mardi 14 février 2017

Galchenyuk supérieur à Duchene?

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Alex Galchenyuk
Alex Galchenyuk (Source d'image:Getty)

Alors que les ennuis du Canadien se poursuivent au moment d’entamer sa semaine de congé, les rumeurs commencent à courir sur ce que le directeur général Marc Bergevin pourrait faire pour mettre fin à l’hémorragie.
Connaissant de sérieux ennuis depuis son retour, Alex Galchenyuk est également au milieu de plusieurs rumeurs de transaction. Certains suggèrent qu’il pourrait faire partie d’un échange potentiel permettant à Matt Duchene de quitter le Colorado. Duchene est définitivement le joueur le plus établi, mais il est également trois ans plus vieux que Galchenyuk, ce dernier venant de fêter ses 23 ans le 12 février dernier.
Duchene est sous contrat pour trois autres saisons au prix raisonnable de 6 millions par année, mais ses meilleures années arriveront plus rapidement à leur terme – tout comme son autonomie complète – que pour Galchenyuk. Pour qu’un tel échange ait un sens, il faudrait que Duchene soit un joueur significativement supérieur à Galchenyuk à ce jour. La question est à savoir si c’est le cas ou non.
Pour le savoir, nous devons étudier la question sous divers angles. Commençons par comparer chacun de ces deux joueurs à leurs coéquipiers lors des deux dernières saisons, en gardant à l’esprit que Galchenyuk évolue pour une équipe ayant beaucoup plus de profondeur, ce qui fait qu’il lui est beaucoup plus difficile de sortir du peloton que pour Duchene au Colorado. Comme d’habitude, les taux de revirements sont inversés, signifiant que les taux positifs sont bons et les taux négatifs sont mauvais.
Tableau comparatif Galchenyuk/Duchene
Tableau comparatif Galchenyuk/Duchene (Source: RDS)

Galchenyuk fait légèrement mieux quant au différentiel de Corsi comparativement à ses coéquipiers, mais il se classe derrière Duchene quant au différentiel de buts pour. Cependant, en se référant aux buts attendus, une donnée développée par Emmanuel Perry de Corsica.Hockey afin de mieux prédire le différentiel de buts à venir en se basant sur le type de lancer et leur qualité, Galchenyuk se démarque positivement de Duchene. Cela suggère que la chance a davantage été du côté de Duchene (comparativement à ses coéquipiers bien sûr, l’Avalanche étant épouvantable) que de Galchenyuk.

Lorsqu’il est en possession du disque, Galchenyuk est un joueur significativement moins à risque, commettant un peu moins souvent un revirement que ses coéquipiers, alors que Duchene fait un peu moins bien que la moyenne de son équipe. Galchenyuk est aussi un excellent passeur.
Une chose à noter quant à la gestion du disque de Galchenyuk est qu’il commet moins de revirements cette saison que l’an dernier, alors que le Canadien est globalement une équipe commettant davantage de revirements cette année. Cela pourrait indiquer qu’il est davantage appliqué par rapport à ses responsabilités défensives, chose pour laquelle il ne reçoit pas le crédit.
Au-delà de leur succès sur la patinoire, observons les actions que chacun de ces deux joueurs exécute. Ainsi, étudions leur force de frappe offensive comparativement à leurs coéquipiers.
Tableau comparatif Galchenyuk/Duchene
Tableau comparatif Galchenyuk/Duchene (Source: RDS)

À forces égales, Duchene fait mieux quant à la quantité, même si le tir moyen de Galchenyuk est plus menaçant que celui de Duchene. Il demeure que le nombre de tirs est aujourd’hui le principal facteur permettant de déterminer le nombre de buts marqués dans la LNH. Vous ne voyez tout simplement pas beaucoup de joueurs marquant un grand nombre de buts à égalité numérique sans tirer à profusion.
Ceci étant dit, Galchenyuk possède un avantage encore plus grand par rapport à Duchene quant à son habileté à rejoindre ses coéquipiers et à générer des chances de marquer, faisant partie de l’élite de la LNH dans ces catégories. Ce qui est le plus surprenant est que Duchene est de loin le meilleur patineur des deux, un des meilleurs de la LNH, mais que Galchenyuk est plus actif en contre-attaque par une marge importante. Cela suggère que Duchene est rapide, mais que l’instinct de Galchenyuk peut être légèrement supérieur à pleine vitesse.
Duchene est présentement à son meilleur et son jeu n’a pas beaucoup changé d’année en année, contrairement à Galchenyuk. Celui-ci est plus concentré sur ses habiletés de passeur à égalité numérique et il lance moins souvent, une période coïncidant avec sa transition au poste de centre. Peu importe que cela soit quelque chose que le Canadien lui ait demandé ou non, il est intéressant de noter qu’il est passé d’un passeur respectable à un excellent passeur en une très courte période de temps.
Finalement, nous devons regarder leur production offensive pour voir comment le talent de chaque joueur et leur prise de décisions se traduisent offensivement.
Tableau comparatif Galchenyuk/Duchene
Tableau comparatif Galchenyuk/Duchene (Source: RDS)
À égalité numérique, Duchene et Galchenyuk furent relativement égaux. Duchene a produit légèrement plus ces deux dernières années, se classant 11e et 15e dans la LNH chez les centres pour les points récoltés à forces égales pour chaque minute jouée. Cependant, Galchenyuk a généré davantage d’offensive à égalité numérique, étant sur la patinoire pour presque un but pour par tranche de 20 minutes jouées.

Où il est possible de départager ces deux joueurs, c’est sur l’avantage numérique. Galchenyuk est devenu un tireur d’élite sur l’avantage numérique, usant de son tir sur réception et de ses habiletés de passeur pour démolir les équipes adverses, malgré un avantage numérique relativement faible de la part du Canadien ces deux dernières années.

L’avantage numérique du Colorado a été bien pire que celui du Canadien ces deux dernières saisons, mais Duchene a bien fait malgré cela. Il n’a toutefois pas élevé son jeu comme Galchenyuk a su le faire et il n’a pas souvent changé la donne d’une rencontre sur l’attaque à cinq.
Ce qui rend un joueur dangereux sur l’avantage numérique ne semble pas être la même chose qu’à forces égales. Il faut être un peu plus spectaculaire et compter sur davantage d’outils afin que les joueurs en défensive commencent à douter d’eux-mêmes.
Maintenant que tout ceci est dit, il n’y a pas réellement de preuve convaincante que Duchene est définitivement supérieur à Galchenyuk à ce jour, même si sa vitesse pourrait se prêter au style du Canadien qui dégage fréquemment son territoire lors des sorties de zone avant de tenter de récupérer le disque en zone neutre. En se référant à leurs âges, il est plus que probable que Galchenyuk sera le meilleur joueur des deux dans le futur.
Le problème de Galchenyuk ne fut jamais la qualité de son jeu, il s’est continuellement amélioré offensivement et défensivement ces dernières années. Cependant, il ne semble pas en mesure de gagner la confiance du personnel d’entraîneurs pour une période prolongée, à moins d’être extraordinaire.
Les marqueurs connaissent des hauts et des bas au hockey. Connaître une léthargie ne signifie pas nécessairement qu’un hockeyeur joue mal. Aussitôt que Galchenyuk fait face à une embûche, il semble qu’il n’a plus le temps de jeu nécessaire pour se remettre sur le droit chemin et retrouver son meilleur niveau. Il faut laisser Galchenyuk respirer. Il sera alors exactement ce qu’il fut pour le Canadien depuis maintenant trois saisons : leur meilleure option au centre.