mercredi 8 février 2017

Le Canadien aurait envoyé un recruteur à Vancouver pour épier Alex Burrows

http://25stanley.com/

  CANADIENS RUMEURS
Dans le dernier podcast, JT m’avait demandé (sans préparation) de sortir des joueurs qui pourraient aider le Canadien et qui n’ont pas encore été trop liés au club dans les rumeurs. Le seul nom qui m’est venu en tête a été Alex Burrows parce que les Nucks sont hors des séries et qu’il sera agent libre sans restriction à la fin de la saison. En plus, c’est un Québécois et une équipe avec lui et Shaw serait assez intéressante.
Et bien, on dirait bien que mon guess était un peu en avance sur les rumeurs. Dans un entretien avec la station de radio de TSN à Vancouver, le journaliste sur le beatdes Canucks pour le Province, Ben Kuzma, a dit que le Canadien avait un recruteur au match des Canucks samedi et ce n’était pas l’un des gars habituels de l’organisation dans l’Ouest. Ce serait plutôt un recruteur basé dans l’Est qui aurait fait le voyage spécifiquement pour voir Burrows parce que Bergevin l’adore selon Kuzma.
Il faut toujours faire attention aux rumeurs basées sur la présence d’un recruteur à un match parce qu’ils font seulement leur job. C’est toujours tentant à ce temps-ci de l’année de se baser sur leurs voyages et c’est vrai, qu’au fond, le Canadien ne regarde pas les Canucks et le Wild (qui ne risque pas trop de vendre à la date limite) pour le plaisir, mais ça reste leur travail, donc ça ne veut pas nécessairement dire qu’une transaction est imminente.
Ajouter une légende
Là où ça devient intéressant, c’est avec les infos de Kuzma. Si Bergevin aime autant Burrows, ce qui est possible avec sa feuille de route, la présence d’un recruteur à Vancouver est intéressante. Il y a aussi le fait qu’il n’y avait pas une tonne de joueurs de location sur la glace lors de cette rencontre. Le Wild ne vendra pas et à l’exception d’Alex Burrows, les seuls futurs agents libres dans l’uniforme des Canucks sur la glace étaient Ryan Miller, Jack Skille et Philip Larsen. À moins que la direction du Tricolore aime vraiment ce dernier, ce n’est pas difficile de trouver celui qui fit dans leurs besoins.
Burrows a une clause de non-échange, mais il a déjà indiqué qu’il serait prêt à la lever pour se joindre au Canadien. Son impact de 4,5 M$ sur la masse est un peu plus que ce que le Tricolore peut se permettre à la date limite (4 M$ selon Cap Friendly), mais les Nucks pourraient certainement retenir une partie de son salaire si le prix est bon.
Le dernier obstacle est la volonté de la direction de Vancouver de l’échanger. L’équipe ne s’est pas encore désignée comme vendeur, mais ils sont à 7 points d’une place en séries et ils viennent d’entamer un voyage qui décidera fort probablement de la stratégie à la date limite. Ils ont commencé ce périple avec une défaite de 4-2 contre les Preds. Comme c’est leur 4e défaite consécutive, ce n’est pas difficile de voir où cette tendance mène.
Les meilleures années d’Alex Burrows sont derrière lui, donc ce n’est peut-être pas l’acquisition rêvée pour les fans du Canadien, mais c’est encore un joueur utile dans le milieu de l’alignement. Son impact défensif est assez évident, ce qui compense pour ses 7 buts et 9 passes cette saison. Il faut dire que ce n’est pas facile d’obtenir une tonne de points chez les Canucks. Par contre, le point qui revient pour moi est le divertissement qu’un duo qu’il compléterait avec Shaw pourrait nous offrir en séries. Ce ne serait pas long avant que le Canadien devienne l’une des équipes les plus détestées de la ligue et à ce temps-là de l’année, ce n’est pas une mauvaise chose.
P.-S. : On enregistre un nouvel épisode du podcast aujourd’hui dans lequel JT m’a demandé de sortir 5 gars qui pourraient éventuellement être liés au Canadien dans les rumeurs. J’espère avoir un aussi bon taux de succès avec ma préparation qu’avec le nom que j’ai lancé sans recherche.