samedi 21 janvier 2017

Le Canadien bat les Devils grâce à l'avantage numérique

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 20 janvier 2017 à 22h17 | Mis à jour le 21 janvier 2017 à 07h24
Les joueurs du CH célèbrent le but d'Alex... (Photo AP)
Les joueurs du CH célèbrent le but d'Alex Galchenyuk.
PHOTO AP
RICHARD HÉTU
Collaboration spéciale
La Presse
(NEW JERSEY) «USA! USA! USA!» Dans les gradins du Prudential Center, ce cri un peu rageur est monté au début de la troisième période du match entre les Devils et le Canadien pour couvrir les voix des partisans de l'équipe montréalaise, qui se réjouissaient d'un but inscrit par Shea Weber procurant à son équipe une avance de 2-1.
Ce cri, Max Pacioretty, un des Américains du Canadien, l'a sans doute entendu, y trouvant peut-être l'inspiration nécessaire pour porter l'avance de son équipe à deux buts avec son 21e filet de la saison.
Les buts de Weber et de Pacioretty sont survenus en avantage numérique. Le défenseur des Devils Karl Stollery avait écopé une punition majeure de cinq minutes pour un double-échec près de la bande aux dépens de Nathan Beaulieu.
Dans la mêlée qui a suivi, Torrey Mitchell avait été envoyé au banc des punitions pour deux minutes. Le Canadien a rompu l'égalité après sa sortie du cachot.
Avec cette victoire obtenue par la marque de 3-1, le Canadien a mis fin à une série de deux défaites d'affilée en dominant des Devils qui se sont montrés peu menaçants face à Al Montoya. Ce dernier n'a eu à repousser que trois tirs dans les 37e premières minutes de jeu.
Le Canadien disputera ce soir à Montréal un troisième match en cinq jours contre les Sabres de Buffalo. 
Une réplique rapide
Les Devils ont été les premiers à s'inscrire au pointage, à 4:00 de la première période. Après avoir été mis à l'épreuve par Pierre-Alexandre Parenteau, Montoya a donné un long retour qui a été récupéré à la ligne bleue par le défenseur des Devils, Steven Santini.
Ce dernier a décroché un tir du poignet qui a fait papillonner la rondelle au-dessus de la tête du gardien du Canadien, qui s'était accroupi pour tenter d'y voir quelque chose entre les joueurs qui occupaient le devant du filet.
Le Canadien a contesté le but en espérant qu'un des joueurs des Devils avaient fait dévier avec un bâton trop élevé. Il n'en était rien.
Mais l'avance des Devils aura été de courte durée. Profitant de son premier avantage numérique du match, le Canadien a nivelé la marque à 1-1 à 5:14. Alex Galchenyuk a touché le fond du filet pour la deuxième fois depuis son retour au jeu après avoir accepté une belle passe dans l'enclave en provenance de la palette d'Alexander Radulov.
Les Devils ont décoché seulement trois lancers sur Montoya au cours de la période, et aucun pendant les 114 premières secondes d'un avantage numérique dont ils ont joui à la fin de l'engagement.
Une période sans histoire
Les deux équipes ont été incapables de rompre l'égalité en deuxième période.
Les Devils ont continué à éprouver des ennuis à toucher la cible. Pendant que Radulov était au cachot, ils ont de nouveau laissé Montoya à son tricot. En fait, ils n'ont pas inscrit un quatrième tir sur le gardien du Canadien avant la 13e minute de l'engagement.
À la fin de la période, ils avaient huit tirs au but.
Le Canadien a été plus menaçant, mais Keith Kinkaid a  été solide en remplacement du gardien numéro un des Devils, Cory Schneider, malade.
Avec quatre tirs au but, Max Pacioretty a été un des joueurs les plus menaçants de son équipe à l'offensive. Jacob De La Rose, qui a fini la deuxième période avec quatre tirs au but, a également été efficace.