Le défenseur Shea Weber est toujours le roi du tir le plus puissant.
Weber avait la chance de défendre son titre encore une fois cette année. Le défenseur du Canadien avait remporté les honneurs en 2016 avec un tir de 108,1 milles à l’heure. Il remporte cette compétition pour une troisième année consécutive.
Cette fois, Weber a réussi une frappe de 102, 8 milles à l'heure pour remporter l'épreuve. À 18 ans, Patrik Laine a impressionné en réussissant un tir à 101,5 milles à l'heure. P.K. Subban a choisi de ne pas participer à l'épreuve.
PATRIK LAINE (Centrale) : 101,5 MPH vs Brent Burns (Pacifique) : 97,7 MPH
SETH JONES (Métropolitaine) : 98,1 MPH vs Victor Hedman (Atlantique) : 96,8 MPH
Nathan MacKinnon (Centrale) : 92,3 MPH vs DREW DOUGHTY (Pacifique) : 94,6 MPH
Alex Ovechkin (Métropolitaine) : 97,8 MPH vs SHEA WEBER (Atlantique) : 102,8 MPH
Patineur de le plus rapide
Plusieurs rapides patineurs prenaient part à l’épreuve du plus rapide, qui se déroulait également dans un format de confrontations un contre un. Tous les yeux étaient rivés vers le duel entre Connor McDavid et Nathan MacKinnon, mais le 97 des Oilers n'a laissé aucune chance à l'attaquant de l'Avalanche établissant le meilleur temps avec un 13.02.
McDavid a ensuite eu la chance de battre le record de tous les temps (13.172) pour le tour de glace le plus rapide, mais il n'a pu amélioré la marque que Dylan Larkin avait établi la marque au Match des Étoiles de l'an dernier. McDavid a arrêté le chrono à 13.31.
La divison Atlantique a remporté ses deux duels dans cette épreuve.
NIKITA KUCHEROV (Atlantique) : 13.16 vs Cam Atkinson (Métropolitaine) : 13.33
Bo Horvat (Pacifique) : 13.43 vs PATRIK LAINE (Centrale) : 13.42
VINCENT TROCHECK (Atlantique) : 13.32 vs Wayne Simmonds (Métropolitaine) : 13.65
CONNOR McDAVID (Pacifique) : 13.02 vs Nathan MacKinnon (Centrale) : 13.62
Tirs de précision
Dans l’épreuve des tirs de précision, on adopte un format de confrontation à un contre un. L'affrontement qui a retenu l'attention mettait en vedette Auston Matthews et Sidney Crosby. Après que la recrue eut établi le temps de référence à 12.28, Crosby lui a rappelé qui était considéré comme le meilleur joueur au monde en atteignant les cibles avec le meilleur temps de la soirée, soit 10.73. En remportant ses deux affrontements, la divison Pacifique est allé chercher le maximum de points dans cette épreuve.
KYLE OKPOSO (Atlantique) : 4 cibles en 15.97 vs John Tavares (Métropolitaine) : 4 cibles en 26.81
CONNOR McDAVID (Pacifique) : 4 cibles en 15.64 vs Patrick Laine (Centrale) : 4 cibles en 21.82
Auston Matthews (Atlantique) : 4 cibles en 12.28 vs SIDNEY CROSBY (Métropolitaine) : 4 cibles en 10.73
Patrik Kane (Centrale) : 4 cibles en 18.95 vs JEFF CARTER (Pacifique) : 4 cibles en 17.66
Les relais
Dans cette compétition par équipes, où tous les talents sont requis (tirs, passes, maniement de rondelles), la Division métropolitaine l'a emporté grâce aux tirs précis d'Alex Ovechkin et de Wayne Simmonds. Pour sa part, Sidney Crosby a excellé dans le maniement de rondelle. La Métropolitaine a coiffé la Division Atlantique où Carey Price a réussi à atteindre le filet à l'autre bout de la patinoire à son 1er essai.
Devant ses partisans, Drew Doughty a été incapable d'atteindre les quatre petits filets avec ses passes soulevées et la Division Pacifique a terminé au dernier rang.
1. 1:21.70 - Division métropolitaine : Jones, Ovechkin, Simmonds, McDonagh, Tavares, Faulk, Crosby, Holtby
2. 1:39.69 - Division atlantique : Karlsson, Trocheck, Okposo, Hedman, Nielsen, Marchand, Matthews, Price
3. 1:44.03 - Division centrale : Keith, Suter, Tarasenko, MacKinnon, Toews, Seguin, Kane, Dubnyk
4. 2:03.30 - Division pacifique : Pavelski, Kesler, Carter, Horvat, Doughty, Fowler, Gaudreau, Smith
Défi des quatre lignes
Dans cette nouvelle épreuve par équipes, on récompense la précision. Les joueurs tirent successivement des deux lignes bleues, de la ligne rouge et de la ligne des buts de l’autre côté de la patinoire. Chaque fois qu’un joueur atteint la cible, il est récompensé par l’octroi d’un point.
La divison Pacifique a remporté le défi grâce au brio de Brent Burns et de Mike Smith. Burns, des Sharks, a soulevé la foule en atteignant la partie supérieure d’un tir des poignets du centre de la patinoire. Smith, des Coyotes, a fait encore mieux en atteignant la plus petite ouverture dans le filet avec un dégagement du côté opposé de la glace.
« Je n'avais pas vraiment de stratégie, a mentionné Smith. Je voulais simplement que la rondelle se rende à l'autre bout et elle est revenue vers le centre au dernier moment. Bien honnêtement, je n'en revenais pas. J'étais aussi surpris que tout le monde. »
DIVISION PACIFIQUE (remporte l'épreuve) : Pavelski, Burns, Kesler, Horvat
Division atlantique : Kucherov, Karlsson, Trocheck, Weber
Division métropolitaine : McDonagh, Simmonds, Hall, Jones
Division centrale : Suter, Seguin, Subban, MacKinnon
Concours des échappées 
Lors du concours d’échappées, on assistait à un duel entre l'Atlantique et la Pacifique.

ATLANTIQUE (4) vs Pacifique (1)

Carey Price n’avait accordé aucun but avant de faire face au jeune fils de Ryan Kesler. On ne dit que Carey lui a laissé une chance, mais le jeune Ryker Kesler a réussi à briser le mystère du gardien du Canadien avec un tir entre les jambières.
« J'étais plus nerveux à le regarder », a raconté Ryan Kesler.

Pour sa part, Shea Weber a marqué aux dépens de Mike Smith avec une feinte du revers. La divison Atlantique a remporté la confrontation au compte de 4 à 1.
La divison Atlantique a finalement remporté la compétition et son capitaine, Carey Price, a choisi d'affronter la division Métropolitaine lors de leur premier match.