NEW YORK - Alex Galchenyuk amorcera le troisième match de la série opposant le Canadien aux Rangers là où il a terminé le deuxième : au centre d’Artturi Lehkonen et d’Andrew Shaw.
L’allure de la rencontre dictera la suite des choses.
«Ces trois joueurs m’offrent beaucoup de diversité au sein de leur trio et je compte bien en profiter. Galchenyuk peut évoluer au centre ou à gauche, Shaw peut jouer au centre et sur les ailes et Lehkonen pour jouer autant à gauche qu’à droite. Ces options me permettent d’apporter des changements de période en période si ce n’est de présence en présence», a indiqué Claude Julien après l’entraînement matinal de son équipe.
Comme il l’avait fait vendredi après la victoire cruciale de son équipe au Centre Bell, Claude Julien a souligné l’effort déployé par Galchenyuk pour expliquer sa décision. «Quand on prend une décision comme celle que j’ai prise en envoyant Alex au sein du quatrième trio à Detroit pour finir la saison, plusieurs personnes croient qu’il s’agit d’une réprimande alors qu’il s’agit souvent d’une façon d’enlever de la pression sur les épaules du joueur qui connaît des ennuis afin de le relancer. Tous les joueurs connaissent des séquences difficiles au cours d’une saison. Des ennuis qui peuvent être motivés par des ennuis personnels – ce qui n’est pas le cas ici a précisé Julien – des problèmes de concentration ou de confiance. Un entraîneur doit prendre les moyens pour aider son joueur. On l’a fait. Alex a répondu en offrant plus d’intensité et cela explique pourquoi il a retrouvé son trio.»
Le principal intéressé était bien sûr heureux de sa «promotion», mais il refusait de s’emballer pour autant. «Le fait d’évoluer à l’aile ou autre centre ne change pas grand-chose puisque j’ai déjà eu la chance de jouer en compagnie de ces deux joueurs. Nous avons donc établi une chimie ensemble. C’est ce qui est le plus important. On devra d’abord bien se compléter, peu importe la position où nous jouons», a mentionné Galchenyuk qui a récolté une passe dans la victoire de vendredi et qui affiche 11 points (sept buts) en 24 rencontres éliminatoires depuis le début de sa carrière.
Outre la confirmation de Galchenyuk au centre du «troisième trio» Claude Julien a procédé à deux autres changements à l’aube du troisième match de cette série qui est égale 1-1: le vétéran Torrey Mitchell et le jeune Brandon Davidson disputeront un premier match en séries. Mitchell remplacera Andreas Martinsen au sein du quatrième trio alors que Davidson remplacer Nikita Nesterov qui s’est sorti lui-même de la formation en disputant un match horrible vendredi au Centre Bell.
Dans le cas de Davidson, il s’agira même d’un tout premier match de séries en carrière. «Après 100 matchs en carrière, je suis très heureux de pouvoir enfin goûter aux séries éliminatoires. Je suis bercé par toutes sortes d’émotions. Je suis surtout excité à l’idée de pouvoir aider mon équipe en séries. Ce n’était pas facile de suivre les deux premières parties des gradins, mais cela m’a permis de mieux comprendre ce que je dois faire», a lancé Davidson qui sera jumelé à Nathan Beaulieu. Du moins en début de rencontre…
«J’ai la chance de jouer avec Nathan qui est excellent avec la rondelle pour orchestrer des sorties de zone. Ça me permettra de mieux me concentrer sur l’aspect défensif de mon jeu et d’apporter une présence plus physique devant notre gardien», a ajouté l’arrière de 25 ans que le Canadien a acquis des Oilers d’Edmonton en retour de David Desharnais.
Bien que Davidson évoluait en compagnie de Nathan Beaulieu ce matin et que Jordie Benn avait retrouvé Jeff Petry au sein du deuxième duo – Markov et Weber demeurent le premier rempart de la défensive du CH – Claude Julien a gardé des portes ouvertes quant à l’utilisation du jeune arrière. «Brandon est un jeune joueur qui sera affamé sur la patinoire. Cela dit, je crois avoir démontré au fil des derniers matchs que nos combinaisons d’arrières ne sont pas coulées dans le béton. Nous avons apporté des ajustements en cours de partie et il est très possible que nous le fassions encore», a mentionné Julien.
« J'ai eu un bon match #2 mais mon focus est sur ce soir »
Quant à Torrey Mitchell, il apportera de l’expérience – il compte 72 matchs d’expérience en séries en plus de ses 606 en saisons régulières – au sein d’un quatrième trio piloté par Steve Ott et complété par Dwight King. «C’est un droitier qui apportera de la vitesse à notre quatrième trio et qui est aussi capable de s’imposer aux cercles des mises en jeu», a simplement mentionné l’entraîneur-chef du Canadien en guise d’explication pour le changement apporté à sa formation. Nous avons établi avant les séries que les préoccupations du club étaient bien plus importantes que les préoccupations des joueurs. Les gars savent qu’ils doivent se donner entièrement à la cause de l’équipe et être prêts en tout temps, car ils auront tous la possibilité de jouer à un moment ou un autre», a-t-il ensuite ajouté.
Carey Price sera bien sûr devant la cage du Tricolore. Il livrera un troisième duel consécutif à Henrik Lundqvist qui défendra la cage des Rangers.
Demeuré à Montréal, Alexei Emelin a patiné en solitaire ce matin au centre d’entraînement de Brossard. «J’espère obtenir plus d’informations au cours de la journée, mais la décision de le garder à Montréal visait justement à lui offrir la possibilité de patiner et de recevoir tous les traitements nécessaires à Montréal», a conclu Claude Julien.
Blessé «au bas du corps», Emelin a raté les deux derniers matchs de la saison régulière et sera absent pour un troisième match consécutif dans la série opposant le Canadien aux Rangers.
La table est mise pour le match #3 Canadiens/Rangers
Luc Gélinas fait le point sur le Canadien avant le match #3
Chantal Machabée fait le point sur les Rangers avant le match #3