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Associated Press le jeudi 17 mars 2016 à 12h56. Modifié par 98,5 fm à 13h02.
Bettman craint que les Canadiens boudent les séries
Gary Bettman
BOCA RATON, Fla. - Les probabilités que les 16 équipes à se qualifier pour les séries proviennent toutes des États-Unis sont de plus en plus élevées, si bien que le commissaire Gary Bettman espère que les amateurs de hockey au Canada regarderont tout de même le tournoi de fin de saison de la LNH.

En entrevue, Bettman a admis qu'il existait un certain climat d'incertitude vis-à-vis les cotes d'écoute au nord de la frontière américaine. Il ajoute être conscient que les équipes locales «ont tendance à attirer davantage» au petit écran.
Avec environ trois semaines à écouler avant la fin de la saison régulière, les sept formations canadiennes se trouvent toutes dans une position où elles pourraient être exclues des séries.

Les Sénateurs d'Ottawa sont les mieux placés, eux qui occupent le 11e rang dans l'Association Est à six points des Flyers de Philadelphie et du huitième échelon.

Il faut remonter au printemps de 1970, alors que le Canada ne comptait que deux clubs - le Canadien et les Maple Leafs de Toronto - pour retracer la dernière saison où aucune équipe canadienne n'a pris part à la ronde éliminatoire.

L'année dernière, cinq des sept formations canadiennes se sont qualifiées pour les séries. Les Maple Leafs et les Oilers d'Edmonton été les deux seules équipes à ne pas réussir le tour de force. La saison précédente, seul le Canadien avait pris part aux séries, atteignant la finale d'association face aux Rangers de New York.

«Du moment où le hockey est divertissant, excitant et compétitif, nous espérons et prévoyons que les amateurs seront à l'écoute pour regarder du hockey de haut niveau», a affirmé Bettman, selon lequel l'absence d'équipes canadiennes est un événement cyclique, mais rare.

Selon le commissaire, la richesse du talent provenant du Canada devrait suffire pour attirer l'intérêt des téléspectateurs du pays. Ces derniers devraient voir à l'oeuvre des vedettes canadiennes telles Patrice Bergeron, Steven Stamkos, Jonathan Toews, Drew Doughty et Jamie Benn, entre autres.

«Cinquante pour cent des athlètes dans ce sport viennent du Canada, a rappelé Bettman. Le fait de laisser sous-entendre qu'il n'y aura pas d'intérêt pour les Canadiens est trompeur.»

Excellent match pour Byron et Scrivens, selon Michel Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le mercredi 16 mars 2016 à 23h58. Modifié par Charles Payette le jeudi 17 mars 2016
Excellent match pour Byron et Scrivens, selon Michel Therrien
Ben Scrivens a connu un très bon match dans la victoire des Canadiens./Photo AP, Gary Wiepert
(98,5 Sports) - Les Canadiens ont livré une performance en dents de scie face aux Sabres de Buffalo, mercredi soir. Malgré tout, l'entraîneur-chef Michel Therrien a manifesté beaucoup de fierté à l'égard de ses joueurs, et particulièrement envers son jeune attaquant Paul Byron et son gardien Ben Scrivens.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 16 mars 2016 dans Bonsoir les sportifs et Après-match du Canadien avec Ron Fournier, Martin McGuire et Dany Dubé
«On a montré beaucoup de caractère, a-t-il dit en début de conférence de presse d’après-match. On jouait contre une équipe qui avait beaucoup d’énergie. Les Sabres n’avaient pas joué depuis samedi. J’ai aimé le niveau de compétitivité de nos gars.»

«Dernièrement, des gars comme Brown et McCarron amènent beaucoup d’intensité, a-t-il renchéri. Ç’a fait boule de neige.»

Plus tard, Therrien a par ailleurs souligné la qualité de jeu de Paul Byron, auteur du but vainqueur en prolongation. Mentionnons que le numéro 41 a marqué le but de la victoire. En fait, c’est le défenseur de Buffalo, Zach Bogosian, qui a fait dévier le disque dans son propre filet lorsqu’il a tenté de bloquer la passe de Byron [en direction de Torrey Mitchell].

«J’ai vu la palette de Mitchell et j’ai tenté de faire une passe, mais la rondelle est allée dans le filet, a raconté le principal. Je suis très fier de mon équipe. On a joué avec beaucoup de caractère. Tout le monde s’est bien battu ce soir.»

«Parfois, dans cette ligue, il y a des parties qui sont robustes, a poursuivi celui qui s’est chamaillé toute la rencontre avec Evander Kane. C’est très bon pour notre formation ce genre de rencontre! Quand tu joues plusieurs fois par année contre une équipe, il y a souvent du bad blood [brasse-camarade]… Même si je ne suis pas très gros, j’aime les matchs comme ça.»

Visiblement, cette attitude a plu à Michel Therrien, qui s’est dit grandement satisfait de la performance de Paul Byron. «Il démontre beaucoup de caractère. Il ne recule devant rien. J'aime aussi beaucoup sa vitesse. C'est un gars qui peut réussir des gros jeux.»

Scrivens, le héros du match

Le gardien Ben Scrivens est un autre élément du Tricolore qui s’est particulièrement illustré contre les Sabres. À maintes reprises durant le duel, il a permis à son équipe de demeurer dans le match. Il a bloqué 41 lancers, dont plusieurs étaient très dangereux.

«Hier, c’était une partie difficile, a admis Michel Therrien. Je ne peux pas le cacher, on était déçu. Je pense qu’on a su rebondir ce soir. Scrivens nous a permis de rester dans le match. Sa performance est l’une des raisons pour laquelle on a gagné. Il y a eu beaucoup d’émotion de la part des deux équipes [des escarmouches à répétition et de nombreuses minutes de pénalités], comme on a pu voir.»

Quant à Ben Scrivens, il a hésité un certain temps à faire un lien entre la pugnacité de son équipe et le gain de 3-2. Selon lui, la robustesse, voire, n’est pas une raison suffisante pour expliquer la victoire de sa formation.

«Je ne sais pas si le résultat aurait été différent sans toutes ces échauffourées. Chaque match est différent. Tu fais de ton mieux, peu importe ce qui se passe durant la soirée. Tantôt c’est rude, tantôt il n’y a que deux pénalités dans tout le match. Il faut trouver une manière de gagner malgré tout. Je ne peux dire si toute cette intensité a servi l’équipe, mais on a gagné. Je pense que j’ai livré une belle performance et permis à l’équipe de rester dans le match.»

Les Canadiens l'emportent en prolongation

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le mercredi 16 mars 2016 à 19h08. Modifié par Charles Payette le jeudi 17 mars 2016
Les Canadiens l'emportent en prolongation
Paul Byron célèbre son but en prolongation./Photo: AP, Gary Wiepert
(98,5 Sports) - Paul Byron a marqué en prolongation et le Canadien de Montréal a vaincu les Sabres de Buffalo 3-2, mercredi.

Voulant refiler à Torrey Mitchell, Byron a mis fin au débat quand sa passe a dévié sur le bâton du défenseur Zach Bogosian.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 16 mars 2016 dans Bonsoir les sportifs, Après-match du Canadien et Le hockey des Canadiens avec Martin McGuire et Dany Dubé
Greg Pateryn et Andrei Markov ont signé les autres buts du Canadien, qui se trouve à sept points des Red Wings, qui ont la dernière place disponible en séries dans l'Est. Detroit possède un match en mains.

Le Bleu-Blanc-Rouge va disputer son prochain match samedi soir, à Ottawa. Dimanche, le Canadien va recevoir les Flames de Calgary au Centre Bell.

Bogosian et Marcus Foligno ont inscrit les filets des Sabres, qui ont recueilli au moins un point dans cinq de leurs six matches à domicile, jusqu'ici en mars.

Ben Scrivens a fait 41 arrêts pour le Canadien, qui a obtenu ses trois dernières victoires par un seul but.

Faits saillants:


Dès le début de la prolongation, Kane a ravi le disque à Paul Byron, près du filet de Scrivens, mais celui-ci a fait l'arrêt du bout du gant.

Une minute plus tard, Jack Eichel a tenté sa chance avec une montée effrénée, couvrant toute la glace, mais Scrivens l'a frustré lui aussi.

C'est Byron qui a eu le dernier mot, inscrivant son neuvième but de la saison.

Foligno avait nivelé le score 2-2 au milieu de la troisième période, en désavantage numérique. Avec le CH vulnérable pendant un changement, David Legwand a reperé Foligno, seul au centre de la glace, et ce dernier a fait mouche avec un tir précis du côté droit, à 11:56.

Les Sabres ont profité de l'indiscipline du Canadien pour inscrire le premier but du match.

Victor Bartley a été puni pour accrochage à 14:16 au premier vingt et 1:01 plus tard, Bogosian a obtenu son cinquième but de la saison, frappant la rondelle au vol sur le rebond de son propre tir.

Bogosian a tiré à la suite d'une passe de Ryan O'Reilly, qui revenait au jeu après 11 matches d'absence, résultat d'une fracture au pied.

O'Reilly inscrivait un 50e point cette saison (17-33). L'ancien de l'Avalanche atteignait ce plateau pour une troisième campagne d'affilée.

Le Tricolore a été dominé 15-5 pour les tirs au premier vingt.

Pateryn a nivelé le score 47 secondes après le début de la deuxième période. Un boulet de canon à la droite de Lehner lui a valu son premier filet dans la Ligue nationale, à son 47e match. Alexander Galchenyuk a fait la passe sur le but.

Blessé, le défenseur Mark Barberio a quitté en fin de deuxième vingt et n'est pas revenu dans le match par la suite. L'équipe n'a pas donné plus de précisions.

Le Tricolore a entamé le deuxième entracte en avance 2-1, gracieuseté du cinquième but de la saison de Markov. Son tir a dévié sur le bâton de Brian Gionta, avec 2,7 secondes à disputer en deuxième période.

Le club montréalais aurait pu augmenter son avance en début de troisième tiers mais Sven Andrighetto a raté une chance en or, sur un jeu préparé par Lucas Lessio.

Foligno a donc pu créer l'impasse, avant le dénouement en faveur du Canadien.

(Avec La Presse Canadienne)


Alex Galchenyuk bondit de joie à la suite du but de son coéquipier Andrei Markov, en seconde période. Photo: AP, Gary Wiepert

Le film du match

Première période

Le défenseur Nathan Beaulieu et l'attaquant Lars Eller renouent avec l'action ce soir. Le grand Danois pilote un trio complété Paul Byron et Tomas Plekanec. Il prend la place de Stefan Matteau. Alex Galchenyuk, quant à lui, joue de nouveau au centre de Max Pacioretty et Andrighetto.

Ben Scrivens est devant le filet des Canadiens. C'est le grand Robin Lehner qui lui fait face.

Tôt dans le match, Scrivens effectue un bel arrêt de la mitaine aux dépens de Nicolas Deslauriers.

Autre bon tir dirigé vers le gardien des Canadiens, cette fois-ci de la part de Zach Bogosian.

Phillip Danault et Mike Brown travaillent bien dans le fond de territoire des Sabres, mais n'arrivent pas à prendre véritablement possession du disque.

Entrée de territoire très dynamique des attaquants des Sabres: O'Reilly effectue une belle passe à Evander Kane, qui tire aussitôt. Celui-ci a déjoué Scivens, mais la rondelle frappe le poteau. Première vraie belle occasion de marquer dans le match. Tout ceci a commencé quand Lars Eller n'a pu maîtriser une passe en zone centrale.

Brian Gionta dirige le disque vers Scrivens, qui stoppe la rondelle. Ça semblait davantage à une passe...

Après 12 minutes de jeu, le Tricolore n'a que 4 tirs au but. Les Sabres ont lancé deux fois plus sur Scrivens. De plus, la qualité des tirs des joueurs de Buffalo est grandement supérieure. Les hommes de Michel Therrien n'ont eu aucune bonne chance de compter jusqu'à maintenant.

Ben Scrivens s'illustre devant Sam Reinhart.

Victor Bartley, qui connait un début de match difficile, est puni pour avoir retenu Marcus Foligno qui filait vers le but de Scrivens avec la rondelle.

Les Sabres profiteront d'ailleurs de leur premier jeu de puissance: posté dans l'enclave, Zach Bogosian (5e) prend un bon lancer frappé en direction de Scrivens, qui ne peut conserver le disque dans sa mitaine. Le défenseur des Sabres profite de ce retour juteux en frappant la rondelle au vol. Après visionnement de la reprise, les officiels confirment que le but est bon. Ryan O'reilly et Rasmus Ristolainen obtiennent des mentions d'aide. Canadiens 0 - Sabres 1.

Les Sabres continuent de frapper à la porte de Scrivens, qui effectue un bel arrêt de la mitaine face à Carlo Colaiacovo.

Jacob De la Rose se sacrifie pour bloquer un tir de la bleue. Le disque semble avoir frappé son patin.

Escarmouches devant le filet des Sabres quand Galchenyuk est légèrement poussé par Ristolainen sur le gardien Robin Lehner . Finalement, Nathan Beaulieu est envoyé au cachot pour avoir donné du coude tandis que Josh Gorges, lui, est puni pour rudesse à son endroit, à 18:58.

Trente secondes plus tard, Evander Kane et Tomas Plekanec sont également envoyés au banc des pénalités.

Excellent échec avant des Sabres au cours des 20 premières minutes.

Et très difficile première période pour les joueurs du Tricolore.

Tirs au but

Canadiens: 5-0-0:5

Sabres: 15-0-0:15

Deuxième période

On joue à quatre contre quatre pour environ une minute.

Alex Galchenyuk est premier sur la rondelle après un retour donné par le gardien. Il passe derrière le filet et effectue une passe qui semble sans danger, mais Greg Pateryn (1er) décoche un plomb qui déjoue Lehner à sa droite, à 0:47. Canadiens 1 - Sabres 1. C’est son premier but en carrière dans la Ligue nationale.

Peu de temps après, Greg Pateryn est chassé pour avoir fait trébucher Jack Eichel.

Bogosian, encore lui, prend un autre tir au but. Il en est rendu à six, au moins dans le match.

Paul Byron et Phillip Danault font du bon travaillent pour tuer plusieurs secondes en désavantage numérique.

La pénalité de Pateryn est terminée.

Les Sabres ont 20 lancers au but après 32 minutes de jeu. Ça ressemble drôlement au match d'hier qui opposait les Canadiens aux Panthers...

Première supériorité numérique pour le Tricolore quand Carlo Colaiacovo est puni pour bâton élevé, à 6:48.Les Canadiens sont au 22e rang de la LNH en ce qui concerne l'efficacité en avantage numérique.

Le tricolore ne pourra profiter de la pénalité de Colaiacovo. Le Tricolore a énormément de difficulté à marquer ces temps-ci avec l'avantage d'un homme.

Enfin, les Canadiens contrôlent la rondelle dans la zone adverse. Galchenyuk et Pacioretty déploient de l'énergie.

Andrighetto n'a joué que 8 minutes depuis le début de la rencontre.

Les Sabres sont encore dans le territoire du Tricolore. Cela dit, le spectacle

Svec Andrighetto revient finalement au jeu sur le trio de Galchenyuk et Pacioretty.

Encore du brasse-camarade devant le filet: Mike Brown se voit puni pour une double mineure et le défenseur Mark Pysyk pour deux minutes. Autre avantage numérique pour les Sabres.

Buffalo est menaçant dans la zone montréalaise, mais l'équipe n'arrive pas à marquer. Girgensons a notamment raté une belle occasion.

La punition de Brown prend fin.

Au même moment, Alex Galchenyuk s'échappe seul avec la rondelle, mais Jake McCabe l'accroche avant qu'il puisse effectue sa feinte. Le défenseur des Sabres sera puni pour deux minutes.

Le Tricolore est incapable de s'installer dans le territoire de l'adversaire. Alors qu'il reste 40 secondes à la pénalité, Galchenyuk parvient à tirer vers Lehner, mais le disque frappe le bâton d'un défenseur et finit doucement sa course aux pieds du gardien. Outre cette tentative, les Canadiens n'ont rien fait durant cette attaque à cinq.

À 19:31, tout échappe au contrôle des arbitres. Lehner et McCarron, se chicanant, provoquent le début d'un long brouhaha autour du filet du gardien. Ben Scrivens, invité par Lehner, restera néanmoins de l'autre côté de la ligne bleue de son territoire.

Au final, Robin Lehner écope de deux minutes pour son comportement. McCarron et Bogosian sont aussi punis. Les Canadiens jouent avec l'avantage d'un joueur.

Nathan Beaulieu et de Michael McCarron vont devoir patienter avant de revenir au jeu en troisième période. Chacun d'eux a écopé de dix minutes de conduite antisportive.

Installés dans le territoire des Sabres, les joueurs des Canadiens s'échangent bien la rondelle. Andrei Markov profite d'un disque dévié par Brian Gionta et réussit à glisser la rondelle derrière Lehner, à 19:57. Tomas Plekanec et Max Pacioretty obtiennent également un point. Canadiens 2 - Sabres 1. Soulagement pour Michel Therrien qui voit ses hommes compter en avantage numérique.

Étonnamment, Montréal prend les devants dans ce bizarre de match.

Tirs au but

Canadiens: 5-10-0:15

Sabres: 15-10-0:25

Troisième période

C'est au tour de Nicolas Deslauriers à écoper de 10 minutes de mauvaise conduite. Marcus Foligno est aussi chassé pour deux minutes, à 1:24. Il a commis de l'obstruction envers Mike Brown.

La punition à Foligno est terminée.

Robin Lehner fait un bel l'arrêt à l'égard d'Andrighetto. C'est Max Pacioretty qui avait préparé le jeu.

À 5:50, Andrighetto rate un filet désert quand il fait dévier le disque juste devant Lehner. Alexei Emelin a fait preuve d'habileté afin de conserver le disque et de lui passer le disque du revers.

Jake McCabe est frustré par Ben Scrivens.

Evander Kane cherche encore Paul Byron et lui assène un double-échec au numéro 41 le long de la bande. Il sera puni pour quatre minutes (coup de bâton et mauvaise conduite).

Pacioretty est à la pointe en compagnie de Markov pour la première vague du jeu de puissance. Plekanec, Galchenyuk et Byron sont à l'attaque.

Bien que les Montréalais soient assez souvent dans la zone des Sabres, ils n'arrivent pas à prendre de bons tirs sur Lehner.

Complètement oublié, Foligno (10e) sort du banc des pénalités et s'échappe avec le disque grâce à une très belle passe de David Legwan qui l'a repéré de son propre territoire. Le numéro 82 prend un bon lancer qui passe entre les jambières de Scrivens. Canadiens 2 - Sabres 2.

Les Canadiens n'auront pu profiter des quatre minutes en supériorité numérique.

Soudain, on à l'impression que Buffalo contrôle le jeu depuis quelques minutes. Evander Kane effectue un violent lancer vers Scrivens, qui ferme porte.

Sortie de zone pénible pour les Sabres qui permet à Sven Andrighetto de lancer sur Lehner.

Deslauriers rate une belle occasion de marquer quand son tir passe légèrement par-dessus Scrivens. Son lancer a peut-être été manqué.

Un peu plus tard, Buffalo attaque de nouveau le gardien des Canadiens, qui est passablement sollicité ce soir avec 33 arrêts.

Avec juste un peu moin de deux minutes à faire dans la partie, Markov prend une mauvaise pénalité quand il sort le coude à l'endroit de Foligno. À sa défense, le défenseur a joué une bonne partie (plus de 29 minutes de jeu).

Les Sabres font bien circuler la rondelle dans la zone de Montréal, mais ne perviennent pas à déjouer Scrivens.

Phillip Danault remporte une mise en jeu très importante dans la zone du Tricolore. On s'en va en prolongation.

Tirs au but

Canadiens: 5-10-7:22

Sabres: 15-10-13:38

Période supplémentaire

Evander Kane piège Paul Byron et lui subtilise le disque pour ensuite prendre un bon tir sur Scrivens.

Peu de temps après, Jack Eichel traverse toute la patinoire et réussit à lancer sur Scrivens, qui bloque de nouveau la rondelle.

Les Sabres ratent une chance en or de gagner le match quand Brian Gionta manque partiellement son lancer. Le gardien montréalais, qui est étendu sur la patinoire, réussit à bloquer le disque.

Andrei Markov est chassé de la partie pour inconduite.

Juste après, Paul Byron marque le but de la victoire quand il tente de passer la rondelle à Torrey Mitchell, qui arrive à toute vitesse à la gauche de Lehner. En fait, c'est le défenseur Zach Bogosian qui a mis le disque dans son propre filet.Canadiens 3 - Sabres 2.

Tirs au but

Canadiens: 5-10-7-1:23

Sabres: 15-10-13-5:43