dimanche 19 mars 2017

Une autre remontée gagnante du CH

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Andrei Markov et Brendan Gallagher
Andrei Markov et Brendan Gallagher (Source d'image:PC)

Le Canadien a offert à son nouvel entraîneur-chef Claude Julien une neuvième victoire en 13 matchs.
C’est bien. Très bien même.
Six de ces victoires sont venues en prolongation (quatre) et tirs de barrage (deux). Je veux bien. Est-ce que cette statistique devrait ombrager les victoires de Julien et de ses joueurs ?
Pas vraiment non.

Surtout que ces victoires arrachées au-delà les 60 minutes de temps réglementaire dévoilent une statistique plus importante et surtout bien plus positive à l’égard du Canadien.
Samedi à Ottawa, le Canadien a signé sa 11e remontée victorieuse de la saison. Onze remontées effectuées au cours de la troisième période. Fort de sa fiche de 11-17-4, le Canadien est premier dans la LNH au grand complet avec ses 26 points récoltés au terme de parties au cours desquelles il tirait de l’arrière après deux périodes.
Ces 26 points récoltés en pareille circonstance sont gigantesques.
Devant des partisans venus l’appuyer en grand nombre au Centre Canadian Tire, le Canadien a fait subir aux Sénateurs sa quatrième remontée gagnante depuis que Claude Julien a pris les commandes de l’équipe.
Des neuf victoires signées par Claude Julien, quatre ont donc auréolé des remontées effectuées en troisième période dont certaines, comme celle de samedi, se sont soldées avec un gain en prolongation ou en tirs de barrage.
Comme l’a bien candidement reconnu Claude Julien après la victoire de samedi, l’entraîneur-chef du Tricolore aimerait bien profiter de gains plus orthodoxes de 4-1. Mais ce que les quatre remontées gagnantes et les six victoires arrachées en prolongations ou séances de tirs de barrage démontrent, c’est que le Canadien peut rarement être compté comme battu après deux périodes.
Et ça, c’est encourageant pour les 12 derniers matchs de la saison régulière, mais plus encore en vue des séries éliminatoires qui s’annoncent. Des séries qui seront bien sûr très difficiles. Mais aussi imprévisibles soient les issues des matchs de séries, Claude Julien sait qu’il peut compter sur un club capable de revenir de l’arrière.
Quand tu as un gardien de la trempe de Carey Price qui réussit à réduire au minimum le déficit à combler, il est bien plus facile de revenir confiant sur la patinoire après le deuxième entracte. C’est évident. Mais le fait que le Canadien soit passé maître dans cet art un brin périlleux, il faut l’admettre, de signer des remontées gagnantes mousse la confiance de tout le monde. Seul danger : y prendre goût au point de croire que ces remontées viendront facilement et se river le nez sur une triste réalité qui pourrait rattraper le Canadien n’importe quand.
Mais bon! Mieux vaut malgré tout être premier dans la LNH pour ce genre de remontées qui rachètent tantôt des erreurs, tantôt des mauvais débuts de matchs, tantôt du jeu brouillon et du manque de conviction que d’être considéré comme battu après deux périodes.
Complicité Danault-Shaw
Pour signer sa 11e remontée gagnante de la saison, le Canadien a pu compter sur deux largesses des Sénateurs qui ont cafouillé défensivement pour offrir des buts à Phillip Danault et Brendan Gallagher qui ont marqué à 31 secondes d’intervalle en début de dernier tiers.
Vrai que Craig Anderson et ses coéquipiers ont contribué aux buts du Tricolore. Mais donnons aussi le crédit à Danault et Gallagher d’avoir su prendre les moyens pour en profiter.
Surtout que Danault, employé au centre de Lehkonen et Shaw, a dirigé le trio qui a été le plus menaçant du Canadien comme le confirment les buts de Danault et Shaw, les trois passes récoltées par les trois membres du trio et les 12 tirs cadrés – 17 tirs tentés – sur la cage des Sénateurs.
Danault a encore une fois été efficace. Il a encore une fois relevé le défi que lui a offert son entraîneur-chef. Son but et la passe qu’il a récoltée lui permettront de souffler un brin ou deux alors qu’il a mis fin à une disette de 22 matchs sans but et d’un petit filet en 28 matchs. Mais au-delà cette longue disette, Danault a toujours maintenu son jeu combatif et intelligent.
Si la complicité qui semble s’installer entre Danault et Shaw au sein du troisième trio se confirme au fil des prochains matchs, le Canadien pourrait grandement en profiter lorsque viendront les séries.
À moins que l’état-major décide de retourner Danault au sein du premier trio afin de mousser la complicité que Danault a développée plus tôt cette saison avec Max Pacioretty et Alexander Radulov.
Deux scénarios qui confirment une chose : Danault est une source de solution chez le Canadien bien plus qu’une source d’ennuis. Et ça, c’est tout à l’honneur du jeune homme qui connaît une saison plus qu’intéressante.
Seule ombre au tableau pour le jeune Québécois, une mise en jeu perdue en zone défensive a permis à Erik Karlsson de pousser le match en prolongation avec un but marqué en fin de troisième sur un tir de la pointe décochée après une mise en jeu perdue par Danault.
Remarquez que sur cette facette, les Sénateurs ont haché finement le Tricolore avec 34 mises en jeu gagnées sur les 56 disputées (61 %).
Attaques massives trop passives
Plus encore que les mises en jeu perdues, les attaques massives gaspillées portent vraiment ombrage à la victoire arrachée par le Canadien samedi à Ottawa.
Non seulement le Tricolore s’est rendu coupable de deux hors-jeu qui ont miné sa deuxième attaque massive, mais une pénalité écopée en fin de premier tiers a limité à 45 secondes la première supériorité numérique du Canadien.
Pas fort.
Les Sénateurs n’ont pas fait beaucoup mieux. Vrai qu’ils ont marqué sur l’une de leurs quatre attaques massives. Mais en prolongation, alors qu’ils jouaient à quatre contre trois, Erik Karlsson et ses Sens n’ont pas été fichus d'obtenir une seule bonne occasion de marquer au cours des 120 secondes passées en attaque massive sans compter les quelque 30 à 45 secondes obtenues en prime entre le moment de l’infraction et celui ou le Canadien a touché la rondelle pour stopper le jeu.
Le Canadien a donc été blanchi dans un septième match de suite, séquence au cours de laquelle il a bousillé un total de 15 attaques massives. Le zéro comme résultat est mauvais. On en conviendra tous. Mais le fait que le Canadien n’ait forcé ses adversaires à écoper seulement 15 pénalités au cours de ces sept parties témoigne du fait que le Tricolore ne se sert pas assez de sa vitesse et de sa combativité pour pousser ses rivaux à l’erreur.
Pas encore de quoi paniquer. Je veux bien. Mais il commence à être temps de s’inquiéter…
Ottawa-Montréal
Les partisans du Canadien comme des Sénateurs attendaient beaucoup des affrontements de cette fin de semaine pour relancer la rivalité opposant les deux villes et les deux équipes.
On verra si le deuxième volet de cette séquence dimanche au Centre Bell permettra de mousser cette rivalité un peu plus que la première rencontre. Car au-delà la partie serrée offerte par les deux équipes, on n’a pas senti l’effervescence souhaitée par les partisans des deux camps.
« faisait tellement longtemps que nous ne nous étions pas croisés qu’il a fallu se présenter en début de match parce qu’on ne se reconnaissait pas », a imagé Brendan Gallagher qui a reçu quelques coups au visage de la part de Marc Méthot en guise de mot de bienvenue samedi.
Peut-être que le match de dimanche ou le troisième duel en huit jours, celui de samedi prochain au Centre Bell, sauront mousser cette rivalité.
Quoi qu’il en soit, je suis de ceux – et je crois que nous sommes nombreux – qui aimeraient bien voir une troisième série opposant ces deux équipes. Les Sénateurs et le Canadien ont chacun remporté une ronde de séries. Des 11 matchs éliminatoires opposant les deux équipes, les Sens ont signé une victoire de plus (6-5) que le Tricolore.
Pour mettre la table à cet éventuel troisième affrontement en séries et surtout pour prendre une option sur le premier rang de la division atlantique que les deux équipes visent toujours, j’espère que les deux équipes reviendront encore ce soir avec leurs as gardiens Carey Price et Craig Anderson.
Le vétéran des Sens ne devait pas jouer en fin de semaine. Guy Boucher a réservé une surprise au Canadien en permettant à son vétéran de sauter sur la patinoire au lieu d’offrir à Mike Condon la chance d’affronter son ancien club.
Quant à Price, il n’a pas encore disputé deux matchs en deux soirs cette saison. Mettons que l’occasion ne pourrait pas être mieux choisie que dimanche soir au Centre Bell.
On verra.

Deux points en banque pour les Rangers

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Rangers 3 - Wild 2


Oscar Lindberg a récolté un but et une mention d'aide, Antti Raanta a effectué 25 arrêts et les Rangers de New York ont battu le Wild du Minnesota 3-2, samedi soir.

Brady Skjei et Jimmy Vesey ont marqué les deux autres buts des Rangers, qui affichent un dossier de 7-1 lors de leurs huit derniers matchs à l'étranger.
Ils ont signé 26 victoires lorsqu'ils ne sont pas à domicile, un sommet dans la LNH.
Eric Staal et Matt Dumba ont répliqué du côté du Wild, qui a perdu sept de ses neuf derniers matchs.
Devan Dubnyk a repoussé 27 rondelles.
Les Caps qualifiés pour les séries
Sommaire
T.J. Oshie a récolté quatre points, dont trois buts, pour aider les Capitals de Washington à vaincre le Lightning de Tampa Bay 5-3.
Cette victoire permet aux Capitals d'assurer leur présence en séries éliminatoires.
Justin Williams et John Carlson ont tous les deux inscrit un but en troisième période pour briser l'égalité.

Capitals 5 - Lightning 3
Oshie a permis aux Capitals de prendre les devants 2-0, tôt en début de rencontre, en inscrivant son premier but lors d'un avantage numérique. Il a complété son tour du chapeau dans un filet désert, durant la dernière minute de jeu. Oshie affiche un dossier de 10 buts et de 19 points en 14 duels contre le Lightning.
Nicklas Backstrom a également bien fait pour les Capitals, récoltant quatre mentions d'aide, et Braden Holtby a bloqué 26 tirs.
Nikita Kucherov, à deux reprises, et Alex Killorn ont marqué pour le Lightning. Andrei Vasilevskiy a effectué 30 arrêts.
Les Jackets toujours aussi forts en mars
Sommaire
Cam Atkinson a joué les héros dès la deuxième minute de la prolongation et les Blue Jackets de Columbus ont défait les Islanders de New York 3-2.

Blue Jackets 3 - Islanders 2 (Prol.)
Oliver Bjorkstrand et Josh Anderson ont enfilé l'aiguille en deuxième période et les Blue Jackets ont signé une septième victoire au mois de mars. Ils montrent un dossier de 46-18-6 cette saison.
Travis Hamonic et John Tavares ont répliqué pour les Islanders, qui ont perdu quatre de leurs cinq derniers matchs.
Il s'agissait du dernier affrontement de la saison entre ces rivaux de la section Métropolitaine. Les Islanders sont impliqués dans une course sans relâche avec les Maple Leafs de Toronto et le Lightning de Tampa Bay pour la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association Est.
Un doublé pour Skinner
Sommaire
Jeff Skinner a marqué une fois à chacune des deux premières périodes et il a permis aux Hurricanes de vaincre les Predators de Nashville 4-2.
Jordan Staal a récolté un but et une aide tandis que Jaccob Slavin a aidé ses coéquipiers à marquer à deux reprises. Elias Lindholm a inscrit un but en désavantage numérique, dans un filet désert, alors qu'il ne restait que 25 secondes à disputer.

Predators 2 - Hurricanes 4








Les Hurricanes ont remporté les deux duels entre les deux équipes cette saison et ils ont mis un terme à la séquence de trois victoires des Predators.
Il s'agissait d'un cinquième match de plus d'un but pour Skinner cette saison.
Eddie Lack en était à un deuxième départ consécutif et il a repoussé 27 rondelles, lors de sa première séquence victorieuse avec les Hurricanes. La troupe de Bill Peters affiche un dossier de 4-0-2 lors de ses six dernières rencontres.
Viktor Arvidsson et Filip Forsberg ont trouvé le fond du filet pour les Predators. Juuse Saros a effectué 33 arrêts.

Tatar atteint les 20 buts
Sommaire
Tomas Tatar a réussi un doublé incluant le but déterminant en début de troisième vingt, aidant les Red Wings de Detroit à l'emporter 5-1 contre l'Avalanche du Colorado.

Avalanche 1 - Red Wings 5
Tatar a donné les devants 2-1 aux siens à 5:20 en troisième période. Moins de deux minutes plus tard, il a converti une passe de Gustav Nyquist et a mérité son 20e filet de la saison.
Nyquist, Justin Abdelkader et Dylan Larkin ont aussi marqué pour les vainqueurs.
Le but de Larkin était un quatrième en avantage numérique en autant de matchs, pour le club du Michigan.
Jimmy Howard a fait 23 arrêts, soit 5 de plus que Calvin Pickard. Il n'a cédé que devant Nathan MacKinnon.
Allen blanchit les Coyotes
Sommaire
Jake Allen a repoussé 31 rondelles et a permis aux Blues de St Louis de blanchir les Coyotes de l'Arizona 3-0.
Il s'agissait du quatrième blanchissage d'Allen cette saison et du cinquième des Blues depuis le 2 février dernier.

Blues 3 - Coyotes 0








Scottie Upshall, Alex Pietrangelo et David Perron ont trouvé le fond du filet pour les Blues, qui ont remporté sept de leurs huit derniers matchs.
En six rencontres entre les deux formations, Allen a présenté un dossier de 6-0-0. Il a réalisé un arrêt spectaculaire à l'endroit de Teemu Pulkkinnen lors d'une échappée à 12:23 en deuxième période pour conserver l'avance des siens.
C'était la première fois depuis leur défaite face aux Hurricanes de la Caroline, le 5 mars dernier, que les Coyotes n'amassaient pas au moins un point. Mike Smith a réalisé 37 arrêts.
Talbot se dresse comme un mur
Sommaire
Cam Talbot a repoussé 33 rondelles pour permettre aux Oilers d'Edmonton de poursuivre leur séquence victorieuse en blanchissant les Canucks de Vancouver 2-0.
Connor McDavid et Mark Letestu ont tous les deux marqué pour les Oilers (38-24-9), qui ont remporté leurs trois derniers affrontements.

Canucks 0 - Oilers 2
Il s'agissait d'une sixième défaite consécutive pour les Canucks (28-34-9).
Aucun but n'a été inscrit en première période, alors que les deux équipes ont obtenu chacune huit tirs au but. Christopher Tanev a obtenu la meilleure chance de la période pour ouvrir la marque et a manqué une belle occasion de déjouer Talbot lors du premier tiers.
Le premier but de la rencontre est survenu alors qu'il ne restait que 3:18 à disputer en deuxième période, alors que McDavid a rapidement battu Richard Bachman du côté de la mitaine, récoltant son 25e but de la saison.
Talbot a réussi plusieurs arrêts clés face à Markus Granlund, en deuxième période, incluant un tir dangereux à la fin du deuxième vingt. Il a cependant fermé la porte à toute menace pour permettre aux Oilers de retraiter au vestiaire avec l'avantage d'un but.
Les Canucks ont tenté d'égaler la marque, mais sans succès. Letestu a creusé l'écart alors qu'il ne restait que 4:38 à la rencontre pour permettre aux Oilers de se sauver avec la victoire.
Bachman a repoussé 20 des 22 tirs dirigés vers lui.
Les Oilers tenteront de remporter un huitième match d'affilée à domicile lundi, alors qu'ils accueilleront les Kings de Los Angeles. Les Canucks disputeront la deuxième rencontre de leur périple à l'étranger contre les Blackhawks.
Les Ducks poursuivent leur course aux séries
Sommaire
Patrick Eaves et Jakob Silfverberg ont chacun marqué un but pour aider les Ducks d'Anaheim à l'emporter 2-1 face aux Sharks de San Jose.
Cette victoire permet aux Ducks de poursuivre leur course au premier rang de la section Pacifique, en vue des séries éliminatoires. Ils se trouvent présentement à quatre points du premier rang détenu par les Sharks.
Jonathan Bernier a effectué 33 arrêts dans la victoire.
Logan Couture a inscrit le seul but des Sharks, qui ont perdu deux matchs consécutifs à domicile pour la première fois depuis le début du mois de novembre. Martin Jones a repoussé 25 tirs.

Les moments forts LNH



Les Coyotes procèdent au rappel de Laurent Dauphin

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Laurent Dauphin
Laurent Dauphin (Source d'image:Getty)

Les Coyotes de l'Arizona ont annoncé les rappels de l'attaquant Laurent Dauphin et de l'arrière Zbynek Michale.
Dauphin, 21 ans, a disputé 24 parties avec les Coyotes cette saison, récoltant deux buts et une aide. En carrière, il a touché la cible trois en 32 parties dans le circuit Bettman.
Michalek est un vétéran de 34 ans qui a joué 781 matchs dans la LNH avec l'Arizona, Pittsburgh et St.ouis. En 609 parties sous les couleurs des Coyotes, il a marqué 32 buts et obtenu 108 passes.
Malkin toujours absent
L'attaquant des Penguins de Pittsburgh Evgeni Malkin a raté  une deuxième partie de suite dimanche lors de la rencontre avec les Panthers de la Floride.
Malkin est toujours ennuyé par une blessure au haut du corps.

L'athlète de 30 ans a marqué 33 buts et obtenu 39 aides en 62 parties cette saison.
Dimanche de repos pour Bergeron
Patrice BergeronDrew Stafford et Tim Schaller ont raté l'entraînement des Bruins de Boston dimanche.
Boston affrontera les Maple Leafs de Toronto lundi au Air Canada Centre
Folin et Olofsson bientôt de retour
Les défenseurs du Wild du Minnesota Christian Folin et Gustav Olofsson, qui sont à l'écart du jeu en raison d'une blessure au haut du corps, ont patiné samedi.
Les deux joueurs pourraient effectuer un retour au jeu au cours de la semaine qui vient.
Deux rappels à San Jose
Les Sharks de San Jose ont procédé au rappel des attaquants Timo Meier et Danny O'Regan de la LAH.
Meier, 20 ans, a marqué 12 buts et obtenu neuf passes en 32 parties avec le Barracuda cette saison.
O'Regan a 23 ans et il domine le Barracuda avec 52 points cette saison et il occupe aussi le deuxième rang du club avec 20 buts.

Les Blue Jackets retournent en séries

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Blue Jackets 4 - Devils 1

DIMANCHE, 19 MARS 2017. 16:35

NEWARK, N. J. - Lukas Sedlak et Brandon Dubinsky ont converti des tirs de pénalité et les Blue Jackets ont vaincu les Devils du New Jersey 4-1, s'assurant du place en séries pour la troisième fois de leur histoire.
Ce n'était que la troisième fois dans l'histoire de la LNH qu'un club inscrivait deux buts sur des tirs de punition dans un même match. Thomas Gradin et Ivan Hlinka des Canucks l'ont fait contre Detroit, en 1982, puis Ryane Clowe et Joe Thornton des Sharks l'ont réussi contre Washington, en 2009.
Avec ce quatrième gain de suite, les Jackets atteignent le plateau des 100 points pour la première fois de leur histoire. Ils ont disputé leur première campagne en 2000-2001.
Boone Jenner a ajouté un doublé: un but en désavantage numérique, l'autre dans un filet désert.
Sergei Bobrovsky a bloqué 35 tirs dans une cause gagnante, ne cédant que devant Adam Henrique. Cory Schneider a fait 23 arrêts.