mardi 7 février 2017

Le Canadien rend visite à l'Avalanche du Colorado (RDS, dès 20 h)

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/lnh


Le Canadien de Montréal amorce un voyage de deux parties alors qu’il rendra visite à la pire équipe de la LNH, l’Avalanche du Colorado, ce soir.
Cette rencontre vous sera présentée sur les ondes de RDS dès 21 h et sera précédée d’un avant-match de 60 minutes de Hockey 360.
Le Canadien tiendra un entraînement matinal à Denver.

Le Tricolore n’a pas savouré la victoire à ses trois dernières sorties (0-2-1). L’Avalanche a gagné son dernier match 5-2 contre Winnipeg. Cette victoire mettait fin à une série de neuf revers.
La formation montréalaise a pu compter sur la présence de l'attaquant Brendan Gallagher à l'entraînement. Absent du jeu depuis le 4 janvier, le fougueux ailier portait toutefois un gilet le prémunissant des contacts.

« Galchenyuk doit retrouver ses repères. »

Ce dernier ne sera pas en uniforme mardi et jeudi, mais reviendra très bientôt selon Michel Therrien.
Les Montréalais devraient faire face à un visage familier alors que le défenseur Mark Barberio s’aligne maintenant avec le Colorado. Le CH a placé le nom de Barberio au ballottage la semaine dernière et l’Avalanche l’a réclamé.
L’Avalanche sera privé de l’attaquant Rene Bourque, qui a déjà porté les couleurs du Canadien, et du défenseur Tyson Barrie. L’arrière Fedor Tyutin est un cas incertain.
Calvin Pickard défendra la cage des locaux. Il sera opposé à Carey Price.
Lors du premier match de la saison entre les deux équipes, le Canadien l’a emporté par la marque de 10-1. Pickard avait concédé 4 buts sur 20 lancers avant d’être remplacé. Max Pacioretty a inscrit quatre buts au cours de ce match.
Après cette rencontre, le Canadien prendra la route vers l’Arizona où il affrontera les Coyotes jeudi. Le CH disputera ensuite deux matchs en deux soirs, samedi face aux Blues et dimanche à Boston, avant d’entamer sa semaine de cinq jours de congé.
Trios et duos à l'entraînement de mardi
Pacioretty - Danault - Radulov
Lekhonen - Galchenyuk - Byron
Andrighetto - Plekanec - Shaw
Mitchell - Desharnais - Flynn
Emelin - Weber
Beaulieu - Petry
Markov - Nesterov

Le coin des rumeurs de la Ligue nationale

http://www.rds.ca/hockey/lnh/


Selon le journaliste Darren Dreger du réseau TSN, le Canadien se montrera agressif dans son objectif de greffer à son effectif des patineurs capables d'aider l'équipe à atteindre l'échelon supérieur, et le nom du centre des Coyotes de l'Arizona Martin Hanzal continue d'être celui qui revient au centre des discussions.
« Pourquoi Marc Bergevin et le CH placeraient-ils leurs jetons sur Hanzal? Parce qu'ils ont besoin d'un centre de gros gabarit. Ils ont un besoin à combler à cette position. À 6 pieds 6 pouces, il répond à ce besoin. De faire son acquisition pour pivoter le deuxième trio permettrait de faire monter Alex Galchenyuk à la position d'ailier gauche. Chose certaine, il y a beaucoup de magasinage en vue pour Bergevin », avance Dreger, avant d'ajouter que le Tricolore aimerait également dénicher un défenseur de calibre top-4.
Martin Hanzal
Martin Hanzal (Source d'image:Getty)

Notre colloborateur Pierre LeBrun précise pour sa part que la demande est très forte pour Hanzal : une dizaine de clubs ont démontré de l'intérêt afin se porter acquéreurs du grand centre tchèque. Les Coyotes en sont présentement à faire le tri parmi ces formations.
Poile a-t-il un autre tour dans son sac?
Le directeur général des Predators de Nashville David Poile est capable de secouer les colonnes du temple de la LNH, comme il l'a prouvé avec les acquisitions de Ryan Johansen et de P.K. Subban au cours de la dernière année.
Cette fois, le centre de l'Avalanche du Colorado Matt Duchene pourrait-il être le joueur convoité? Pierre LeBrun croit qu'il faut considérer Nashville comme une destination potentielle, mais souligne que Poile sait pertinemment qu'il perdrait un élément important de sa brigade défensive en retour.
« On ne peut toujours faire bouger des pièces, car un jour nous n'aurons plus l'une des meilleures défenses », a-t-il expliqué à un journaliste du quotidien The Tennessean.
Poile a a ajouté que le simple fait qu'il se soit montré actif ces derniers mois ne signifie pas nécessairement qu'il le sera de nouveau avant la date limite du 1er mars.
« Je vais avoir des discussions avec tout le monde, a-t-il cependant admis. Je serai toujours à l'écoute des propositions. Je préfère de loin la qualité des échanges au volume. »
Le Lightning cherche activement un défenseur
Même s'il voit son équipe peiner à rester autour de la barre de ,500, le directeur général du Lightning de Tampa Bay Steve Yzerman sera sur le marché pour obtenir un défenseur au cours des prochaines semaines.
« C'est une lacune à combler qui va au-delà du statut de vendeur et d'acheteur, explique LeBrun. Cette position a été leur faiblesse depuis une saison et demie. Est-ce que ce sera Kevin Shattenkirk, des Blues de St. Louis, ou un arrière plus jeune? Les Ducks d'Anaheim possèdent des atouts qui pourraient grandement intéresser Tampa. »

Les Bruins congédient Claude Julien

http://www.lapresse.ca/le-droit/sports/hockey/

Publié le 07 février 2017 à 08h49 | Mis à jour à 09h56

La Presse Canadienne
Les Bruins de Boston ont congédié l'entraîneur Claude Julien au moment où l'équipe est en danger de rater les séries éliminatoires pour une troisième saison d'affilée.
Julien, qui a guidé les Bruins à une conquête de la coupe Stanley, était l'entraîneur en poste avec le plus d'ancienneté dans la LNH.
Le directeur-général Don Sweeney a annoncé la nouvelle et il a nommé l'adjoint Bruce Cassidy comme entraîneur par intérim.
Julien a compilé un palmarès de 419-246-94 en 10 saisons au cours desquelles l'équipe a participé à deux finales du circuit et gagné un championnat en 2011. Les Bruins ont perdu en finale deux ans plus tard et, l'année suivante après avoir totalisé 117 points et remporté le trophée des Présidents, ils se sont inclinés en demi-finales face à leurs grands rivaux, le Canadien de Montréal.
Mais en 2014-15, les Bruins ont été écartés des séries éliminatoires lors de la dernière journée de la saison régulière - une première depuis que Julien était à la barre de l'équipe. Et de nouveau l'année suivante, ils avaient l'opportunité d'accéder aux éliminatoires jusqu'à la dernière semaine de la saison, mais ils ont perdu neuf de leurs 12 derniers matchs pour terminer au neuvième rang dans l'Association Est.
Claude Julien en était à sa dixième saison... (Archives, Associated Press)
Claude Julien en était à sa dixième saison à la barre des Bruins.
ARCHIVES, ASSOCIATED PRESS
Les Bruins n'avaient pas gardé en poste un entraîneur qui a raté les éliminatoires deux saisons d'affilée depuis 1965, quand Milt Schmidt avait obtenu un sursis pour une troisième année avant d'être remplacé par Harry Sinden.
Julien a été épargné en 2015 lorsque le président de l'équipe Cam Neely a plutôt décidé de congédier le directeur général Peter Chiarelli, le remplaçant par Sweeney. Ce dernier a accordé une autre chance à Julien, déclarant «Il est l'entraîneur des Bruins de Boston, aujourd'hui.»
Julien avait reconnu à l'époque que sa marge d'erreur était mince.
«Cela signifie que je suis probablement le prochain à tomber, n'est-ce pas? avait reconnu l'été dernier l'ancien entraîneur du Canadien de Montréal et des Devils du New Jersey. Je vais essayer de survivre aussi longtemps que possible.»
Et l'été dernier, les Bruins lui ont de nouveau accordé un vote de confiance, Sweeney disant que Julien était le bon entraîneur pour guider l'équipe à travers une période de «transition délicate».
«Nous avons du travail à faire, j'ai du travail à faire, avait déclaré Sweeney après que l'équipe eut raté les séries éliminatoires l'an dernier. Il ne fait aucun doute qu'il y a des domaines que nous voulons améliorer et, collectivement, nous avons déjà commencé à les évaluer.»
La saison dernière, Julien est devenu le meneur de tous les temps chez les Bruins pour le nombre de victoires d'un entraîneur.