vendredi 28 avril 2017

Les Caps préparent leur revanche

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Nicklas Backstrom et Alex Ovechkin
Nicklas Backstrom et Alex Ovechkin (Source d'image:Getty)
Images of Francois Gagnon

WASHINGTON – Battus 3-2 par leurs grands rivaux venus de Pittsburgh, les Capitals de Washington ont refait le plein d’énergie et de confiance vendredi.
Alex Ovechkin et ses coéquipiers sont demeurés loin de la patinoire à leur centre d’entraînement d’Arlington où seuls les réservistes ont chaussé les patins.
Au lendemain d’un match au cours duquel ils ont décoché 83 tirs dont 35 ont atteint la cible, mais deux seulement ont déjoué Marc-André Fleury, les Capitals ont peaufiné le plan qui leur permettra de savourer une douce revanche samedi. Afin de maximiser leurs chances de niveler la série qui les oppose aux Penguins, les Caps entendent copier l’effort déployé jeudi, tout en resserrant un brin ou deux une défense qui a été mystifiée par Sidney Crosby, qui a marqué deux buts lors des 66 premières secondes – oui, Mario Lemieux était sur place pour assister à l’exploit – du deuxième tiers.
« Il faudra éviter de répéter les erreurs commises en début de deuxième période. Nous avons très mal contrôlé la rondelle sur ces deux buts. En fait, quand je revois les trois buts qu’ils ont marqués, je me dis que nous étions en mesure de les éviter », a indiqué l’entraîneur-chef des Capitals.
Attaques massives
En plus de prendre les moyens pour ne pas revivre la débâcle du début de période médiane, l’entraîneur-chef des Capitals demandera à ses joueurs de mieux amorcer la rencontre tout en espérant obtenir au moins un avantage numérique. Ce qui n’est pas arrivé lors de la première rencontre.
« Il est hors de question pour moi de critiquer le travail des officiels. Ils font un travail remarquable. Mais quand je pense au premier match, au fait qu’il ait été très serré et au nombre de mises en échec distribuées – 41 par les Caps, 17 par les Penguins – je me dis qu’il y a certainement une ou deux occasions où nous aurions pu obtenir une attaque massive. On va juste souhaiter que cela se produise lors du deuxième match », a plaidé Barry Trotz.

« Il faudra aussi mieux amorcer la rencontre que nous l’avons fait jeudi. Ils sont en avant 1-0. On s’attendait à ce que cette série soit longue. Ce sera à nous de prendre les moyens pour l’allonger en disputant un meilleur match demain », a conclu l’entraîneur-chef des Caps.
Ovechkin veut dicter le rythme
Éclipsé par Sidney Crosby malgré le but qu’il a marqué pour ramener son équipe dans le match et raviver les espoirs des partisans, Alexander Ovechkin partageait plusieurs des points de vue de son coach.
« Nous pouvions éviter les trois buts qu’on a accordés. Nous ne pouvons commettre de tels revirements en zone neutre et souhaiter nous en tirer. Ce sont les champions en titre de la coupe Stanley. Ils ont beaucoup de talent en attaque et sont en mesure de profiter de nos erreurs. On a malgré tout été en mesure de niveler les chances. Mais une autre erreur en troisième leur a permis de marquer le but de la victoire. On a eu des tas de chances sans arriver à les maximiser. Les Penguins ont capitalisé sur les leurs », analysait Ovechkin après le match de jeudi.
Le capitaine des Caps tient à ce que lui et ses coéquipiers soient plus incisifs dès la mise en jeu initiale samedi. « Nous n’avons pas connu le début de match qu’il nous fallait. Nous n’avons pas assez tiré au filet (4 tirs) en première période. Ce n’est pas assez. On ne peut pas jouer de cette façon contre cette équipe. Nous ne pouvons jouer leur jeu. On doit dicter notre rythme. Quand on le fait, on obtient du succès. La série sera difficile. Il nous faudra donc imposer notre tempo dès la première minute samedi. On doit profiter du deuxième match pour leur livrer un message. Pour passer à l’attaque », a ajouté Ovechkin.
Dans la défaite, Ovechkin a mené son équipe avec six mises en échec, dont plusieurs très solides, assénées à ses rivaux. Il a aussi marqué son 11e but et récolté son 22e point en 14 matchs de séries face aux Penguins. À noter que le capitaine des Caps a récolté au moins un point dans 12 de ces 14 rencontres.
Bien qu’il soit un joueur tout en finesse et que c’est avec ses passes savantes et non avec ses épaules qu’il obtient du succès contre ses adversaires, Nicklas Backstrom souhaite que ses coéquipiers continuent de frapper rondement les Penguins lors du deuxième match.
« Nous sommes un club qui frappe beaucoup et ce sera nécessaire si l’on veut leur rendre la vie difficile en sortie de zone et ainsi provoquer des revirements. Cette façon de pousser l’adversaire à l’erreur et d’en profiter a été notre force tout au long de la saison. Nous avons besoin de revenir à ce style plutôt que de leur faire cadeau de buts comme nous l’avons fait jeudi », a indiqué Backstrom qui a récolté six points (deux buts) en six matchs contre les Leafs en première ronde, mais avait aussi été blanchi lors de la première rencontre.
La défaite de jeudi place les Caps dans une position un brin inconfortable compte tenu de la puissance des Penguins. Ils peuvent toutefois se consoler à l’idée qu’ils sont sortis vainqueurs des deux dernières séries qu’ils ont amorcées avec un revers : en 2012 contre les Bruins de Boston (7 matchs) et en 2015, contre les Islanders de New York.
Statistiques encourageantes
Les Capitals présentent aussi un dossier de 14-11 lors des deuxièmes matchs des 25 séries qu’ils ont disputées depuis le début de leur histoire. Ce bilan est de 10-6 après une défaite encaissée lors de la première rencontre.
Statistiques plus réconfortantes encore pour Washington, Braden Holtby qui a promis une meilleure performance samedi après avoir reconnu qu’il a été faible sur deux des trois buts des Penguins, jeudi, affiche une moyenne de 1,63 but accordé et une efficacité de 95 % dans les deuxièmes matchs d’une série depuis son entrée dans la LNH.
Les Caps ont fait salle comble pour une 361e fois consécutive jeudi soir au Verizon Center. Arborant majoritairement les couleurs de leurs favoris, les 18 506 partisans ont une fois encore démontré un enthousiasme contagieux qui les place parmi les fans les plus bruyants de la LNH.
Ces partisans seront tout aussi nombreux et bruyants jeudi. C’est acquis. Il sera toutefois intéressant de voir si leurs favoris tiendront promesse et prendront les moyens nécessaires pour venger leur échec de jeudi au lieu de s’en remettre exclusivement à des statistiques favorables.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire