samedi 11 mars 2017

P.K. Subban plaide pour une diminution de nombre de matchs, mais est également réaliste

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

P.K. Subban
P.K. Subban (Source d'image:Getty)


Coupe du monde, saison régulière, séries éliminatoires et tutti quanti, il sera de plus en plus difficile pour les joueurs de la Ligue nationale de hockey de connaître de longues et fructueuse carrières comme c’était le cas il y a encore quelques années à peine, croit P.K. Subban.
Dans une longue entrevue accordée à The Bill Simmons Podcast, le défenseur étoile des Predators de Nashville a livré un plaidoyer pour une diminution du nombre de matchs en saison régulière, même s’il reconnaît que ce souhait est utopique pour des considérations financières.

« Quatre-vingt-deux matchs, c’est un marathon, a lancé Subban. Les carrières des grands joueurs vont prendre fin plus rapidement, parce qu’ils jouent plus de matchs. Cette saison, nous jouons tous les deux jours pendant pratiquement toute la durée de la saison. C’est fou.
« En même temps, si le nombre de matchs est diminué, cela signifie moins de revenus, moins d’argent pour les joueurs et les propriétaires. Et nous sommes dans une industrie où tout le monde veut faire de l’argent. C’est donc pratiquement impossible de changer les choses. »
En plus du nombre élevé de rencontres, le numéro 76 explique également que les joueurs sont de plus en plus gros et rapides, ce qui exerce une pression énorme sur le corps des athlètes. Il fait notamment remarquer que la ligue est devenue extrêmement jeune en très peu de temps.
« Je vais avoir 28 ans et je trouve que le jeu est devenu vraiment rapide, a avoué Subban. À mes débuts et pendant plusieurs années ensuite, je trouvais le jeu lent et je le trouve maintenant rapide. De 18 à 19 saisons, les carrières vont maintenant s’échelonner sur 12 ou 15 saisons.
« C’est peut-être plus facile pour les défenseurs, parce que leurs carrières évoluent et qu’ils peuvent devenir des troisièmes ou quatrièmes défenseurs efficaces. Mais ce n’est pas la même chose pour les attaquants. Lorsqu’on s’attend à ce que tu marques des buts et que tu n’en marques plus, tu es remplacé par un joueur plus jeune qui est capable de faire le travail. »