dimanche 26 mars 2017

Troisième victoire en huit jours du CH contre les Sénateurs

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 25 mars 2017 à 21h51 | Mis à jour le 26 mars 2017 à 08h17
Gros match pour le défenseur du Canadien Andrei Markov, qui a compté deux buts.
PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

ALEXIS BÉLANGER-CHAMPAGNE
La Presse Canadienne
Le Canadien a trouvé le remède à sa baisse de régime de la semaine: les Sénateurs d'Ottawa.
Après deux performances peu inspirées contre deux clubs hors de la course aux séries, les hommes de Claude Julien ont retrouvé leur mordant à temps pour battre les Sénateurs pour une troisième fois en huit jours, cette fois par la marque de 3-1, samedi.
« Je pense qu'en première période, nous affichions encore des séquelles du dernier match, a noté Julien, qui a rejoint Marc Crawford au 19e rang de l'histoire de la LNH avec 549 victoires en carrière. Quand nous sommes ressortis en deuxième période, nous voulions la rondelle et nous avons mieux exécuté les jeux.»
Le Canadien s'est ainsi forgé un coussin de trois points devant ses rivaux au sommet de la division Atlantique. Le Tricolore doit encore disputer sept matchs cette saison et les Sénateurs, huit.
Andrei Markov a réussi un premier doublé depuis janvier 2014 et Shea Weber a aussi touché la cible pour le Canadien (42-24-9). Le Tricolore a marqué deux fois en avantage numérique pour une première fois depuis le 24 janvier dernier.
«J'ai fermé les yeux et j'ai frappé la rondelle», a déclaré Markov, ressortant une de ses répliques classiques.
Markov a également récolté une aide et il a doublé Peter Mahovlich au 18e rang des pointeurs dans l'histoire de l'équipe avec 571 points.
«Nous avions gagné deux matchs [face aux Sénateurs la fin de semaine dernière], puis nous avions baissé notre garde, a noté Markov. Ce n'est pas le temps de baisser notre garde. Nous devons continuer à mieux jouer et à tenter d'améliorer notre jeu.»
Jean-Gabriel Pageau a sonné la charge pour les Sénateurs (41-25-8).
Carey Price a été solide devant le filet des locaux avec 31 arrêts. À l'autre bout de la patinoire, Craig Anderson a été battu trois fois sur 24 lancers à son 500e match dans la LNH.
Le Canadien disputera son prochain match mardi, quand les Stars de Dallas seront de passage au Centre Bell.
Le bon vieux Markov
Le Tricolore n'a pas connu le meilleur des débuts de match, mais Price a gardé le fort en stoppant une frappe de Tom Pyatt, à bout portant.
L'avantage numérique est venu à la rescousse des locaux, quand Weber a ouvert la marque après 9 min 28 s de jeu. Le grand no 6 a décoché un puissant tir sur réception et Anderson n'y a vu que du feu.
Anderson s'est racheté quelques instants plus tard en fermant les jambières à temps devant Max Pacioretty.
Le Canadien a connu un bien meilleur début de deuxième vingt et Markov a creusé l'écart après seulement 1 min 13 s de jeu. Pacioretty l'a rejoint à l'aide d'une belle passe transversale et Markov a profité de beaucoup de temps et d'espace avant de surprendre Anderson du côté éloigné.
Markov est revenu à la charge à 5 min 55 s, en avantage numérique. Le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson a envoyé la rondelle à l'aveuglette vers le devant de son filet, où aucun de ses coéquipiers ne se retrouvait. Markov s'est avancé et a décoché un autre boulet de canon.
Le vétéran russe a continué de s'amuser, passant tout près de compléter le tour du chapeau quelques instants plus tard. Markov a ensuite lancé Brendan Gallagher en échappée, mais Anderson a réussi l'arrêt.
Les Sénateurs ont finalement retrouvé leurs repères à mi-chemin dans la période et ils ont réduit l'écart à 12 min 11 s. Mike Hoffman a réussi un petit bijou en connectant du revers avec Pageau, qui a battu Price du côté de la mitaine.
Les deux équipes ont commencé à s'échanger les chances par la suite, mais le Tricolore est retraité au vestiaire avec un coussin de deux buts.
Le Canadien a fermé la porte aux Sénateurs lors du dernier tiers en écoulant notamment deux punitions mineures. Price a aussi joué de chance quand Alex Burrows a atteint le poteau alors qu'il avait un filet complètement ouvert lors d'une descente en surnombre.