samedi 16 avril 2016

Ce n’est pas tout le monde qui a apprivoisé Michael McCarron | Deux gains chanceux ont sauvé Sylvain Lefebvre?

http://www.danslescoulisses.com/fr/


Publié le 16 avril 2016 à 08:44 par

Jeff Drouin

Bon samedi matin, mesdames, messieurs!
Les Canadiens IceCaps de St.John’s sont toujours en action et jouaient leur avant-dernier match de la saison hier alors qu’ils se frottaient au Wolf Pack de Hartford. Évidemment, fidèles aux habitudes de l’organisation du Canadien (cette année), les jeunots de Sylvain Lefebvre se sont inclinés… après une « grosse » séquence de deux gains successifs (c’est important de le souligner).
C’est aussi important de rappeler qu’avant ces deux gains consécutifs, Lefebvre et ses hommes avaient connu une séquence atroce de quatre revers consécutifs. Au final, est-ce que ce sont les deux victoires de samedi et dimanche dernier qui ont sauvé les fesses de Sylvain Lefebvre? Le lendemain du deuxième gain, Bergevin a confirmé qu’il conservait tout son groupe d’entraîneurs (sauf Craig Ramsay). C’est aussi ça l’amour… Malgré cela, certaines rumeurs évoquaient une démission (de Lefebvre) afin de quitter Terre-Neuve pour Sherbrooke, mais rien ne semble finalement concret dans ces rumeurs.
Si je reviens au match…
Les Caps ont échappé ce match au compte de 4 à 1 et des gars comme Morgan Ellis, Max Friberg, Joel Hanley et Gabriel Dumont ont couronné leur soirée de travail avec un différentiel de moins 2. Charles Hudon a essayé (4 tirs) de s’imposer, mais il n’est pas parvenu à s’inscrire sur la feuille de pointage. Il a encore été le meilleur des siens, mais il n’a quand même pas participé à la période de « tests » du Canadien en fin de saison. La période où la direction observait ce que les kids avaient dans la coquille. Puis, aujourd’hui, je me pose toujours cette question :« Pourquoi le CH n’a-t-il pas permis à Hudon de participer à ce texte d’essayage? »
Hanley, Dietz et Johnston étaient avec le Canadien pas plus tard que la semaine dernière, mais cette énergie ne semble pas avoir changé leur niveau de jeu au sein de la Ligue américaine.
C’est Zachary Fucale qui était positionné devant la cage des Caps et il a encore réalisé une sortie laborieuse. Fucale est en apprentissage, il a démontré du caractère et beaucoup de maturité lors de son séjour au sein de la LHJMQ, mais je ne crois pas qu’il devienne un grand gardien avec un impact à la Carey Price. Je crois que son sentier le guidera vers la LNH, mais comme un auxiliaire parfait ou comme un numéro un correct.
Michael McCarron, que Simon « the Snake » Boisvert déteste, a été l’unique marqueur du côté des IceCaps. Big Mac ne fait pas l’unanimité chez les experts ou les amateurs puisque Boisvert le déteste (presque) carrément et que Georges Laraque ne le voit pas plus que sur un 4e trio. Pour ma part, j’ai mis du temps à l’apprivoisé, mais j’ai tout de même fini par l’apprivoiser.
Est-ce que c’était le dernier but de McCarron au sein de la Ligue américaine? Je vous rappelle que son affiche est toujours affichée au Complexe sportif Bell de Brossard. Je sais, ça ne veut absolument rien dire, mais c’est facile de faire un petit lien cocasse.
Jacob de la Rose a obtenu pratiquement des « 0 » partout sauf dans la colonne des tirs (1)… Daniel Audette, Jeremiah Addison et Simon Bourque ont continué d’apprendre, disons cela de cette façon.
Je me demande si John Scott et Ben Scrivens ont suivi le match de chez eux? Les deux « vétérans » ont eu la permission de rentrer au bercail la semaine dernière… Du côté de Michaël Bournival, qui est chez lui à Cap-de-la-Madeleine, il a possiblement décroché de la télé puisqu’il soigne toujours une commotion.
Bref, les IceCaps couronneront (enfin) leur saison à l’image du Canadien alors qu’ils affronteront encore la gang de Hartford ce soir (19h30), toujours à Terre-Neuve. #PasDesSéries

En rafale
– Jonathan Drouin a encore connu un match spectaculaire, en plus de récolter son premier point en séries au sein de la Ligue nationale, mais sa performance a été éclipsée par la folie de Justin Abdelkader.
Avec ce gain de 5 à 2, le Lightning mène cette série 2 à 0.
– Les Hawks et les Blues se sont échangés des buts refusés, ce qui aurait pu faire paniquer totalement Ken Hitchcock à en perdre la tête autant qu’Abdelkader. Mais le vieux Hitchcock est parvenu à gérer ses émotions. [TVASports]
Cette série est maintenant égale 1 à 1. #Blues #Hawks
– Cody Bass et Mike Ribeiro ont été des joueurs « intimidants » chacun à leur façon… #Sarcasme
Ils ont quand même surpris les Ducks en prenant les devants (1 à 0) dans cette série.
– Et c’est devant des bancs à moitié pleins (ou à moitié vides) que les Panthers ont nivelé leur série (1 à 1) les opposants aux Islanders de New York. Les bancs devant les lentilles de caméras étaient passablement pleins, mais dans les hauteurs, c’était clairsemé pas mal.

Roberto Luongo a fait preuve de caractère en offrant une performance colossale après avoir connu un match laborieux au préalable. 

P.K. Subban ne sera pas échangé… intentionnellement (2ème partie) | Qui le remplacera? | En rafale

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 15 avril 2016 à 20:32 par

Nicolas Roger-Belland

Plus tôt cet après-midi, on s’est parlé du potentiel retour qu’un échange impliquant P.K. Subban rapporterait. Il s’agit là du beau côté de la médaille, c’est toujours agréable de parler de jeunes espoirs, de potentiels, de joueurs nouveaux… mais en conclusion d’une action aussi drastique, le sujet du remplaçant de Subban devient un sujet incontournable, voir même un sujet qui doit être pesé et analysé avec soin bien avant d’entreprendre des discussions avec les autres directeurs gérants, et Marc Bergevin le sait bien. On connait notre DG comme étant quelqu’un de safe qui prend son temps et ne se laisse pas influencer par l’opinion publique, c’est pourquoi il sera plus que prudent lorsque viendra de placer son défenseur étoile sur le block.
En cette deuxième partie du dossier, j’ai envie qu’on explore quelle pièce pourrait donc combler un aussi grand vide; qui remplacera Subban?
« Ça doit passer par le repêchage! »
Tous partisans de la Sainte-Flanelle ont entendu cette citation plus souvent qu’autrement en provenance de Marc Bergevin. Alors qu’il est ironique de spéculer qu’il voudra développer le remplaçant de Subban, tout juste après avoir hypothétiquement acquis des joueurs importants, non pas à l’aide du repêchage, mais bien en complétant une transaction; il serait inconcevable de sacrifier plusieurs jeunes joueurs pour aller chercher un autre défenseur étoile, après en avoir transigé un pour obtenir lesdits jeunes joueurs. Un travail de révision d’espoirs s’impose.
Le groupe d’espoir défensif du Canadien de Montréal n’est pas haut en talent. Il contient de jeunes joueurs honnêtes comme les Brett Lernout, Darren Dietz ou même encore l’énigmatique Magnus Nygren qui année après année se retrouve parmi les meilleurs de la ligue suédoise; des joueurs imprévisibles tels que Morgan Ellis ou Joel Hanley; mais un seul réel espoir qui pourrait se glisser au sein du top 4 de la brigade défensif, et il s’agit naturellement de notre dernier choix de première ronde en 2015, Noah Juulsen :
crédit: lapresse.ca
Max vous en avait parlé plus tôt cette semaine de la saison décevante que le jeune Silvertip était en train de conclure. Il est vrai que l’équipe d’Everett est axée principalement sur la défense, mais il n’en demeure pas moins que sa contribution décevante émet des questions quant à son avenir chez les professionnels. Personnellement, je reste positif puisqu’il me semble être le type de joueur qui jouera la même game à tous les niveaux qu’il franchira, un peu comme Michael McCarron l’a fait en graduant chez les pros cette année (une comparaison en termes de transcendance et non de talent); et sa légère audition en début de saison m’avait bien impressionné; le jeune est solide dans sa zone, à une bonne passe et ne se laisse pas intimidé par les autres joueurs. Cependant, il est clair que le défenseur droitier n’est pas l’héritier de Subban, mais plutôt semble avoir un plafond de deuxième paire, et si son développement ne stagne pas trop chez les pros je n’aurais aucune difficulté à l’imaginer remplacer Jeff Petry dans quelques années. Il ne figure donc pas comme remplaçant à court ni à long terme.
Il faut se tourner vers le repêchage de cette année pour entrevoir une option viable; de là l’importance pour le Canadien d’obtenir un 1er choix, si échange il y avait. Avec un premier choix supplémentaire, le bleu-blanc-rouge pourrait repêcher un attaquant dominant tôt, et utiliser son choix pour obtenir un des trois meilleurs défenseurs disponibles soit : Jakob Chychrun, Olli Juolevi ou Mikhail Sergachyov. Ces trois défenseurs seront assurément très convoités, et seront fort probablement tous sélectionnés dans le top 10 du repêchage à Buffalo. Je ne m’élancerai pas dans une analyse de leurs attributs ou leur potentiel, car nous avons la chance d’avoir un chroniqueur qui s’y est prêté avec beaucoup plus de profondeur que l’analyse superficielle que j’aurais pu vous offrir.
Il reste que d’appeler le remplaçant du Subbanator au prochain repêchage repousse l’aspiration aux grands honneurs de quelques années…
Le marché des agents libres
Ah, le marché des agents libres… plus communément appelé le pire cauchemar de Marc Bergevin. Nous connaissons bien le tempérament de notre DG les agents libres, « ça coûte cher et tu es en compétition avec les 29 autres équipes. »
radiocanada.ca
C’est vrai Marc, les agents libres ont le bon bout du bâton, et vont souvent en surenchère entre les équipes qui désirent leur service, mais si tu ne veux pas tomber en semi-reconstruction en attendant ton prochain poulain, et qu’il est impossible de faire des échanges sur ton PlayStation dans la LNH d’aujourd’hui, tu n’auras d’autres choix que de regarder vers ce marché qui t’apporte tant de ressentiment. #Semin #Kassian #Brière
En date d’aujourd’hui, voici ce à quoi le marché des joueurs autonomes ressemble :
crédit: GeneralFanager
Je ne crois pas me tromper en clamant qu’il n’y a là rien de très excitant pour remplacer PK Subban, ni même à court terme; c’est sans parler le manque flagrant de défenseur droitier. Brian Campbell sort d’une campagne de 31 points, et se commence à se faire vieillissant; alors que je n’ose même pas imaginer une paire défensive composée de Andrei Markov et de Keith Yandle, pour qui je considère les points négatifs légèrement plus grands que les points négatifs. Il s’agit là d’un défenseur qui se dirige comme spécialiste des avantages numériques, et le voir prendre les grosses minutes que Subban prend actuellement mettrait réellement le genou de Carey Price à rude épreuve #hehe
Il n’y a pas trop d’espoir que les défenseurs un peu plus intéressants comme Tyson Barrie ou même Torey Krug ne signeront pas avec leur équipe respective, d’autant plus qu’ils sont agents libres avec restrictions… Le marché des agents libre n’est donc pas une option sur laquelle devrait se pencher Marc Bergevin s’il avait à trouver un remplaçant à Subban.
Conclusion
Échanger P.K. Subban serait une erreur selon moi, il devrait être un joueur intouchable au sein du core de l’équipe, et j’ai la vague impression qu’il l’est. Entretenir l’idée du retour que l’on pourrait obtenir est très excitant, voire même enivrant, qui n’aimerait pas voir les joueurs mentionnés au sein de mon dernier article enfilé le chandail de la Sainte-Flanelle; qui n’aimerait pas parler au tout premier rang de l’encan 2016 pour prononcer le nom d’Auston Matthews et enfin obtenir ce centre numéro 1, sans équivoque. Pourtant, il faut donner crédit au directeur gérant lorsqu’il affirme qu’il n’y aucune logique derrière celle de créer une brèche à une position pour en colmater une autre. Demander au Penguins de Pittsburgh s’ils regrettent avoir tout misé sur l’offensive année après année, ou aux Oilers d’Edmonton s’ils aimeraient avoir un pilier à la défense.
Le repêchage demeure une science inexacte, et lorsqu’on y prête attention, il est farfelu de se convaincre que nous développerons un autre P.K. Subban… alors que nous en avons un présentement. Ne parlons même pas du marché des joueurs autonomes qui ne donne aucune alternative à la droite du vaillant Markov.
Si faire cet échange est si risquée, et que le retour n’en vaut peut-être pas la chandelle, pourquoi Marc Bergevin a tant insisté sur le fait qu’il n’avait pas « l’intention » d’échanger Subban, vous me demanderez. C’est bien simple, nous donnons très peu de crédit à notre directeur gérant quand il vient le temps d’évaluer ses tactiques de contrôle médiatique. N’avait-il pas dit qu’il n’irait pas dans la course Thomas Vanek il y a deux ans, quand Garth Snow demandait un prix exorbitant pour son ailier? N’avait-il pas mis en doute qu’Alex Galchenyuk allait devenir un centre l’an passé, pour ensuite lui confirmer qu’il débuterait la campagne à sa position naturelle? Pendant que les journalistes ont posé une dizaine de questions sur le manque de bromance entre Max Pacioretty et son défenseur vedette, peu de vagues ont été produites à l’effet que Michel Therrien allait être de retour après avoir survécu au pire record d’équipe pour un coach n’ayant pas perdu son emploi chez le Canadien…
Prolongation (équipe DLC)
– On sait tous que si jamais P.K. Subban vient à être échangé, ce ne sera pas pour son hockey sense ou son jeu sur la patinoire. Ce sera plutôt à cause de son attitude en général et de sa relation avec certains coéquipiers et/oule coach. Sauf que c’est là que ça devient (très) dangereux. Demandez aux Bruins s’ils ne prendraient pas unmulligan avec l’échange Seguin
En rafale
– Ouch, dire que les Islanders étaient toute une dynastie!
– Est-ce que c’est ça la définition de clutch player?
– Un article qui a passé sous le radar, je le conseille à tous fans des espoirs du CH. LIEN
– Il n’y pas seulement Charlie Lindgren qui sera à surveiller chez les Ice Caps prochainement. #QuelleSignature
– C’est ce soir que ça commence! Peut-être que l’un d’eux portera le chandail du CH le 24 juin… #McLeod #Jost
– Le genre de scène horrifiante au hockey, un jeune joueur des Huskies de Rouyn-Noranda quitte la glace en sang. LIEN
– C’est rare qu’on voit ce genre de hit de la part du jeune Dylan Larkin. #Drouin
– Pour ensuite se payer Ben Bishop, quel tir!