dimanche 29 janvier 2017

Shea Weber défend son titre du lancer le plus puissant

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 28 janvier 2017 à 21h57 | Mis à jour le 28 janvier 2017 à 22h55
Mieux vaut ne pas se trouver sur le... (USA Today Sports)
Mieux vaut ne pas se trouver sur le passage de l'un des tirs de Shea Weber.
USA TODAY SPORTS
Associated Press
Le défenseur du Canadien de Montréal Shea Weber a défendu son titre du lancer le plus puissant, samedi, mais ce sont Mike Smith et Ryker Kesler qui ont volé la vedette lors du concours d'habiletés de la LNH.
Le gardien des Coyotes de l'Arizona a réussi un lancer de 188 pieds lors du défi des quatre lignes, samedi, alors que le fils de 6 ans du centre des Ducks d'Anaheim Ryan Kesler a déjoué le gardien du Canadien Carey Price lors de la fusillade individuelle.
La section Atlantique du capitaine Price a remporté la compétition et a décidé d'affronter la section métropolitaine lors de la deuxième demi-finale, dimanche, lors du match des étoiles disputé sous la formule d'un tournoi à trois contre trois entre les quatre sections.
Weber a remporté le concours du tir le plus puissant pour une troisième année de suite grâce à un tir à 102,8 milles à l'heure.
Le meilleur pointeur de la LNH Connor McDavid a remporté le concours du patineur le plus rapide. Le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby a gagné le défi du tir le plus précis et il a été un des trois adultes à marquer lors de la fusillade, en compagnie de Weber et Brad Marchand, des Bruins de Boston.
La compétition a pris fin avec la fusillade individuelle entre la section Atlantique et la section Pacifique, mais seulement quatre des 20 tireurs ont marqué. L'un d'entre eux a été Ryker Kesler, qui a battu un Price souriant entre les jambières avant de célébrer en agitant le poing.
«J'étais plus nerveux à le regarder», a raconté Ryan Kesler.
Le meilleur moment plus tôt dans la compétition appartenait à Smith, qui a trouvé la petite ouverture au niveau de la glace en tirant à partir de sa propre zone du gardien. Avant que Ryker Kesler ne vole le spectacle en fusillade, le but de Smith avait été le seul moment spécial lors d'un événement détendu.
«Je n'avais pas vraiment de stratégie, a mentionné Smith. Je voulais simplement que la rondelle se rende à l'autre bout et elle est revenue vers le centre au dernier moment. Bien honnêtement, je n'en revenais pas. J'étais aussi surpris que tout le monde.»
Smith avait déjà démontré son talent de tireur en octobre 2013, quand il avait marqué dans un filet désert. Cette fois-ci, la marge d'erreur était encore plus petite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire