NEW YORK - L'ailier droit des Flyers de Philadelphie Wayne Simmonds, l'ailier gauche des Sharks de San Jose Patrick Marleau et le gardien des Maple Leafs de Toronto Frederik Andersen sont les trois étoiles de la dernière semaine d'activités dans la Ligue nationale de hockey.
Simmonds a également été choisi le joueur par excellence du match des étoiles, dimanche. Il avait précédemment inscrit deux buts en autant de rencontres pour les Flyers.
« Ils m'ont demandé comment on se sent d'être une étoile, j'ai répondu, "ça fait étrange", a déclaré Simmonds. C'est vraiment un honneur. Il y a tellement de grands joueurs dans notre sport aujourd'hui que c'est très spécial pour moi d'être considéré comme un joueur étoile. »
Marleau a mené les pointeurs de la LNH avec cinq buts et six points en trois matchs la semaine dernière, dont deux victoires des Sharks.
Andersen a quant à lui stoppé les 48 lancers auxquels il fait face la semaine passée, récoltant deux jeux blancs de 4-0.
Wayne Simmonds n'était certes pas le joueur qui a le plus retenu l'attention le jour où un vent de changement a soufflé sur les Flyers.
C'était le 23 juin 2011, lorsque le directeur général de l'époque Paul Holmgren a effectué trois importants échanges après une saison de 106 points après quoi les Flyers ont subi l'élimination en deuxième ronde face aux Bruins de Boston.
Le transfert à Los Angeles du capitaine Mike Richards, alors à l'apogée de sa carrière dans la LNH, est celui qui a fait le plus grand bruit ce jour-là. Plus important encore avec le recul, il y a eu l'échange de Jeff Carter, qui avait maintenu une moyenne de 28 buts et 69 points lors des trois saisons précédentes, aux Blue Jackets de Columbus.
Puis, les Flyers croyaient avoir mis fin à leur problème devant le filet en faisant signer un contrat de neuf ans pour 51 millions $ US au gardien russe Ilya Bryzgalov.
Si Carter a continué de s'illustrer et a finalement remporté deux coupes Stanley avec les Kings, les joueurs que les Flyers ont acquis en retour ont prouvé leur valeur. Jakub Voracek est graduellement devenu l'un des meilleurs marqueurs de la LNH, dominant Carter depuis la transaction (337 points contre 284), et Sean Couturier s'est rapidement révélé une valeur sûre au centre.
La carrière de Richards a basculé après son départ de Philadelphie, au point où les Kings ont coupé les ponts avec lui en 2015. Les Flyers ont non seulement recueilli Brayden Schenn, qui a totalisé 26 buts et 59 points la saison dernière, dans cet échange, mais Simmonds, qui a marqué 69 buts en avantage numérique depuis qu'il s'est joint aux Flyers, devancé seulement par Alex Ovechkin des Capitals de Washington.
Le gardien de l'heure
Le gardien Ryan Miller des Canucks de Vancouver s'est illustré plus que quinconque au cours du dernier mois.
Voici son classement parmi les gardiens réguliers de la LNH (minimum de huit départs) depuis le 27 décembre :
Moyenne de 1,70 : Premier
Taux tirs-arrêts de , 945 : Premier
Taux tirs-arrêts à forces égales de ,961 : Premier.
Deux blanchissages : Deuxième (ex aequo).
Greiss prend les rênes
Les Islanders de New York ont soumis Jaroslav Halak au ballottage le 1er janvier, cédant finalement les rênes à Thomas Greiss, qui en a profité pour se mettre en évidence. L'un des deux seuls gardiens d'origine allemande dans la LNH _ l'autre étant Philipp Grubauer des Capitals de Washington _ Greiss a maintenu un pourcentage d'arrêts de .935 et une moyenne de 1,98 en janvier, obtenant deux jeux blancs d'affilée à un certain moment.
Les Islanders, qui ont récemment remplacé l'entraîneur-chef Jack Capuano par Doug Weight sur une base intérimaire, se sont replacés dans la course pour une place aux séries éliminatoires en grande partie grâce à Greiss, un éventuel joueur autonome sans compensation qui a aussi maintenu un solide pourcentage d'efficacité de .925 en 41 départs la saison dernière.
Le capitaine en tête
Un autre joueur a eu son mot à dire dans le récent regain d'énergie des Islanders: John Tavares mène la LNH avec huit buts et 13 points depuis le 12 janvier.
Crosby c. McDavid
Sidney Crosby et Connor McDavid se sont affrontés en finale du match des étoiles, dimanche, et ils continueront à se disputer la suprématie de la LNH d'ici la fin de la saison, et au-delà.
Comment se porte la rivalité entre les deux actuellement? C'est très serré dans presque toutes les colonnes.
Points : McDavid, 59; Crosby, 55
Points par match : Crosby, 1,31; McDavid,  1,16
Points à égalité numérique : McDavid, 42; Crosby, 38
Buts : Crosby, 28; McDavid, 17
Passes : McDavid, 42; Crosby, 27